vue sur ajaccio et la plage saint françois

Entre Histoire et loisirs à Ajaccio, la “Cité Impériale” de la Corse

5 minutes de lecture 50 vues

Comme une majorité de vacanciers, vous avez choisi de passer une partie de votre séjour à Ajaccio. La bonne nouvelle, c’est qu’il y a énormément de choses à faire dans celle que l’on appelle la “Cité Impériale”, et dans les environs. La mauvaise (si je puis dire), c'est qu'énormément de touristes et de continentaux choisissent de s'y installer, pour quelques jours à quelques années. La bétonisation transformant progressivement l'âme et le visage de cette ville chargée d'histoire...

A Ajaccio, vous pourrez à la fois profiter de son côté balnéaire et d’une histoire culturelle fortement teintée de bonapartisme. Alors voici quelques pistes pour agrémenter votre séjour à Ajaccio… Et mes conseils en tant qu'originaire de la région.

Ajaccio, ville historique et culturelle

Pendant votre séjour à Ajaccio, un petit parcours culturel s’impose. Entre le Musée Fesch, le Musée A Bandera et la Maison Bonaparte, vous aurez votre dose d’Art et d’Histoire.

musée fesch ajaccio
Le Musée Fesch à Ajaccio. © Maison Pozzo di Borgo

Le Musée Fesch, en plein cœur de la rue Fesch (évidemment), est l’un des joyaux de la Cité Impériale : il offre aux visiteurs une magnifique collection de peintures et sculptures de la Renaissance au 20ème siècle, la plupart héritées du Cardinal Fesch, oncle de Napoléon 1er.

Vous pourrez enchaîner avec la Maison Bonaparte, du côté de la vieille ville, pour y découvrir ses origines et son histoire depuis le 17ème siècle. Le lieu est classé Monument Historique et se hisse à la première place des musées les plus visitées de l'Ile de Beauté.

La rue Letizia et la Maison Bonaparte
La rue Letizia et la Maison Bonaparte dans la vieille ville d'Ajaccio. © Maison Pozzo di Borgo
cathédrale notre-dame de l'assomption à ajaccio
La cathédrale Notre-Dame de l'Assomption, près du bord de mer. © Maison Pozzo di Borgo

Pour conclure votre parcours muséographique, faites halte rue du Général Levie, où se trouve A Bandera. Ce petit musée coincé au fond d’une ruelle vous ouvre les yeux sur le patrimoine historique de l’île de beauté, de la préhistoire au 20ème siècle.

Entre paysages méditerranéens et gastronomie

Après l’Histoire, la promenade des sens : s’il y a bien un paysage à voir lors de votre séjour sur Ajaccio, c’est la route des Sanguinaires, du Trottel à la Pointe de la Parata.

randonnée près de la tour génoise de la parata à ajaccio
Le sentier qui longe la côte de la Parata et sa tour génoise. © Maison Pozzo di Borgo

La récompense du vacancier, c’est une série de magnifiques plages qui se terminent sur la fameuse tour génoise de la Parata, que l’on peut approcher par un sentier aménagé…

Inutile de vouloir longer la route des Sanguinaires à pieds, vu la distance, il vaut mieux prendre la voiture ou le bus n°5, qui prend le relais de la ligne n°1 après l’impressionnant Cimetière des Sanguinaires, quelques kilomètres avant la Villa Tino Rossi. Un conseil : c’est là-bas qu’il faut vivre un coucher de soleil.

Et pour les gourmands qui veulent s’immerger dans les saveurs et senteurs ajacciennes, rien ne vaut le Grand Marché d’Ajaccio, devant la Mairie, à deux pas du vieux port. Olives, fromages, pâtisseries, charcuterie locale, confitures, fruits et légumes de producteurs… Ceux qui pensent que la Corse ne produit que du Brocciu et des châtaignes vont comprendre ce qu’est la gastronomie insulaire.

Des événements toute l'année, encore plus l'été

Citons parmi les temps forts les plus marquants les Journées Napoléoniennes (mi-août), les Régates Impériales (courant mai), de nombreux concerts de musique corse sur toute la période estivale, ou encore la Foire de Saint Pancrace (en mai également).

journées napoléoniennes à ajaccio
Les hussards napoléoniens envahissent la place des Diamants à Ajaccio. © Corse-Matin

Les Journées Napoléoniennes, en particulier, reflètent l'ADN de la cité pendant 4 à 5 jours : on peut y découvrir la vie de l’Empereur Corse à travers des spectacles, des expositions, des reconstitutions historiques et des défilés.

Les incontournables d'une grande ville balnéaire

Vous ne risquez pas de vous assoiffer étant donné le nombre incalculable de bars et brasseries à Ajaccio. Il y a l’embarras du choix, dans le centre, sur le Vieux Port Tino Rossi, sur les quais du Port Charles Ornano, dans les paillotes qui jalonnent le front de mer et jusqu’à Porticcio.

Prenez donc le temps de savourer une glace artisanale en terrasse d'une gelateria sur le Cours Napoléon ou dans la rue Fesch : vous n’avez certainement jamais vu autant de choix et de qualité dans les saveurs proposées…

rue fesch à ajaccio
Dans la rue Fesch à Ajaccio. © Maison Pozzo di Borgo

En soirée, posez-vous en terrasse, face à la mer, ou tentez votre chance au Casino, qui domine la plage St François. Le Casino est d’ailleurs doté d’un très bon restaurant, La Rotonde, au cas où vous voudriez commencer (ou finir) la nuit dans une atmosphère raffinée / haut de gamme.

Où trouver une belle plage à Ajaccio ?

Si vous cherchez avant tout le farniente et le sable fin, comme beaucoup de voyageurs, le choix sera cornélien. Tout dépend si vous avez pris un logement en ville, et si vous êtes véhiculé(e).

Vous pouvez opter pour les plages du centre-ville, comme Saint-François ou le Trottel. Plus loin, vers les Iles Sanguinaires, la longue route est ponctuée de belles criques ou de plages plus grandes. L'une d'elle est célèbre grâce à une chanson de Tino Rossi : Marinella. Mais ne vous arrêtez surtout pas à cette icône, tant les possibilités sont nombreuses sur ces kilomètres de côte : Terre Sacrée, Moorea, L'Ariadne... Toutes ces plages sont accessibles en bus. Attention sur le retour : en fin de journée, les bouchons vous attendent pendant toute la saison estivale.

Citadelle d'ajaccio et plage saint françois
La citadelle d'Ajaccio surplombe la plage Saint-François. © Maison Pozzo di Borgo

Sinon, vous pouvez quitter Ajaccio pour partir en direction de Porticcio. Sur la route, avant l'aéroport, la plus grande plage de la région vous attend : le Ricanto, et avant elle, Aspretto, plus rocailleuse. Mais avec une vingtaine de minutes en voiture, Porticcio est atteinte ; et avec elle, dans la continuité, l'Isolella, le Ruppione, Agosta, Mare e Sole, la Plage d'Argent...

la plage du ruppione en Corse
La belle plage du Ruppione. © Maison Pozzo di Borgo
agosta plage en corse
Agosta Plage, une belle bande de sable frappée par les vagues. © Maison Pozzo di Borgo

Bouger à Ajaccio et dans les environs

Pimentez votre séjour à Ajaccio avec un baptême de l’air, une session de canyoning ou d’escalade, et pourquoi pas une belle après-midi de plongée sous-marine ? Il ne vous reste plus qu’à choisir votre programme d’initiation, de détente ou d’aventure. Vous trouverez plus d’informations sur le site Ajaccio Tourisme.

Sinon, pour celles et ceux qui disposent d'une voiture ou d'une moto, je vous invite à :

  • Faire la route jusqu'au lac de Tolla, en faisant halte à Bastelica
  • Marcher jusqu'au Mont Gozzi, pour une randonnée panoramique ouvrant le paysage jusqu'au golfe de Sagone
  • Emprunter le Sentier des Crêtes, qui relie le Bois des Anglais à la Route des Sanguinaires

Un dernier conseil avant de vous installer à Ajaccio

Sachez qu’il y a aussi des points négatifs comme la circulation perpétuellement dense (notamment sur le Cours Napoléon, le long de la Route des Sanguinaires ou dans la zone de Mezzavia/Baleone), les places de parking ou certains attrape-touristes…

La bétonisation menace aussi énormément l'architecture et le cadre de vie, Ajaccio étant l'une des villes insulaires avec la plus forte croissance démographique et une course à la construction, particulièrement entre le quartier des Cannes et Baleone. C'est avec une certaine tristesse que l'on voit l'immobilier se développer de façon brutale et chaotique, sans le moindre espace de verdure, et ce malgré un climat de plus en plus écrasant et aléatoire...

Maintenant que vous connaissez l'essentiel, prenez le temps de planifier votre séjour à Ajaccio bien en amont. Visiter la Cité Impériale, ça ne s'improvise pas.

Ange Pozzo di Borgo
Ange Pozzo di Borgo

Secrètement amoureux de Syracuse, originaire de l'Ile de Beauté, Ange a fondé plusieurs sites éditoriaux et e-commerce spécialisés dans les voyages et le patrimoine gastronomique méditerranéens.

1 commentaire
Le 5 mars 2015 à 21:55

[...] un pèlerinage Napoléonien, c’est à Ajaccio qu’il faudra vous rendre. L’empereur y est né. Alors forcément, difficile de passer à [...]

Merci

Votre commentaire est maintenant en attente de modération.

Laisser un commentaire
Le Ponte-Vecchio qui enjambe le Temo à Bosa
Porto Flavia en Sardaigne
Suivez-nous en Méditerranée