Calanques de Piana, Corse.

Aux Calanques de Piana, le paysage le plus majestueux de l’Ile de Beauté

2 minutes de lecture 57 vues

« Ca, c’est la Corse ! » Ils ne mentaient pas, ces motards croisés à flanc de falaise, époustouflés par les crêtes majestueuses plantées dans la Méditerranée. Les fameuses Calanques de Piana : classées au Patrimoine Mondial de l’Unesco depuis 1983, elles restent LE paysage incarnant la beauté de l’île. Voilà de quoi mettre tous vos sens en éveil…

Les Calanques de Piana, un lieu unique en Méditerranée

Dans le golfe de Porto, Dame Nature n’a pas fait les choses à moitié. Les Calanques de Piana est un lieu qui vous surprendra. Et pour cause, c’est l’un des sites les plus sublimes de Corse. Le bleu intense de la mer, la lumière baignant la côte et des rochers immenses à la couleur rouge-orangé…

En plus de l’émerveillement, amusez-vous à retrouver les différentes sculptures naturelles. Ne vous étonnez pas si vous apercevez un aigle, un cœur ou une tête de chien.

Vous voyez un cœur dans la roche ? Pas d'erreur.

Même Maupassant les a remarquées : “J’aperçu alternativement deux moines debout d’une taille gigantesque, un évêque assis crosse en main, mitre en tête, de prodigieuses figures, un lion accroupi au bord de la route, une femme allaitant son enfant et une tête de diable immense, cornue, grimaçante, gardienne, sans doute, de cette foule emprisonnée dans des corps de pierre.”

La légende des Calanques de Piana

La légende fait froid dans le dos. C’est le Diable en personne qui aurait façonné les calanques de Piana ! Pourquoi ? Pour punir une bergère qui se refusait à lui. Il l’aurait transformée en statue pour qu’elle n’appartienne jamais à un autre homme que lui. On raconte aussi que le Diable, contrarié par le refus de la jeune fille, aurait mis rageusement le feu aux rochers. Ce qui explique la couleur incendiaire de la roche.

Mais soyons réalistes, il existe une explication scientifique à la forme des roches. Les variations de température, l’humidité, les vents forts, les embruns de la mer y sont plus pour quelque chose.

Les Calanques de Piana, en bateau ou à pied

Pour y accéder, deux solutions. En bateau et par les chemins de randonnée. Bien sûr, on vous conseille les deux. Les calanques s’admirent autant par la route que par la mer… Vous les croiserez durant votre excursion au Capo Rosso. En voiture, vous passerez forcément par là pour relier Piana et Porto.

Il faudra faire beaucoup d'efforts pour avoir cette vue, mais elle vaut le coup.

Pour bien profiter de ces panoramas exceptionnels, visitez les calanques en randonnées. Avec un peu de chance, vous observerez des goélands, des cormorans et même des aigles.

Pour les plus courageux, voici une liste des sentiers de randonnées à ne pas manquer :

  • La Tour de Turghiu à Capo Rosso (environ 3h aller/retour)
  • Le « château fort », à partir de la « tête de chien » (environ 1h)
  • L’ancien sentier muletier (environ 1h)
  • Boucles en Forêt Communale (environ 3h)
  • Capu d’Ortu (environ 6h aller/retour)
  • Capu U Vittulu (environ 5h30 aller/retour)

On attend avec impatience vos photos des calanques avec vos légendes.

Ange Pozzo di Borgo
Ange Pozzo di Borgo

Secrètement amoureux de Syracuse, originaire de l'Ile de Beauté, Ange a fondé plusieurs sites éditoriaux et e-commerce spécialisés dans les voyages et le patrimoine gastronomique méditerranéens.

2 commentaires
Kristine DESGRANGES Le 11 janvier 2011 à 18:02

Merci de m'indiquer ou je dois aller pour vous envoyer des photos des Calanques que j'ai prises cet été. Je ne vois pas à quel endroit je dois cliquer. Merci de votre aide. K. DESGRANGES

Ange Le 13 janvier 2011 à 11:49

Merci Kristine pour cette proposition, c'est très gentil ! Je vous envoie un e-mail avec mon adresse, j'en mettrai quelques unes en bas de l'article si vous le souhaitez, ou sinon vous pouvez les poster sur la page fan ! A tout de suite :-)

Merci

Votre commentaire est maintenant en attente de modération.

Laisser un commentaire
Le Ponte-Vecchio qui enjambe le Temo à Bosa
La cité médiévale de Monemvasia et son dédale de ruelles à flanc de mer, Grèce.
fleuve de l'alcantara
Suivez-nous en Méditerranée