Bouffée de nature dans le maquis Corse

2 minutes de lecture 30 vues

20% de la surface de l’île. C’est énorme. Et pourtant, c’est l’espace occupé par le maquis Corse. Vous y ferez donc au moins une promenade pendant vos vacances en Corse. Et si vous n’êtes pas très rando, sachez que de nombreux produits portent le label « du maquis » : liqueur, miel, confiture… Vous aurez quand même gouté au maquis Corse :-).

Le maquis Corse : quelques explications

Maquis corse.
Maquis clairsemé en Corse. © Wikipédia

Patrimoine historique et culturel de la Corse, le maquis marque les esprits. En particulier, celui des randonneurs. Lorsque le maquis se termine, ils savent que c’est le début de la randonnée pure et dure. A eux la montagne. Au boulot les fessiers et les mollets !

Plus sérieusement, le terme de maquis Corse désigne tout ce qui pousse entre 0 et 900 mètres. Mais le maquis est purement sauvage. C’est une végétation naturelle. Aucun homme n’y a jamais fait de plantation.

Dans le maquis, la végétation est plutôt basse et dense. Elle forme un enchevêtrement qui est parfois impénétrable. Il est donc difficile de se repérer dans certains endroits du maquis, sauf quand on connaît le lieu comme sa poche. On comprend mieux pourquoi les résistants « prenaient le maquis » ;-).

Mais mise à part ce point commun, le maquis ne se réduit pas à un type de végétation unique. Vous ne trouverez pas les mêmes paysages, le long du littoral de l’Extrême Sud, en altitude et dans le maquis bas.

Alors, un maquis ou des maquis ?

Au niveau de Bonifacio, les plantes sont basses. Elles ne dépassent même pas les 50 centimètres. Le fautif : le vent qui s’évertue à tout arracher sur son passage.

Plus en altitude, on va plutôt trouver des bruyères, des arbustes, des châtaigniers, des cèdres, etc. Et certains chênes verts peuvent même atteindre les 200 ans… et la hauteur qui va avec.

Entre deux : bosquets, arbustes, lavande, romarin, genêt, cistes, myrtes sont monnaie courante. Mais chaque année, le maquis Corse est menacé par les incendies estivaux, provoqués ou non. Après un incendie, les 1ers à repousser, ce sont les cistes. Et ils sont drôlement citoyens ! Ils préparent l’ombre pour les autres plantes à venir. Sympa, non ?

Les fleurs du maquis

Fleurs du maquis, Corse.
Fleurs du maquis. © Marie sur Flickr

Il y a environ 2000 espèces différentes dans le maquis en Corse. On ne va peut-être pas toutes les citer. Ouf. Les plantes du maquis sont résistantes. Elles s’adaptent aux multiples conditions climatiques de la Corse. Par exemple, certaines espèces s’adaptent aux vagues de sécheresse en conservant leur humidité dans les feuilles. Futées.

Le maquis est presque toujours en fleurs. Quand une espèce se commence à faner, une autre est en pleine floraison… Exemple : l’arbousier fleurit en automne, en mars, c’est au tour de la bruyère. A la fin du printemps, c’est parti pour la floraison des myrtes et pendant l’été d’autres plantes éclosent également… Explosion de senteurs et de couleurs en perspective !

Si vous avez ramené des photos des fleurs du maquis pendant vos vacances, elles sont les bienvenues :-).

Ange Pozzo di Borgo
Ange Pozzo di Borgo

Secrètement amoureux de Syracuse, originaire de l'Ile de Beauté, Ange a fondé plusieurs sites éditoriaux et e-commerce spécialisés dans les voyages et le patrimoine gastronomique méditerranéens.

Merci

Votre commentaire est maintenant en attente de modération.

Laisser un commentaire
fleuve de l'alcantara
La cité médiévale de Monemvasia et son dédale de ruelles à flanc de mer, Grèce.
Le Ponte-Vecchio qui enjambe le Temo à Bosa
Suivez-nous en Méditerranée