Musée Fesch, Ajaccio, Corse.

Visite dans le petit Louvre d’Ajaccio : le Musée Fesch !

2 minutes de lecture 26 vues

Le Louvre n’a qu’à bien se tenir ! 6 siècles de peinture italienne dans un seul musée. Pendant vos vacances à Ajaccio, vous aurez l’occasion de découvrir la 2ème plus grande collection de peintures italiennes de France. Où ça ? Au musée Fesch, rue cardinal Fesch, en plein centre-ville d’Ajaccio. Idéal pour être au frais pendant les heures chaudes de la journée avant de repartir profiter des joies de la baignade et des plaisirs de la rando. Pour un séjour culturel, suivez le guide…

Le Musée Fesch : l’œuvre d’un collectionneur fou…

On doit le Musée Fesch à la famille Bonaparte. Si Napoléon 1er était passionné par les arts de la guerre, son oncle, le cardinal Fesch était beaucoup plus intéressé par l’art de la peinture. A priori, les 2 hommes n’avaient donc pas grand-chose en commun. Et pourtant, c’est à Napoléon Bonaparte que l’on doit la passion du cardinal.

Joseph Fesch est envoyé par son neveu Napoléon en Italie pour être commis aux marchés de fournitures. Là bas, il se prend de passion pour la peinture Italienne. Il entame donc une collection de tableaux… qui ne cessera de s’étoffer jusqu’à sa mort. Tenace comme passion ;-). On raconte d’ailleurs qu’il achetait des tableaux par lots dans l’espoir d’y trouver une merveille. Un homme organisé. C’est comme ça qu’il a réussi à réunir plus de 16 000 toiles au total !

Le Palais Fesch : de l’institut d’études artistiques au musée des beaux arts

Bustes de la famille Bonaparte. © Marc Baronnet sur Wikipédia

En 1806, le cardinal décide de bâtir dans sa ville natale (Ajaccio) un institut d’études artistiques. Vous avez deviné de quel bâtiment il est question ? Les travaux du palais Fesch ne s’achèveront que 13 ans après la mort du cardinal. Dommage, il ne verra jamais le résultat final. Par la suite, une partie du musée Fesch est transformée en lycée. Fin 20ème siècle, seules 3 salles accueillaient les œuvres. Après de multiples travaux de rénovation du musée et de restauration des œuvres, le Palais Fesch compte maintenant une vingtaine de salles, une bibliothèque et un auditorium. Et cerise sur le gâteau : vous y verrez la plus belle collection de peintures italiennes du 14ème au 19ème, juste après le Louvre. Pas mal.

La peinture italienne de A… à Z !

En franchissant les grilles du palais, attardez-vous devant la statue de la cour : il s’agit du cardinal Fesch. Vous allez enfin mettre un visage sur un nom ;).

A l’intérieur, la peinture italienne est à l’honneur : arts primitifs italiens, peinture baroque romaine, peinture baroque napolitaine… Et parmi les peintres, vous reconnaîtrez sans problèmes les célèbres Botticelli, Titien, Véronèse et le français Poussin.

Durant votre périple culturel, vous aurez la surprise de tomber sur le fameux portrait de Napoléon 1er en costume de sacre de François Gérard. Ça devrait vous rappeler des souvenirs de vos cours d’histoire…

Autre curiosité, vous trouverez dans le musée, une collection exceptionnelle de sculptures et aux objets d’art des 1er et 2nd empires. Don’t touch.

Et s’il vous reste un peu de temps en sortant du musée, dirigez-vous vers la chapelle impériale, mitoyenne du Palais Fesch. Ce sanctuaire de la famille Bonaparte abrite les dépouilles des parents de Napoléon, du cardinal Fesch ainsi que d’autres descendants.

Ange Pozzo di Borgo
Ange Pozzo di Borgo

Secrètement amoureux de Syracuse, originaire de l'Ile de Beauté, Ange a fondé plusieurs sites éditoriaux et e-commerce spécialisés dans les voyages et le patrimoine gastronomique méditerranéens.

Merci

Votre commentaire est maintenant en attente de modération.

Laisser un commentaire
La cité médiévale de Monemvasia et son dédale de ruelles à flanc de mer, Grèce.
Le port de Limeni dans le Magne, Grèce.
Suivez-nous en Méditerranée