Propriano, Corse.

Escale à Propriano, station balnéaire au cœur du Golfe du Valinco

6 minutes de lecture 2260 vues

Vous faites partie des amateurs de belles plages de sable fin, de randonnées familiales ou de lieux naturels et préservés ? Alors une visite dans la commune de Propriano, située entre Ajaccio et Bonifacio (Corse du Sud), répondra à vos attentes. Je vous emmène, le temps d’un article, à la découverte des principaux points d’intérêt dans la ville et ses alentours.

Un port de plaisance et de pêche dynamique

Situé au cœur de la ville, le port de plaisance et de pêche de Propriano fait partie des incontournables de la micro région du Sartenais-Valinco. S’étendant sur 18,7 km² et comptant environ 3 455 habitants, cette commune du sud-ouest de l’Ile de Beauté a bien des histoires à raconter…

Port de plaisance, Propriano, Corse.
Le port de plaisance au coucher du soleil. © Vivrelibre sur Wikipédia

C’est vers la fin du 2ème siècle avant J-C que la cité de Propriano aurait vu le jour. Les vestiges d’habitations et de sépultures laissent supposer qu’elle fut fréquentée pendant la période romaine. Grâce aux réseaux de commerçants carthaginois, grecs et étrusques, cette ville modeste prend progressivement de l’ampleur mais reste malgré tout un hameau dépendant de Fozzano.

Ce n’est qu’entre 1837 et 1848 que des routes venant d’Ajaccio, Sartène et Bonifacio vont être créées, favorisant ainsi, dès 1906, le développement de Propriano.

Établie entre mer et maquis, la ville de Propriano est aujourd’hui l’une des stations balnéaires les plus appréciées des touristes. De par sa vue imprenable sur le Golfe de Valinco, la baie de Propriano est même considérée comme l’une des plus belles de l’île. Ce bref rappel historique a attisé votre curiosité ? Sachez que le passé de Propriano est à découvrir non loin de là, au musée archéologique de Sartène.

Que faire à Propriano ?

Plages de sable chaud et mer cristalline, monuments chargés d’histoire, sentiers en pleine montagne ou réserves naturelles incroyables… les proprianais ont de quoi être fiers des trésors que recèle leur commune.

Une visite de l'Eglise Notre-Dame de la Miséricorde

Il serait bien dommage de rater l’Eglise Notre Dame de la Miséricorde lors de votre passage à Propriano, ne serait-ce que pour rendre hommage aux 3 architectes à l’origine de sa création. Il leur en a fallu du temps pour la construire : 17 ans !

Eglise Notre-Dame de la Miséricorde, Propriano, Corse.
L'église Notre-Dame de la Miséricorde. © Vivrelibre sur Wikipédia

Quand l’extension du port de Propriano a démarré, la population s’est vue doublée, obligeant les constructeurs à remplacer l’ancienne chapelle devenue trop étroite pour accueillir les fidèles. Construite de 1864 à 1881, la majestueuse Eglise Notre-Dame de la Miséricorde, qui s’illumine durant la nuit, domine aujourd’hui Propriano et le Golfe du Valinco.

Un peu de farniente sur les plages et les criques

On aime plus que tout s’y reposer ou s’y baigner, les plages aux alentours de Propriano sont idéales pour ceux qui souhaitent un dépaysement total… Même pas besoin de prendre la voiture, certaines d’entre elles sont accessibles à pied.

  • La plage du Lido qui s’étend au-delà du phare du Scoglio Longo ou la plage du Corsaire, juste sublime, surtout au coucher du soleil. Si vous avez des enfants, sachez que les plages de Propriano et de Puraja sont peu profondes et généralement surveillées pendant les mois de juillet et d’août.
  • Les plages de Cupabia, du Valincu et du Mancinu avec leurs eaux turquoises et limpides valent elles aussi le détour. Si vous vous y rendez en été et que les plages sont bondées (pas de chance…), n’hésitez pas à vous rendre dans les criques de l’Arena Bianca où il vous sera certainement plus facile de trouver un coin tranquille.
  • Vous ne trouvez toujours pas votre bonheur ? Testez les sources thermales de Baracci : l’eau saline d’une température de 39°C guérira tous vos maux.
Phare de Scogliu Longu, Propriano, Corse.
Vue sur le phare de Scogliu Longu. © Pierre Bona sur Wikipédia

Tester les sports nautiques et autres sorties en mer

Comme toute station balnéaire qui se respecte, Propriano propose de multiples activités nautiques variées : plongées sous-marine, randonnées en jet-ski ou en quad des mers… vous avez le choix.

De plus, de nombreuses visites en bateau de la réserve de Scandola ou de la baie de Campomoro — abritant d’ailleurs une magnifique tour génoise — s’organisent en partance de Propriano. Vous y apercevrez dauphins, baleines et paysages à couper le souffle.

Rien ne fera plus plaisir aux enfants qu’une balade nocturne dans les calanques du Belvédère.

Sortir et profiter des animations

Bars, restaurants, hôtels, vous trouverez forcément de quoi fêter dignement vos vacances à Propriano. A ce propos, on vous conseille particulièrement le restaurant Tout va bien « Chez Parenti » dont le succès dure depuis 1935 ! Installé(e) confortablement sur la terrasse avec vue sur le port, vous dégusterez de délicieux fruits de mer servis dans une atmosphère familiale.

Pour ce qui est des animations, vous pourrez faire partie des spectateurs du Festival des Arts du Valinco mis en place par les associations Artpoval et Fronti di Mare. Il a lieu chaque année en juillet et août sur les quais de Propriano.

Vous êtes déjà allé(e) à Propriano ? Un souvenir à partager ? Dites-le moi dans les commentaires.

Prolonger l'expérience dans les environs de Propriano

Dans cette région de la Corse, les sites archéologiques et préhistoriques ne manquent pas. C’est d’ailleurs dans ces endroits que les premiers Corses ont commencé à vivre.

Visiter les nombreux sites archéologiques et préhistoriques

S’il y a un site préhistorique à ne pas manquer, c’est bien le site antique de Filitosa près de Sollacaro à 30 minutes au nord de Propriano. A cet endroit, vous serez témoin des racines et des premières traces d’art des peuples corses qui, il y a plusieurs millénaires, ont bâti de nombreuses statues menhirs : une prouesse pour l’époque. 

statue menhir à filitosa
Un guerrier de pierre attend aux abords des oliviers, depuis des millénaires. © Jean-Jacques Serol

Dans un même registre, vous pourrez jeter un coup d'œil au site préhistorique de Alò Bisujè avec sa torra (tour en pierre) de l’Age de Bronze. Et si le cœur vous en dit, cette petite place fortifiée et stratégique se situe aux abords d’un parcours botanique pour découvrir pleinement le maquis corse (myrte, ciste, lavande…).

La Corse du Sud regorge également de sites archéologiques témoignant des activités humaines passées. Je vous invite fortement à aller au site archéologique de Cucuruzzu, qu’on appelle le "Casteddu Cucuruzzu", en plein cœur du maquis. La tour à cet endroit semble être le centre névralgique du Casteddu et domine le plateau sur lequel il est construit. 

Ne pouvant tous les citer tellement ils sont présent autour de Propriano, je vous met une liste non exhaustive d’autres sites : Casteddu di Cuntorba, Site archéologique de Cauria, Spina Cavaddu, Casteddu di Baricci... En bref, de quoi bien remplir son séjour en Corse du Sud, et même y retourner plusieurs fois.

S'aventurer dans l'arrière-pays montagneux grâce aux randonnées

Pour ceux qui souhaitent profiter des vacances pour se remettre en forme, sachez que de nombreuses randonnées pédestres vous sont proposées au départ de Propriano. Vous pourrez ainsi fouler des sentiers aménagés et à la portée de tous :

  • Le circuit de 17km qui lie Propriano à Campomoro (environ 2h)
  • Le sentier de 61km entre Propriano et Porto-Pollo (3h30)

Tout d’abord, au nord de Propriano, il est possible de gravir le Monte San Petru. Cette balade est accessible à tous les niveaux et offre un magnifique panorama des alentours jusqu’à apercevoir la mer au loin.

Un peu plus au sud se trouve le canyon de Baracci. Cet endroit oscille entre piscines naturelles, cascades et immenses parois rocheuses. C’est l’endroit idéal pour se baigner ou faire du canyoning. 

Toujours plus au sud, vous aurez la possibilité de réaliser une randonnée assez courte à Chjava pour atterrir dans un village abandonné près de Portigliolo où la nature à quasiment repris ses droits et se confond avec les édifices construits par l’Homme.

S'arrêter pour une nuit au phare de Senetosa

Que ce soit depuis le sentier du littoral de Campomoro ou celui de Tizzano, vous arriverez finalement au Capu di Senetosa, où se trouve le phare de Senetosa (Fanali di Senetosa). Ce dernier appartenant au Conservatoire du littoral, a été construit en raison d’un naufrage à la fin du 19ème siècle. De nos jours, il sert de refuge, de halte pour les randonneurs pendant 2 nuits maximum.

plage senetosa phare
La plage en contrebas du phare de Senetosa. © Sebastien Hovaguimian

A l'assaut des villages autour de Propriano

Si l’on s'éloigne légèrement de Propriano, à l’est, plus en hauteur, se trouve le magnifique village de Viggianello (ou Vighjaneddu en Corse). Ce village perché possède un charme unique et est le reflet des villages corses typiques que l’on pouvait apercevoir il y a longtemps : des ruelles très étroites, formées par des maisons en pierre.

village d'olmeto en corse du sud
Olmeto observe le golfe depuis son promontoire. © Eugene Sergeev

Plus au nord, Olmeto s’étend entre ses plages rocheuses, ses vallées sauvages et son village à flanc de montagne - que les locaux connaissent surtout pour sa rue étroite et son célèbre feu rouge d'une longueur record. Ce village offre une vue à couper le souffle sur le golfe de Valinco et sur Propriano. Vous reconnaîtrez également l’architecture corse typiquement ancienne avec des maisons hautes en granite et en tuile.

La Corse du Sud regorge encore de nombreux villages de caractères autour de Propriano, comme celui de Belvédère Campomoro où se trouve la tour génoise de Campomoro. Il y a aussi (évidemment !) Sartène, la plus corse des villes corses, mais encore Arbellara, Fozzano et Santa Maria Figaniella pour ne citer qu’eux. 

Ange Pozzo di Borgo
Ange Pozzo di Borgo

Amoureux de Syracuse mais originaire de l'Ile de Beauté, Ange coordonne notre équipe éditoriale en Méditerranée et gère les relations avec nos partenaires locaux (artisans, acteurs du tourisme...).

2 commentaires
Le 9 octobre 2017 à 08:03

A propiano, faites une halte gourmande au rescator. Une table succulente, un accueil chaleureux, vue sur là baie. Délicieux

REYNAUD Murielle Le 29 mars 2015 à 15:37

Je suis allée à Propriano il y a 40 ans et j y reviens en mai Je garde une très beau et bon souvenirs j espère qu'il n y a pas trop de changement ce sera la surprise

Merci

Votre commentaire est maintenant en attente de modération.

Laisser un commentaire

À faire en Corse

Porto Flavia en Sardaigne
Le Ponte-Vecchio qui enjambe le Temo à Bosa
Suivez-nous en Méditerranée