Village de Tralonca, Corse.

Détour par Tralonca, petit village perché du Centre-Corse

1 minute de lecture 22 vues

Tralonca se situe au cœur des montagnes Corses à 12 kilomètres de Corte. C’est un très petit village qui ne compte qu’une petite centaine d’habitants en hiver… mais le triple en été.

Une légende d'autrefois sur Tralonca... âmes sensibles s'abstenir

Le vieux hameau de Zuccarellu n’était pas très loin du village. Un jour, au 10ème siècle, toute la population a été obligée de fuir (dont beaucoup à Tralonca). Le hameau a été victime d’un assaut punitif de fourmis. La cause ? Un des habitants pris d’un coup de folie a tué le prêtre du village car la messe avait commencé sans lui. Les fourmis ont donc dévasté le hameau !

On retrouve encore à Tralonca des habitants dont le nom de famille est Zuccarelli, en hommage à leurs origines. Petite histoire à raconter le soir autour du fucone (« foyer »)…

Votre passage obligé dans le Centre Corse

Si vous visitez le Centre Corse, arrêtez-vous à Tralonca. Ce village en forme de nid d’aigle (comme Nonza) s’étend entre 785 et 811 mètres d’altitude. Du village, vous aurez un panorama sur les vallées qui ceinturent la grande Castagniccia.

Le nom de Tralonca (Trans long’ acqua) signifie « au-delà de longue eau ». Ce n’est pas très parlant au premier abord, c’est sûr ! En fait, au Nord de Tralonca, les eaux constituent le Golo et au Sud, elles coulent vers le Tavignanu. CQFD.

Le petit village a de nombreuses curiosités : des demeures magnifiquement restaurées, des ruelles pavées et voûtées et des « pagliaghji ». Ce sont des maisonnettes de pierre surmontée d’un toit en terre rouge. Ces maisons n’ont jamais servi d’habitation mais de bergeries. Forcément, le village avait une activité pastorale et agricole des plus importantes. On y cultivait quasiment de tout : blé, orge, avoine, figues, cerises, pêches, poires, carottes, oignons, poireaux, pois chiches, haricots, pommes de terre, tomates… et je crois que j’en oublie !

Le village de Tralonca a figuré dans des traités d’architectures… pour la construction de ses maisons de 3 à 4 étages concentrées sur un si petit territoire. On a souvent comparé Tralonca au village des Bories à Gordes (dans le Vaucluse) ou avec les Nuraghe en Sardaigne.

La minute people

David Berkeley, le compositeur et musicien américain de « Fire Sign », a passé un an à Tralonca en 2008. Il a choisi le village pour composer tranquillement pendant que sa femme faisait une thèse d’ethnologie à l’université de Corte. Oubliez Ibiza… préférez Tralonca !

Ange Pozzo di Borgo
Ange Pozzo di Borgo

Secrètement amoureux de Syracuse, originaire de l'Ile de Beauté, Ange a fondé plusieurs sites éditoriaux et e-commerce spécialisés dans les voyages et le patrimoine gastronomique méditerranéens.

Merci

Votre commentaire est maintenant en attente de modération.

Laisser un commentaire
Nuraghe de Santu Antine, Sardaigne.
Le Ponte-Vecchio qui enjambe le Temo à Bosa
Suivez-nous en Méditerranée