forêt d'aitone en haute-corse

Notre parcours de voyage idéal en Haute-Corse, en 10 visites inoubliables

5 minutes de lecture 41 vues

Vous avez choisi de poser vos valises en Haute-Corse ? Excellent choix. Remontons donc au Nord de l’Ile de Beauté pour vous faire découvrir ses nombreux trésors. Plus sauvage que le Sud, cette partie de l’île jouit d’un arrière-pays sublime, idéal pour de belles balades. Alors, que faire et que voir en Haute-Corse ? Réponse en 10 visites.

Calvi, sa citadelle et la Revellata

Calvi comporte deux parties, la haute-ville et la basse-ville. La première n’est autre que la Citadelle qui surplombe tout le golfe. L’autre est au bord de l’eau : c’est la Marine, qui reste toujours en expansion ; on y trouve des commerces, le port, la plage… 

La citadelle est un endroit vaste et superbe à visiter en famille, offrant une vue unique sur la baie ainsi qu'une promenade visuelle entre architecture traditionnelle et street-art.

Vue sur la baie de calvi depuis la citadelle
Depuis la citadelle de Calvi, une vue imprenable sur la baie.
Citadelle de Calvi
Dans les rues de la citadelle de Calvi, avec ses œuvres urbaines collées aux façades de pierre.
Vierge Marie Corse
Sur les hauteurs de Calvi, la Vierge Marie veille sur le paysage.

Sortez la longue vue, vous apercevrez peut-être la côte d’Azur. En effet, la pointe de la Revellata, située à quelques kilomètres de Calvi, est le point de Corse le plus proche du continent. C’est aussi un lieu de promenade très agréable abritant de magnifiques plages, dont celle de l’Aghja.

Le Désert des Agriates

On vous prévient tout de suite : ne vous attendez pas à vous lancer dans une traversée du Sahara. Les Agriates et ses 15 000 hectares sont en majorité recouverts de maquis.

Une route principale traverse la région ; pour le reste, il n'y a que des pistes rocailleuses. Cela signifie qu’il vous faudra utiliser des motos ou un 4×4 pour vous y rendre. Le paysage est tout simplement sublime et la beauté des plages vous marquera pour longtemps.

Vue sur les Agriates et le Cap Corse en arrière-plan. Photo © Oleksandr Korzhenko | Dreamstime.com

Les villages balanins

L’arrière-pays de la Balagne regorge de trésors insoupçonnés. Entre les collines verdoyantes se nichent de magnifiques villages traditionnels. A partir d’Ile-Rousse, un circuit de 50km permet de découvrir ces villages. Ne manquez pas Monticello, Lama, Corbara, Pigna, Sant’Antonino et Speloncato.

Le superbe village médiéval de Lama.

La Castagniccia

Très boisée, la région de la Castagniccia se situe à l’est de la Corse. Elle est connue pour ses nombreux châtaigniers plantés sur ses hautes collines. D’où son nom d’ailleurs, puisque castagnu est le mot Corse pour châtaigne. Avec de telles richesses gastronomiques, la Castagniccia était au 19ème siècle, la région la plus peuplée de Corse.

Un village dans la Castagniccia. Photo © Bensliman Hassan | Dreamstime

Pour les vacances, la Castagniccia est un endroit très agréable. On peut s’y balader à l’ombre et se baigner dans des trous d’eau, des piscines naturelles, et dans les sources d’eau, tellement chargées en bicarbonate de fer que l’eau y coule d’orange. Surprenant. Les constructions en pierres taillées et en ardoises grises, retiendront également votre attention.

Corte et la Restonica

Ancienne capitale de l’île, au 18ème siècle, Corte est installée sur un roc, bien protégée par les montagnes. Idéal pour décourager les ennemis ;). C’est d’ailleurs pour cette raison que Pascal Paoli a choisi d’installer son gouvernement et ses institutions.

Citadelle de Corte
Vue sur le château et la citadelle de Corte depuis le belvédère.
Chemin de randonnée, Tavignanu, Corse.
Le chemin du Tavignanu à Corte. © Corse VTC
Place Paoli à Corte
La statue de Pascal Paoli sur la place éponyme de Corte.

La ville abrite l’université de Corse, ce qui lui donne un sympathique côté estudiantin. Au cœur de la ville, vous découvrirez la citadelle, le musée de la Corse, et aussi une jolie vue sur les environs montagneux de la ville et sur l’entrée des gorges du Tavignanu et de la Restonica à partir du belvédère.

Bastia et Le Cap Corse

Cette ancienne citadelle Génoise est aujourd’hui la capitale économique de Corse. A Bastia, 2 quartiers font le bonheur des promeneurs : la Terra Nova et la Terra Vecchia.

La Terra Vecchia, regroupe l’ancienne marine de pêcheurs et la vieille ville. Plus récent, le quartier de la Terra Nova, situé sur la citadelle, domine la ville. Levez les yeux, vous serez surpris par les façades colorées des immeubles. Avant de repartir, faites un détour à la criée, la pêche n’est pas une tradition pour rien à Bastia.

Le port de Bastia et ses façades colorées.

Le Cap Corse est souvent considéré comme une terre à part. Il faut dire que sa situation géographique, à l’extrême Nord de l’île, en fait un lieu singulier. Centuri, Erbalunga, Canelle ou encore Canari... Chaque village possède son charme propre.

Centuri
Le petit port de Centuri.

C'est à mes yeux le plus bel endroit de toute l'Ile de Beauté, là où l'impression de bout du monde est la plus forte, et où les couchers de soleil sur la Méditerranée sont d'une intensité magique.

Le Sentier du Littoral (ou sentier des douaniers)

Le sentier du littoral, aussi appelé sentiers des douaniers, est la déclinaison maritime du GR20... La difficulté en moins. Sur ce sentier qui longe le littoral, la nature est au programme. Dunes, criques, falaises et bien sûr plages de sable fin.

Plage de l'Ostriconi, Corse.
Vue de la plage de l'Ostriconi, près du Sentier du Littoral. © Maison Pozzo di Borgo

Il existe différents sentiers praticables. Je vous en conseille deux : celui des Agriates, qui part de Saint-Florent pour arriver dans les dunes de l’Ostriconi ou celui qui part de Macinaggio et arrive à Centuri. 2 jours de marche pour le premier et 8h pour le second.

La Forêt d'Aitone

Cette superbe forêt s'étend dans la partie ouest de la Corse, entre Corte et Piana. Il faut emprunter une longue route sauvage au cœur des montagnes et des gorges, pour atteindre cette vaste étendue boisée où le voyageur peut apercevoir de nombreux porcs en liberté, mais aussi se baigner dans les eaux fraîches des piscines naturelles.

forêt d'aitone en haute-corse
Les piscines naturelles de la forêt d'Aitone. Photo © Jacques Vanni | Dreamstime

Les étangs de Biguglia, d'Urbino et de Diane

Trois parenthèses nature pour les voyageurs qui recherchent un moment romantique ou une escapade familiale. Ces étangs bordent la côte orientale de la Corse, de Bastia à Aleria, et offrent diverses activités de loisirs ainsi que des expériences gastronomiques spécifiques aux produits de la pêche.

A Urbino, par exemple, vous pourrez déguster des fruits de mer et poissons du jour depuis un restaurant sur pilotis. L'étang de Diane est quand à lui renommé pour sa production ostréicole.

Le restaurant de l'étang d'Urbino, ouvert d'Avril à Septembre. Photo René Dinkel sur Wikipedia.

D'ailleurs, si vous passez dans la région d'Aleria, pensez à visiter les ruines romaines. Elles ne sont pas aussi impressionnantes qu'en Sicile ou en Italie, mais ça reste un haut-lieu de l'Antiquité insulaire.

La vallée de l'Asco

La vallée de l’Asco, au cœur des montagnes, est le point de départ de nombreuses randonnées et balades. Parmi les curiosités de la région, trois étapes à ne pas rater.

Tout d’abord les gorges de l’Asco. Ces gorges vertigineuses s’étendent sur 9 kilomètres. Elles sont couvertes de maquis et de forêts de genévriers. Hum, ils donnent un goût unique au miel de la vallée !

Pont génois d'asco, Corse.
Près d'Asco, un superbe pont génois préservé. © Jon Ingall sur Dreamstime.com

2ème arrêt : le village de l’Asco. En plus d’être un très joli village typique, Asco est l’occasion d’une pause gourmande. Miel, fromage de brebis, confitures… A vous de choisir votre gourmandise.

Dernier arrêt, plus sportif cette fois : le Haut Asco. Il s’agit de l’ascension de la montagne de la région, située à 1450 mètres d’altitude.

Je pense que vous avez déjà de quoi bien occuper votre parcours de voyage dans le nord de la Corse...

Ange Pozzo di Borgo
Ange Pozzo di Borgo

Secrètement amoureux de Syracuse, originaire de l'Ile de Beauté, Ange a fondé plusieurs sites éditoriaux et e-commerce spécialisés dans les voyages et le patrimoine gastronomique méditerranéens.

Merci

Votre commentaire est maintenant en attente de modération.

Laisser un commentaire
La cité médiévale de Monemvasia et son dédale de ruelles à flanc de mer, Grèce.
Porto Flavia en Sardaigne
Suivez-nous en Méditerranée