montagnes en corse

Les variations du climat en Corse, entre hivers doux et humides et étés chauds

5 minutes de lecture 26 vues

Des températures agréables une grande partie de l'année, et un très grand ensoleillement : c'est ce qui fait l'attrait de la Corse, et plus largement de la Méditerranée. Sur l’Ile de Beauté, on recense 2 700 heures de soleil par an contre 90 jours de pluie. Une météo clémente ? Pas toujours. Car le réchauffement climatique et les spécificités géologiques de la Corse, surnommée à juste titre "la montagne dans la mer", lui confèrent des particularités météorologiques importantes. Voici ce qu'il faut savoir - dans les grandes lignes - sur le climat en Corse.

Un tour des saisons en Corse

Au printemps, le thermomètre affiche des températures allant jusqu’à 21°C, avec quelques journées exceptionnellement chaudes et estivales. Le début de la belle saison. Par contre, au printemps, les pluies sont imprévisibles - à l'instar de la frontière entre automne et hiver. D’une semaine sur l’autre, vous aurez l’impression de passer de l’été à la mousson ! Pas facile pour les réservations...

A l’arrivée de l’été, l’air se réchauffe avec 27°C en moyenne et des pics allant jusqu’à 36°C, voire 40°C pendant plusieurs jours ces dernières années. Et là, on ne parle plus de pluie. Seuls les orages aoutiens viennent reconstituer les réserves d'eau en montagne, et rafraîchir un temps l'atmosphère.

cimes enneigées en corse au village de montemaggiore
Les cimes enneigées derrière le village de Montemaggiore, en Corse. © Jon Ingall

De l'automne à l'hiver, les températures restent relativement stables. Elles se situent entre 14 et 27°C. L’Ile de Beauté connait encore en automne des températures très douces, frôlant les 18°C, mais potentiellement de fortes pluies, comme en novembre 2019. L’hiver est plus doux et humide que sur le continent, avec en moyenne 14°C sur les côtes. Mais en montagne, il faut s’attendre à des températures plus basses et à des chutes de neige importantes. Les zones côtières bénéficient quant à elles de vents marins jouant un double rôle : elles atténuent les chaleurs estivales et balayent les grands froids hivernaux, bien que les aléas climatiques de ces dernières années puissent nous inquiéter...

Dans tous les cas, les corses vous diront que chaque territoire de l'île possède son micro-climat, comme (par exemple) dans la "cuvette" montagneuse de Corte, ou l'on ne sait jamais trop comment le temps va tourner... Et bien évidemment, attendez-vous à voir les températures et le ciel varier énormément entre la côte et la montagne, très boisée.

Des étés de plus en plus caniculaires et des épisodes climatiques extrêmes

Pluies et chaleurs extrêmes, inondations, tempêtes à plus de 200km/h et vents violents émaillent désormais la météo de l'île. Le réchauffement climatique se fait particulièrement ressentir en Corse donc, où le temps est perturbé d'année en année et où les effets de l'urbanisation côtière ne font qu'amplifier les risques.

"Le réchauffement de l'atmosphère entraîne obligatoirement le réchauffement des océans et des mers qui favorise la formation des tempêtes. Et elles sont de plus grandes et plus fortes."

Patrick Rebillout - Corse-Matin

Il est donc possible, lorsque vous voyagez à certaines périodes de l'année (décembre/janvier, été), que vous soyez confronté à des événements climatiques violents : une tempête qui cloue au sol les avions et bloque les ferries à quai, des quartiers d'Ajaccio ou de Bastia totalement noyés, des chaleurs écrasantes (comme à Sartène en 2009)...

La Méditerranée figure parmi les "hot-spots" mondiaux du changement climatique. La diminution des précipitations moyennes et l'augmentation importante des températures en particulier en été conduiront à une diminution des ressources en eau et à une augmentation de la sévérité des sécheresses et des canicules.

Météo-France

Heureusement, contrairement à d'autres zones méditerranéennes très touchées par les sécheresses (Grèce, Sardaigne, Sicile...), les montagnes, rivières, lacs et grandes forêts de l'île assurent à la Corse une bonne pluviométrie générale et de belles réserves d'eau au fil des années. Cela n'empêche pas la vigilance mais la Corse reste plutôt bien préservée au niveau hydrique.

Le climat en Haute-Corse

Le nord de l’Île de Beauté est légèrement plus sec que le sud, mais attention : si vous n'aimez pas les vents forts, cette large partie de l'île est très exposée, notamment le Cap et la Balagne...

La particularité de la Haute-Corse est qu’elle est soumise à l’influence de nombreux vents méditerranéens, qui la balayent tout au long de l’année. Dans le nord de l’île sévissent la Tramontane (A Tramuntana), qui apporte en hiver de longues rafales violentes et fraîches, et le Mistral (U Maestrale), vent violent et brusque, sec en été et humide en hiver qui vient du nord-ouest.

ciel orageux sur Calvi, en corse
Un ciel orageux au-dessus de Calvi. © Jon Ingall

De plus, si vous partez à l’aventure en Haute Corse, vous risquez fort de rencontrer le Libeccio (U Libecciu). L’orientation de ce vent varie selon les zones : de vent d’ouest sur le Cap Corse occidental et la Balagne, il se transforme en vent de sud-ouest dans le sud de l’Île de Beauté.

Le climat en Corse-du-Sud

En Corse du Sud, il ne fait jamais vraiment très froid... Mais l'humidité à Ajaccio se fait fortement ressentir, surtout l'hiver. En 2013, le record de fraîcheur dans ce département est descendu à -1,8°C, contre un record national de -15,7°C.

Quant à la pluie, elle est bien moins présente que dans les autres départements français : 564 mm de pluie sont tombés en Corse du Sud en 2013, contre une moyenne nationale de 622 mm.

La Corse du Sud est aussi soumise à l’influence d’un vent qui vient du sud : le Sirocco (ou « U Sciroccu »). Il s’agit d’un vent saharien, très violent, très sec et très chaud, qui souffle de l’Afrique du Nord au sud de la mer Méditerranée. Quand il souffle sur la Corse du Sud, il apporte avec lui un temps très chaud, sec et poussiéreux.

Certaines années, le Sirocco contient des criquets pèlerins, qui risquent de ravager les cultures agricoles. Il rapporte également avec lui de très fins grains de sable, qui peuvent aller jusque dans les Alpes. Ce sable donne une couleur jaune rosé à la neige, et elle en accélère la fonte en combinant son effet à celui de la température plutôt élevée de l’air.

Les températures de l’eau en Corse

Les températures de la mer Méditerranée permettent de se baigner une bonne partie de l'année. Les températures les plus élevées se trouvent entre la mi-mai à la mi-octobre : 24°C en moyenne en été, 20°C à l’automne et 15°C au printemps.

Néanmoins, vous entendrez parfois les locaux ou les voyageurs se plaindre en trouvant l'eau trop chaude, au point de ne plus se rafraîchir du tout... Car le réchauffement climatique (encore de fléau dont je parlais plus tôt) inquiète énormément les scientifiques : en 2019, la température de la mer Méditerranée frôlait les 30 degrés en surface sur le littoral.

Une situation environnementale anormale qu'il ne faut pas oublier malgré le désir de farniente et de baignade. Les poissons, les algues et les coraux subissent directement ces changements...

Ange Pozzo di Borgo
Ange Pozzo di Borgo

Secrètement amoureux de Syracuse, originaire de l'Ile de Beauté, Ange a fondé plusieurs sites éditoriaux et e-commerce spécialisés dans les voyages et le patrimoine gastronomique méditerranéens.

Merci

Votre commentaire est maintenant en attente de modération.

Laisser un commentaire
Le port de Limeni dans le Magne, Grèce.
Le Ponte-Vecchio qui enjambe le Temo à Bosa
Suivez-nous en Méditerranée