oliveraie en corse

Le Chemin de l’Olivier à Sollacaro : sous l’oliveraie centenaire, les vestiges de l’Histoire

3 minutes de lecture 2620 vues

Il y a Filitosa, l'indescriptible cœur préhistorique de la Corse. Peut-être l'avez-vous déjà visité, d'ailleurs. Mais saviez-vous qu'il existe, juste derrière les limites du site archéologique, un autre chemin dans le passé de l'île ? C'est toute la beauté du voyage : apprendre, quelques années plus tard, qu'un sentier méconnu nous attend à proximité, alors que tout vous semblait déjà révélé.

Ce sentier, c'est le "Chemin de l'Olivier", comme le nomme la commune de Sollacaro. Il relie Tappa, le hameau, au village de Calvèse, à travers la magnifique oliveraie centenaire du Domaine de Tappa et les vestiges de ce territoire antique. Pour mieux connaître ce passage secret dans la nature et l'Histoire de Corse, j'ai discuté un moment avec Florence Mondoloni, heureuse propriétaire du domaine et jeune oléicultrice.

Voilà ce que j'ai découvert.

La situation géographique du Chemin de l'Olivier

Si vous connaissez déjà Filitosa, on va gagner du temps : c'est immédiatement à côté du site. Mais un rappel est toujours utile.

Filitosa, et le Domaine de Tappa (dont Florence Mondoloni est l'actuelle exploitante, avec sa famille), se situent en Corse-du-Sud, à 1h30 - en voiture - d’Ajaccio, et environ 30 minutes de Propriano. La route pour y accéder vous plonge déjà dans le poumon sauvage de l'île, dans l'arrière-pays du superbe Golfe de Valinco. Pour le voyageur, c'est un paysage exceptionnel qui défile dans les derniers kilomètres en direction du village de Sollacaro.

menhir corse sollacaro
Parmi les vestiges marquants, les menhirs figurent en première place. © Domaine de Tappa

Nous sommes ici entre terre et mer. Le touriste ou insulaire curieux de l'Histoire millénaire de la Corse s'arrêtera d'abord, forcément, pour une visite de 2h (au moins !) de l'ancien lieu rituel de la civilisation torréenne. Les statues-menhirs, ou "stantari" dans le parler local, sont les emblèmes de Filitosa et de sa micro-région.

Dans la grande majorité des cas, les visiteurs quittent ce haut-lieu du néolithique après l'excursion, sans savoir qu'une petite randonnée, très accessible et d'une richesse particulière, les attend à quelques pas de là.

chemin de l'olivier à sollacaro
Le chemin de l'olivier, au Domaine de Tappa, est accessible librement. © Domaine de Tappa

1h15 auprès des oliviers centenaires, des menhirs et ruines religieuses

S'il y a bien un endroit où l'olivier révèle toute sa symbolique, c'est bien à Sollacaro. Plus encore donc, sur le Chemin de l'Olivier, entre le lieu-dit Tappa et le village de Calvèse, balade proposée par la commune depuis quelques années afin de faire découvrir l'héritage culturel et naturel du territoire.

Car pour les habitants, l'olivier est indissociable du patrimoine local. C'est un "arbre de la mémoire" qui a vu passer le temps, les hommes, les traditions. Preuve en est : à Filitosa, menhirs millénaires et oliviers anciens vivent en parfaite harmonie.

olivier centenaire en corse du sud
Les oliviers centenaires peuplent le domaine. © Domaine de Tappa

"Ici, c’était un mini-village, avec le couvent et la chapelle. Le chemin de l’olivier traverse tout ça", explique Florence Mondoloni. "Le chemin part du centre du domaine, avec à gauche les oliviers centenaires de variété Zinzala. L’accès est libre, et traverse d’autres terrains. C’est un sentier balisé de randonnée."

La balade permet ainsi, en plus d'une immersion apaisante dans les oliveraies, de découvrir le moulin à huile artisanal de Tappa, puis la chapelle des Carmini, fondée au Moyen-Âge et actuellement "en projet de rénovation ; même si elle ne nous appartient pas, car c'est une propriété de l'Eglise, nous avons voulu la restaurer, lui redonner vie. Bien sûr ça prendra du temps, ce n'est pas facile."

chapelle di carmini sollacaro
Les propriétaires du domaine projettent une rénovation de la belle chapelle di Carmini. © Domaine de Tappa
peite maison casedda de pierre en corse
Une "casedda" en bon état général, sur le Chemin de l'Olivier. © Domaine de Tappa

Et ce n'est pas tout. "Les arbres sont collés contre Filitosa, ce qui explique la présence de traces archéologiques", ajoute l'oléicultrice. Ces vestiges, ce sont rien de moins que des menhirs (dits de "Tappa", de forme carrée) et des casedde (abris de pierre) dans un état variable. Les périodes historiques semblent se retrouver sur le domaine pour nous offrir une véritable fresque grandeur "nature".

Quelques conseils avant d'emprunter le Chemin de l'Olivier

La randonnée se fait sans guide, avec accès libre. "La seule chose que je demande aux gens c’est de bien refermer les barrières pour éviter que les animaux ne s’échappent", précise Florence Mondoloni en faisant appel au "bon sens des visiteurs".

Signalez-vous simplement en entrant dans le domaine, respectez les lieux et la quiétude des habitants, et vous pourrez profiter de ce sentier plus confidentiel sans souci. N'oubliez pas votre bouteille d'eau et de quoi vous protéger du soleil, surtout en période estivale.

Si vous appréciez un voyage en lecture, vous pouvez suivre la recommandation de la propriétaire : le livre d'Histoire Les Feux de la Saint-Laurent, écrit par Antoine-Marie Graziani, retrace une période marquante de ce territoire au début du 17ème siècle. Sinon, il y a toute la liste de livres sur la Corse que je vous propose ici.

Et pourquoi pas une nuit dans la Casa Filicina ?

La particularité du Domaine de Tappa se trouve à la fois dans sa position géographique, dans son patrimoine historique mais aussi dans sa production oléicole.

Outre des visites-dégustations dans l'atelier de production d'huile d'olive AOP "Lacrima di a Filitosa", le Domaine de Tappa dispose d'une magnifique demeure rénovée, la "Casa Filicina". Cette bâtisse massive et traditionnelle, typique de l'architecture rurale corse, est disponible à la location de vacances. Parfait pour une retraite sous les oliviers pluri-centenaires...

Quoi qu'il en soit, rendez-vous sur le site du domaine, et envoyez un message à Florence Mondoloni pour une dégustation ou une réservation. Bonne visite.

Ange Pozzo di Borgo
Ange Pozzo di Borgo

Amoureux de Syracuse mais originaire de l'Ile de Beauté, Ange coordonne notre équipe éditoriale en Méditerranée et gère les relations avec nos partenaires locaux (artisans, acteurs du tourisme...).

Merci

Votre commentaire est maintenant en attente de modération.

Laisser un commentaire

À faire en Corse

fleuve de l'alcantara
Le Ponte-Vecchio qui enjambe le Temo à Bosa
Porto Flavia en Sardaigne
Suivez-nous en Méditerranée