presqu'ile de la revellata en corse

S’échapper à vélo ou à pieds sur la presqu’île sauvage de la Revellata (et voir son phare)

3 minutes de lecture 21 vues

Je vous parlais déjà de Calvi, ancien bastion génois, dans un précédent article. Mais saviez-vous qu'à quelques kilomètres seulement de la ville se trouve la pointe de la Revellata et ses paysages aux airs de bout du monde ? Et au bout de la presqu’île, son célèbre phare… Mais pour profiter de cet endroit difficile d'accès en voiture, vous ne disposez - heureusement - que de deux solutions : la randonnée, ou l'excursion à vélo. Allons-y.

La pointe sauvage de la Revellata

La pointe de la Revellata est un promontoire aux roches déchiquetées. Elle abrite de jolies plages et une faune et flore rares. Vous vous en doutez, cette zone protégée depuis 1986, est un formidable terrain de jeu pour les amoureux de la nature.

Si vous souhaitez vous éloigner de l’agitation calvaise, vous aventurer sur l’un des sentiers qui mène au phare de la Revellata semble être la solution idéale. En effet, malgré une tentative d’urbanisation dans les années 1960, la presqu’île de la Revellata a été maintenue en l’état naturel, et tout est mis en œuvre – notamment par le Conservatoire du Littoral – pour que rien ne change. La presqu’île a donc su préserver la richesse de son fond marin, ainsi que le caractère sauvage de son maquis et de ses falaises.

ruines d'une maison sur la presqu'ile de la revellata à calvi
Les ruines d'une ancienne bâtisse sur la presqu'île de la Revellata. © Jon Ingall

Sur la pointe de la Revellata se trouve aussi le phare de la Revellata. A cet endroit précis, vous êtes à l’endroit de Corse le plus proche du continent...

Un des plus beaux phares de Corse

C'est l’un des phares les plus importants de l’Île de Beauté. Construit sur la pointe rocheuse de la presqu’île éponyme, le phare balise un secteur qui va de l’Île Rousse au golfe de la Girolata.

Ce monument a été mis en construction en 1838, après la création d’une commission qui décida de ceinturer l’île par 5 phares de 1er ordre (les Îles Sanguinaires au sud-ouest, Pertusato et Chiappa au sud, Revellata à l’ouest et Giraglia au nord), et allumé pour la 1ère fois en décembre 1844. Le début de la construction du phare correspond également à l’essor économique et démographique de la ville voisine, Calvi.

phare de la revellata
Le phare de la Revellata. © Jon Ingall

Il s’agit d’une tour carrée avec des pierres apparentes qui se dresse sur un soubassement rectangulaire, et qui s’élève sur une centaine de mètres au-dessus de la mer.

Le phare abrite un Centre d’Etudes Océanographiques et est aujourd’hui contrôlé depuis Bastia. En vous baladant sur la pointe, vous croiserez peut-être des chercheurs et scientifiques...

A vélo de Calvi au phare de la Revellata

Avant de vous lancer, petits conseils pratiques : n’oubliez pas de prévoir quelques gourdes d’eau et la crème solaire car en plein été, le soleil tape. Et il faut compter plusieurs heures AR pour cette sortie nature.

Privilégiez évidemment le VTT et évitez la bicyclette : les chemins sont très escarpés et nécessitent parfois de porter son vélo. Le parcours est faisable avec une bonne condition physique, peut-être moins avec des enfants...

C’est parti pour 15km aller-retour de balade. Départ de Calvi. Sur le port, longez la citadelle pour vous rendre sur la départementale 81b, en direction de Galéria. A la sortie de la ville, sur la gauche, vous remarquerez les pentes du Capu di a Veta, derrière la chapelle Notre-Dame-de-la-Serra. En continuant la route, vous arriverez dans le prolongement de la presqu’île de la Revellata.

A cet endroit, une piste descend en forte pente avec des lacets serrés. Soyez prudent. Après la descente, forcément, la remontée. La piste remonte vers un col. A la bifurcation, prenez la piste de gauche. Vous rejoindrez ainsi la crête du promontoire. Sortez l’appareil photo, la vue est sublime.

A droite, juste après la réserve d’eau, un sentier plonge vers la pointe de l’anse di l’Oscelluccia. Une pause baignade s’impose dans un endroit aussi beau. La piste monte encore pour atteindre une falaise dominant les flots. L’arrivée au phare blanc et noir marque la fin du parcours.

Pour le retour, certaines personnes choisissent un autre parcours, que ce soit par l'intérieur ou en longeant le littoral. N'hésitez pas à discuter avec d'autres sportifs croisés sur le chemin pour vous orienter.

Randonner par les sentiers de la Revellata

Plusieurs pistes de randonnée mènent jusqu’au phare, permettant d’effectuer des parcours sur le littoral en découvrant la presqu’île de la Revellata. Ces sentiers longent plus ou moins la côte, mais n’hésitez pas à vous en éloigner si vous voulez découvrir les recoins sauvages de ce petit bout de terre, fait de petites criques et de pointes rocheuses.

Le chemin qui va jusqu’au phare de la Revellata est une partie du célèbre Sentier des Douaniers (ou Sentier du Littoral). Pour vous y rendre, nous vous conseillons de prendre la Route de Porto (la D81b), qui passe par la côte, après avoir longé la citadelle de Calvi. Le sentier débute par une piste en terre, sur laquelle seuls les 4×4 peuvent circuler.

Un peu plus loin, vous pourrez commencer de votre balade le long des roches de la Revellata, pour déboucher sur une succession de petites criques aux eaux turquoise. Sur le chemin, vous pourrez également découvrir la grotte des veaux marins, dont les occupants ont malheureusement disparu...

Bonne escapade.

Ange Pozzo di Borgo
Ange Pozzo di Borgo

Secrètement amoureux de Syracuse, originaire de l'Ile de Beauté, Ange a fondé plusieurs sites éditoriaux et e-commerce spécialisés dans les voyages et le patrimoine gastronomique méditerranéens.

Merci

Votre commentaire est maintenant en attente de modération.

Laisser un commentaire
Porto Flavia en Sardaigne
Nuraghe de Santu Antine, Sardaigne.
La cité médiévale de Monemvasia et son dédale de ruelles à flanc de mer, Grèce.
Suivez-nous en Méditerranée