marina domaine amuredda en cours de distillation

Au domaine Amuredda, « c’est un peu le paradis » des plantes aromatiques endémiques de Corse

5 minutes de lecture 532 vues

La Nature insulaire concentrée sur un vaste domaine : c’est un peu ce que Marina et Stephan, couple de producteurs passionnés, tentent de réaliser avec Amuredda, belle exploitation spécialisée dans la culture et la distillation de plantes aromatiques corses. Le tout en BIO, sans concession. 

Direction Prunelli di Fiumorbu, sur la plaine orientale, pour une visite pleine de senteurs et de créativité. Nous sommes ici dans l’arrière-pays de Ghisonaccia, à l’intérieur des terres.

Depuis 2004, une production durable des plantes aromatiques corses

A l’origine de cette production, on trouve - comme souvent en Corse - l’emblématique plante du maquis, l’immortelle. C’est de cette plante que tire son nom le domaine Amuredda (“a muredda” en langue corse, aussi prononcée “murza”, “maredda”, “marella”, “murella” selon les régions). 

Car leur passion pour les plantes aromatiques du maquis est née de cette herbe à la couleur solaire, aux odeurs puissantes et aux bienfaits exceptionnels pour notre santé. Un véritable symbole de la flore méditerranéenne, fierté dans l’île.

un champ d'immortelle en corse
Les champs d'immortelle corse ne font pas que le bonheur des humains. © Domaine Amuredda

“Notre aventure a commencé avec la première plantation de l'Immortelle en 2004” m’explique Marina. “Nous faisions face, comme d’autres producteurs, à une demande de plus en plus importante, avec une cueillette intensive et irraisonnée, ainsi qu’une raréfaction de la plante en milieu sauvage. Pour préserver les ressources naturelles de l’île, nous avons décidé de mettre en culture l'immortelle de Corse.”

Quelques années plus tard, cette exploitation agricole nichée dans la région du Fiumorbu (Haute-Corse) a élargi sa production à diverses plantes aromatiques BIO : immortelle bien sûr, mais aussi romarin, myrte vert, eucalyptus, citronnier, laurier noble, menthe poivrée, lentisque…

Un patrimoine naturel et typique de l’Ile de Beauté que n’aurait pas renié Maupassant, lorsqu’il évoquait dans l’une de ses oeuvres “l'impénétrable maquis formé de chênes verts, de genévriers, d'arbousiers, de lentisques, de lauriers, de myrtes et de buis que relient entre eux, les mêlant comme des chevelures, des clématites enlaçantes, des fougères monstrueuses, des chèvrefeuilles, des cystes, des romarins, des lavandes, des ronces, jetant sur le dos des monts une inextricable toison.”

Ces plantes aromatiques sont ensuite distillées de manière traditionnelle, de façon à obtenir des huiles essentielles de très haute qualité. Lesquelles sont utilisées pour fabriquer (toujours sur place) une large variété de produits cosmétiques et d’aromathérapie, tels que les savons, crèmes visages à l'immortelle, soins divers, hydrolats ou eaux florales.

Lorsqu’on évoque les eaux florales corses, Marina précise que “les eaux florales et hydrolats sont 100% biologiques et purs, avec un rapport de concentration en huile essentielle de 1/1 ; cela veut dire que 1kg de plante fraîche donne 1L d'eau florale”.

crème visage immortelle corse
La crème visage à l'immortelle produite par le domaine Amuredda. © Studio VDM

Un couple de producteurs engagés dans l’agriculture BIO

Car les deux producteurs, engagés de la première heure pour une agriculture respectueuse de la terre corse, puisent leurs qualités dans l'association des passions. 

Pour Marina, c'est l’aromathérapie et la fabrication de produits cosmétiques naturels dans le laboratoire du domaine. Quant à Stephan, agriculteur de métier, il produit les plants, avec 13 plantes aromatiques différentes, jusqu’à leur distillation en basse pression.

distillation de plantes du maquis corse
Les ouvriers de l'exploitation contrôlent la distillation des plantes aromatiques. © Domaine Amuredda

“On a toujours été en BIO…” se remémore la productrice. “Ça fait longtemps qu’on se pose beaucoup de questions sur la l’usage des pesticides et leur impact sur la santé humaine et l’environnement. Et puis j’étais sensible à la médecine et au soin par les plantes.”

Au-delà du BIO, qui nécessite déjà une très forte implication, le couple songe à aller plus loin - question de temps, ressource rare dans ce métier prenant. La prochaine étape ? Certainement le label “Slow Cosmétique”. 

De la distillation des plantes du maquis aux savons doux et protecteurs

De cette distillation exigeante naissent donc des produits naturels, colorés et aux parfums d’une grande subtilité. Les savons, dont la gamme répond à tous les goûts et de nombreux types de peaux, “n'assèchent pas l’épiderme”

savons corses BIO amuredda
Les jolis savons BIO de la distillerie corse Amuredda. © Studio VDM

C’est la méthode artisanale "à froid" qui préserve la glycérine, rendant au passage les savons plus hydratants, plus doux pour la peau et respectueux de l’environnement. “A la fin de la fabrication du savon, on ajoute d’ailleurs une petite quantité d’huile végétale qui reste telle quelle, rendant le savon “surgras” donc plus protecteur pour la peau”.

Les savons d’Amuredda, évidemment, ne contiennent que des ingrédients naturels et BIO comme des huiles et beurres végétaux (chauffés à 30-35 degrés maximum pour préserver leurs propriétés bénéfiques), des extraits de plantes, des eaux florales et des huiles essentielles aux multiples bienfaits. 

Vivre l’expérience Amuredda sur la Route des Sens Authentiques

Et si vous passiez voir Marina et Stephan ? C’est certainement une halte ressourçante si vous vivez dans la région ou y faites un tour pendant vos vacances. Sur place, le couple réserve aux visiteurs plusieurs activités, de la visite de la distillerie aux ateliers bien-être. 

Ce n’est pas pour rien que le domaine est inscrit sur la “Route des Sens Authentiques” - “A Strada di i Sensi” ; un parcours composé de 400 artisans et producteurs corses ouverts aux insulaires et aux voyageurs. 

“Il y a beaucoup de voyageurs qui recherchent des produits de haute qualité, et nous demandent plus que les produits de la distillerie”, m’explique Marina. “On a d’abord commencé par travailler avec les écoles, parce que les instituteurs étaient sensibles à ces initiatives. Et cette année, on propose aux visiteurs de nouveaux ateliers autour des plantes et de la nature.” 

culture du lavandin en corse
La distillerie produit notamment de l'huile essentielle de lavandin. © Domaine Amuredda

Mais attention… Ce programme se vit uniquement en haute-saison pour les visites et pour les ateliers, puisque le domaine reste à dimension familiale et n’est pas structuré pour accueillir des voyageurs toute l’année. Pensez donc à réserver bien à l’avance !

Parmi les activités proposées par Stephan et Marina, citons :

  • La visite de la distillerie, avec découverte de la culture biologique des plantes aromatiques - réservé à des groupes d’au moins 6 personnes
  • Les massages en plein air, sur la terrasse du chalet, au milieu des plantes aromatiques du maquis
  • Les ateliers enfants, où les plus jeunes pourront fabriquer leur diffuseur d'huile essentielle et déambuler dans le jardin botanique, pour une visite olfactive
  • Les ateliers bien-être, sur le thème de la relaxation et de la respiration en pleine nature.

“Pour ceux qui veulent découvrir les terres, c’est un bel endroit, hors des cartes postales”, commente la productrice avant d’ajouter, avec un grand sourire : “Certains visiteurs nous disent même, après être passés chez nous, que c’est le Paradis”.

Notre conversation se termine sur un échange d’idées, d’expériences vécues en Méditerranée, parce que Marina fourmille d’idées pour renouveler toujours plus l’expérience des visiteurs sur le domaine. “On aimerait avoir une petite cuisine traditionnelle avec les plantes, on y réfléchit. Faire nos glaces artisanales, ça me plairait bien. Et plein d’autres choses.” 

On lui souhaite de continuer à préserver la nature corse et d’en tirer autant d’inspiration !

Site Web Amuredda

Ange Pozzo di Borgo
Ange Pozzo di Borgo

Amoureux de Syracuse mais originaire de l'Ile de Beauté, Ange coordonne notre équipe éditoriale en Méditerranée et gère les relations avec nos partenaires locaux (artisans, acteurs du tourisme...).

Merci

Votre commentaire est maintenant en attente de modération.

Laisser un commentaire

À faire en Corse

La cité médiévale de Monemvasia et son dédale de ruelles à flanc de mer, Grèce.
fleuve de l'alcantara
Porto Flavia en Sardaigne
Suivez-nous en Méditerranée