plaza espana seville

Séville en 3 jours : un tour de la capitale andalouse pour les gourmands et les curieux

13 minutes de lecture 93 vues

Ah, Séville ! Toujours en tête des destinations à voir au moins une fois dans sa vie. Il faut dire que la belle Andalouse a de quoi plaire et moi-même, je ne suis pas insensible à son charme. Cosmopolite et traditionnelle, la capitale de l’Andalousie a plus d’un atout dans sa manche ; alors je préfère d’ores et déjà vous prévenir que ce premier voyage sévillan ne sera que le premier d’une longue série. 

Vous disposez de 3 jours pour voir les incontournables, mais vous ne voulez pas renoncer à l’atmosphère purement sévillane ? Dans cet article, je vous propose un condensé de beaux endroits et de bonnes adresses. Mais avant de partir à la découverte des orangers et des azulejos, commençons avec les informations de base.

Quand partir - et où se loger - à Séville ?

La 4ème plus grande ville d’Espagne est très bien desservie depuis la France. Outre les nombreuses connexions aériennes qui la relient à des villes de la métropole, il est possible d’arriver par AVE, le train à grande vitesse espagnol, par bus, par bateau (tel un marin du Siècle d’Or) et par voiture.

Si vous arrivez en voiture, vous vous rendrez compte rapidement - et je parle d’expérience - que la circulation en ville est chaotique et que se garer est assez compliqué. Mon conseil ? Garez votre voiture dans un parking souterrain et profitez de la ville à pied. 

Pour planifier votre trajet, n'hésitez surtout pas à lire mon petit guide des transports en Espagne.

La Place d'Espagne dans le centre de Séville compte parmi les plus beaux quartiers de la ville
La Place d'Espagne dans le centre de Séville compte parmi les plus beaux quartiers de la ville © Coralie Neuville

Côté météo. "Quel temps fait-il à..." est une des questions les plus posées sur le web. Qui dit Andalousie, dit soleil… Pratiquement tout le long de l’année. À Séville, il fait donc beau et chaud, voire très (trop ?) chaud l’été. C’est la raison pour laquelle je recommande toujours de venir à Séville au printemps ou en automne. 

Pour se loger, l’offre est conséquente et il y en a pour toutes les poches : du luxueux palace Alfonso XIII aux auberges de jeunesse. Un quartier à privilégier ? Certainement celui du Santa Cruz où les principaux monuments sont à portée de main, et qui a conservé une atmosphère vibrante.

Après les aspects "logistiques", l’heure est venue d’entrer dans le vif du sujet : que faire à Séville ? 

Jour 1  S’imprégner de Séville

Sentir la fleur d’oranger

À votre arrivée, il vous sera difficile de ne pas noter l’odeur des fleurs d’orangers qui vous chatouillera le nez et vous accompagnera pendant tout votre séjour. Saviez-vous que Séville est surnommée "la ville des oranges" ? En effet, la ville ne compte pas moins de 40 000 orangers, faisant d’elle la ville au monde avec le plus d’orangers. Mais d’où vient cette histoire d’amour à l’eau d’oranger ?

Tout commence avec Hercule qui, selon la mythologie, serait le fondateur de la ville. La légende raconte qu’en revenant d’Afrique où il avait volé la pomme d’or, il choisit de se reposer sur les rives du Guadalquivir avant d’affronter le chien Cerbère. Ladite pomme d’or serait selon certains l’orange, fruit alors inconnu aux Grecs.

Entre nous, cela reste une belle légende. La réalité est toute autre : il faut attendre le Moyen-Âge et les marins génois qui introduisent l’orange amère dans toute la ville.

Cette espèce provenant d’Asie symbolisait alors le bonheur. Aujourd’hui, elle est principalement utilisée dans l’industrie alimentaire (la confiture d’orange amère tant aimée des Britanniques), mais depuis quelques années, les nombreuses oranges qui tombent dans les rues sévillanes sont récoltées pour en extraire le jus qui génère un gaz riche en méthane, à son tour utilisé comme source d’énergie. Des oranges qui sont donc décoratives et utiles, et qui embaumeront joliment votre séjour.

Admirer les azulejos de la place d’Espagne

Les azulejos sont ces petits carreaux de faïence décoratifs que l’on retrouve dans toute l’Andalousie et donc à Séville. Mais où les admirer ? Partout ! Dans les bars, les monuments, les rues.

Au devant d'un patio, rempli de couleurs, se tient un splendide azulejos
Au devant d'un patio, rempli de couleurs, s'affiche un splendide azulejos. © Coralie Neuville

Si je devais conseiller un endroit pour contempler pleinement cet art, je choisirais la place d’Espagne. Cette place en demi-cercle a été construite à l’occasion de l’Exposition Universelle de 1929 pour montrer notamment l’artisanat sévillan. Devenue un des symboles de la ville, elle est très appréciée par les locaux et les touristes qui adorent tester leur géographie et leur histoire.

En effet, 48 provinces espagnoles (à l’exception, des îles Canaries et de Séville) sont représentées : chacune a sa carte, son blason et une scène historique en azulejos. Le résultat ? Cette place si photogénique et cinématographique (elle a été un des lieux de tournage de Star Wars, l’attaque des clones) est, selon moi, un lieu idéal pour commencer tout séjour à Séville : majestuosité, artisanat, universalité, romantisme. 

Déambuler dans le quartier du Santa Cruz

Le Santa Cruz est considéré comme le cœur historique de la ville. Ici, vous trouverez des orangers et des azulejos, mais aussi de belles façades jaune et blanche qui procurent une sensation de quiétude. C’est le moment idéal pour se restaurer puisque le quartier compte un nombre incalculable de bodegas et de restaurants.

Vous trouverez des restaurants plus touristiques et plus modernes, mais aussi ces endroits que l’on appelle affectueusement "de toda la vida". Ce sont ces bars à tapas qui servent une cuisine traditionnelle de génération en génération.

quartier de santa cruz à séville
Le Santa Cruz est considéré comme le cœur historique de Séville. © Kim Willems

Pour comprendre la vie sévillane, c’est dans un de ces endroits qui ne paient pas trop de mine et où les jambons sèchent au-dessus du comptoir qu’il faut aller pour un premier déjeuner.

Par exemple, chez Casa Roman. Un serveur vous parlera vite et en andalou (ex : le "d" de la dernière syllabe des participes passés saute), vous donnant l’impression que votre espagnol est rouillé tout en vous faisant sentir comme à la maison : des plats à partager (des assiettes de jambon, de fromage, des poivrons de Padrón grillés, des croquettes) accompagnés d’une bière locale (la Cruzcampo est née à Séville) ou d’un verre de vin rouge (tinto).


🍴Où manger dans le quartier Santa Cruz ?
Casa Roman – Plaza Venerables


Flâner dans l’Alcazar

Durée : 3h minimum

Déjeuner dans le quartier du Santa Cruz, c’est se trouver juste à côté d’un des monuments les plus majestueux d’Espagne : l’Alcazar de Séville. De style mudéjar, ce palais fortifié est aujourd’hui encore une demeure royale. Théâtre de nombreux événements, le monument qui est inscrit au patrimoine mondial de l’humanité est aussi connu pour être la demeure de la famille Martell dans Game of Thrones

Le palais de l'Alcazar affiche une architecture magnifique traduisant à merveille l'histoire de Séville
Le palais de l'Alcazar affiche une architecture magnifique traduisant à merveille l'histoire de Séville © Coralie Neuville

Vous serez conquis par ces salles plus majestueuses les unes des autres même si la salle des Ambassadeurs avec sa coupole dorée bat tous les records. Ici, tout est grandiose et toutes les époques se succèdent : d’Al-Andalus à la Renaissance, du style gothique au style moderne. Vous ressortirez des jardins et du palais avec des étoiles dans les yeux et la sensation d’avoir traversé toute l’histoire de Séville.

Pour visiter l'Alcazar, je vous recommande de réserver votre billet en ligne via notre partenaire GetYourGuide :

Réserver un billet

Dîner dans un patio

Pour finir une première journée intense, quoi de mieux que de manger au calme ? Pour un dîner romantique, je recommande un patio.

À Séville, vous trouverez plusieurs restaurants qui ont une salle interne et une salle externe située dans ce que l’on appelle un patio, une petite cour au cœur d’un édifice typiquement méditerranéen. Ce sera l’occasion de goûter à des plats un peu plus élaborés, mais toujours à l’accent andalou.

Des adresses ? El pasaje Santa María la Blanca, dans le quartier du Santa Cruz, propose notamment une cola de toro (ragoût de taureau typiquement andalou) revisitée ou des plats à base de torta de aceite (une galette à l’huile d’olive typique de Séville). Il y a aussi le Corral del Agua, lui aussi dans le Santa Cruz. Sa carte contient des plats traditionnels de la cuisine espagnole. Pour ces deux endroits, je vous conseille de réserver.


🍴 Où manger ?
El Pasaje Santa María la Blanca – calle Ximénez de Enciso, 33
El Corral del Agua – calle Agua, 6


Jour 2 – S’immerger encore et toujours dans Séville

Rencontrer la Séville solennelle

Durée : 1h30 environ

La capitale de l’Andalousie est réputée pour ses fêtes religieuses, en particulier la Semana Santa où pendant toute une semaine la vie s’articule autour des processions de Pâques. Le monument religieux emblématique est, sans aucune surprise, la cathédrale Notre-Dame de Séville construite au 15ème siècle sur l’ancienne mosquée.

De style gothique, elle abrite la plus longue nef d’Espagne et de nombreux tombeaux, dont celui de Christophe Colomb. Ce qui vous surprendra le plus et que vous aurez déjà remarqué, c’est la Giralda. Il s’agit de l’ancien minaret devenu campanile de la cathédrale. Autrefois plus haute tour d’Espagne, la Giralda vous offre une jolie vue sur la ville dont le cloître de la cathédrale.

Impossible de passer à côté de la Giralda, l'ancien minaret devenu campanile
Impossible de passer à côté de la Giralda, l'ancien minaret devenu campanile © Coralie Neuville

Moins majestueuses que la cathédrale mais tout aussi intéressantes sont les églises dispersées dans toute la ville. N’hésitez pas à pousser les portes pour apprécier l’art baroque et découvrir les images qui seront sorties pendant la Semana Santa. Ma préférée ? La chapelle de San José située en plein cœur de la Séville commerciale. Toute petite, son ornement baroque est impressionnant, et ici aussi, on retrouve des azulejos. 

Pour faciliter votre séjour, je vous conseille de réserver votre ticket d'entrée de la Cathédrale de Séville en ligne via notre partenaire GetYourGuide :

Réserver un billet

Manger dans des bains arabes

Le passé mauresque est partout à Séville et a laissé de nombreux trésors apparents comme la Giralda, mais aussi des trésors cachés qui réapparaissent à la lumière du jour lors de travaux.

C’est ce qui s’est passé il y a quelques années à Cervecería Giralda, un célèbre bar à tapas de la ville. Un hammam datant du 12ème siècle a été retrouvé sous les couches de plâtre. Parfaitement conservé, vous pouvez aujourd’hui l’admirer en sirotant un verre au comptoir ou en mangeant dans la salle qui présente également des azulejos typiques de la ville.


🍴 Où manger ?
Cervecería Giralda – calle Matteos Gago, 1


Retourner dans le Siècle d’or

Quand Christophe Colomb arrive aux Amériques, il fait de Séville une des villes les plus importantes du monde. Devenant le port d’Europe, elle s’enrichit et participe activement au rayonnement culturel de la monarchie catholique espagnole.

C’est à Séville que naît un des plus grands artistes du Siècle d’or (16ème siècle) : Diego Vélasquez. Vous pourrez voir des œuvres du peintre des Ménines à l’Hospice des Vénérables de Séville, un édifice baroque qui est aujourd’hui le siège du Centre Vélasquez.

Pour approfondir cette grandeur d’antan, la Casa de Pilatos est le lieu idéal puisque ce palais est considéré comme l’archétype du palais sévillan. Construit principalement pendant la période de faste sévillan, il contient des éléments architecturaux classiques comme les patios, les azulejos et les voûtes de style mudéjar, mais incorpore un style italien venant tout droit de la Renaissance avec notamment des statues antiques.

En effet, vous devez imaginer une Séville qui commerce alors avec le monde entier et qui est un moteur économique de l’Empire espagnol. Par conséquent, l’architecture devait être à la hauteur de toute cette richesse.


🔎 A voir

Hospice des Vénérables de Séville et le Centre Vélasquez

Casa de Pilatos


Vibrer à la Sévillane 

Quand nous pensons à l’Andalousie, le flamenco nous vient à l’esprit. Partie intégrante de la culture andalouse, Séville est une de ses capitales. Pour comprendre cet art, vous pouvez visiter le Musée du Flamenco : un espace en plein centre de la ville dédié à cette danse et à sa culture.

danseuse de flamenco à séville
Impossible de visiter Séville sans s'initier au Flamenco. © Juan Pedro Pena

En particulier, vous y découvrirez son histoire à travers son évolution et les robes traditionnelles portées par de célèbres danseuses. Si l’envie vous dit, vous pourrez même réserver un cours d’initiation où vous apprendrez à taper du pied et à vous mouvoir au rythme du flamenco.

Enfin, des spectacles y sont organisés chaque soir. Finir cette journée par un tablao de flamenco n’est-ce pas l’occasion de ressentir Séville ? Est-ce que c’est un cliché touristique ? Bien sûr, mais c’est vraiment un aspect culturel de la vie andalouse que je recommande de vivre pleinement.


💃 Où voir un spectacle de flamenco ?

Au musée du Flamenco et dans les nombreux tablao situés dans le centre et dans le quartier de Triana


Jour 3 – Explorer la Séville d’aujourd’hui

Monter sur des champignons

Pour profiter à fond de cette dernière journée, pourquoi ne pas se faire plaisir avec un petit-déjeuner qui sent bon l’Espagne : churros con chocolate. À Séville, on les appelle des calentitos et je vous donne rendez-vous au café Centuria, un des meilleurs endroits de la ville pour déguster ces petits bâtons frits à tremper dans un chocolat bien chaud.

Une adresse à s’en lécher les doigts qui donne sur un édifice particulier : le Metropol Parasol. Cette structure de bois a été inaugurée il y a un peu plus de 10 ans et a su se faire une place dans le panorama de la ville. En raison de sa forme, elle a été immédiatement renommée les "Setas", à savoir les "Champignons".

N’est-elle pas trop futuriste pour une ville au glorieux passé ? En toute sincérité, non. La construction s’élance vers les cieux et offre de la modernité à la ville, mais surtout un magnifique panorama. La vue est à couper le souffle et la promenade sur les toits vous permettra de digérer les churros du desayuno et de vous rendre compte de tout ce que vous avez fait ces derniers jours à Séville. 


🔎 A voir
Metropol Parasol

🍴 Où manger ?
Café Centuria – plaza de la Encarnación, 6


Crier au marché

Pour comprendre une ville, il faut aller à la rencontre de ses gens. S’il y a bien un endroit qui nous montre les habitudes d’une population et la richesse gastronomique d'un territoire, c’est le marché.

marché de triana séville
À Séville, vous devez aller au marché de Triana dans le quartier éponyme.

À Séville, vous devez aller au marché de Triana dans le quartier éponyme. Vous y arriverez en traversant le pont Isabelle-II renommé Triana.  Ce quartier est à part à Séville. Souvent considéré comme le cœur battant de la ville, il est coloré et pittoresque, et a su préserver sa vie de quartier. Le marché en est son parfait exemple et l’endroit idéal pour manger sur le pouce.

Vous trouverez des étals pour le jambon, d’autres pour le poisson, sans oublier les fruits et légumes, pour commander quelque chose selon vos envies. 


🍴Où manger ?

Le marché de Triana


Visiter le Musée de la Céramique

Tout au long de cet article, je vous ai parlé d’azulejos parce que cet art céramique est un symbole de la ville à admirer tout au long de votre séjour. Apparue à l’époque d’Al-Andalus, la tradition de la faïence à Séville a perpétué jusqu’à nos jours, et son berceau est justement le quartier de Triana.

C’est ici que vous trouverez le Musée de la Céramique, un musée un peu différent qui retrace l’histoire et qui présente de nombreux objets en céramique. Et si vous avez envie de vous faire plaisir, en sortant du musée, de nombreuses boutiques vous attendent. 


🔎 À voir 

Le musée de la céramique


Observer les rives depuis la Tour de l’Or

Après avoir longé le fleuve Guadalquivir et vous être enthousiasmé(e) devant les façades colorées du quartier Triana, le moment est venu de retourner sur l’autre rive pour monter tout en haut d’une tour. Mais pas de n’importe quelle tour. C’est la tour de l’Or. Je préfère vous informer tout de suite, elle n’est ni en or et ne cache plus d’or.

La Tour de l'Or renferme de nombreuses légendes depuis quelques siècles
La Tour de l'Or renferme de nombreuses légendes depuis quelques siècles © Coralie Neuville

En effet, on dit qu’au 16ème siècle, la tour conservait l’or des conquêtes du royaume. D’autres assurent qu’à l’origine, la tour était recouverte d’or. Autrefois, utilisée comme tour d’observation, elle est aujourd’hui le siège du musée de la marine et est un magnifique endroit pour contempler la ville et le Guadalquivir. 

S’enivrer de Séville

Comment saluer Séville en se promettant de vite y revenir ? Lola Flores, la célèbre danseuse de flamenco, affirmait que "Sevilla es como soñar con el cielo". Séville est comme un rêve en plein ciel.

Alors pour cette dernière soirée, je vous invite à prendre de la hauteur et admirer la capitale andalouse éclairée de ses lumières qui chatoient et respirer une dernière fois ses fleurs d’oranger. La ville est pleine de rooftops comme la terrasse de l’hôtel Inglaterra ou celle de l’hôtel EME. Autour d’un dernier verre, profitez encore de la vie sévillane. 


🥂 Où prendre un verre ?

Terrasse de l’hôtel Inglaterra – plaza Nueva, 7

Terrasse de l’hôtel EME – calle Alemanes, 27


Pendant 3 jours, Séville, à travers ses monuments emblématiques et son art de vie, s’est offerte à vous. En la quittant et en regardant les allées d’oranger s’estomper, vous conviendrez que ce petit voyage vous a donné un avant-goût qui vous fera revenir pour découvrir des coins méconnus.

En effet, cet article liste des suggestions pour un premier voyage, mais je suis bien consciente que Séville mérite plus d’un voyage. Pourquoi ne pas revenir pour vivre intensément la Semana Santa, une festivité qui va au-delà de l’aspect religieux, ou pendant la Feria de Abril, la fête traditionnelle de Séville où vous pourrez vous immerger dans la culture andalouse ? 

Coralie Neuville
Coralie Neuville

Coralie affiche au compteur plus de 17 ans de vie méditerranéenne entre l’Italie et l’Espagne. Après Rome et Valence, elle a posé ses valises à Grenade. Elle adore écrire, partir à la découverte des traditions du sud et partager son quotidien multiculturel sur son compte Instagram.

Merci

Votre commentaire est maintenant en attente de modération.

Laisser un commentaire
fleuve de l'alcantara
Le Ponte-Vecchio qui enjambe le Temo à Bosa
Suivez-nous en Méditerranée