train à la gare de barcelone

Petit guide des transports en Espagne pour planifier un road-trip durable (et sans encombres)

9 minutes de lecture 121 vues

Voyager ouvre l’esprit, dit-on. Voyager smart ouvrirait ainsi doublement l’esprit ! Si l’Espagne vous tente pour une escapade (plus ou moins longue), pourquoi ne pas choisir un moyen de transport alternatif... et responsable ?

À tout moment de l’année, l’Espagne reste une destination de choix : découvrir ses villes multiculturelles comme Madrid ou Barcelone, s’imprégner de la culture andalouse, se prélasser sur les plages du littoral valencien, faire de la randonnée dans les Asturies, skier dans une station espagnole, manger dans un restaurant gastronomique... Tout un tas d’activités vous attendent de l’autre côté des Pyrénées.

Et à la question “comment m’y rendre ?”, je vous réponds “suivez le guide” pour préparer votre road trip - qu’il soit en covoiturage, en train ou en bus. ¡Vamos!

En covoiturage, le moyen de transport qui monte en Espagne

Partager une voiture est plus écolo que voyager tout seul. C’est sur cette conviction que s’est développée la mobilité partagée. Chaque année, de nouvelles personnes l’adoptent et l’Espagne n’est pas en reste. 

Selon une étude récente réalisée par un service de mobilité partagée, 60 % des Espagnols préfèrent le covoiturage à d’autres moyens. Le carpooling comme on l’appelle communément en Espagne est plébiscité par les jeunes, notamment les étudiants qui rejoignent les villes universitaires le dimanche soir, mais aussi par le reste de la population. 

covoiturage
Le covoiturage offre convivialité et économies sur votre voyage. © Kylie Paz

Pour le week-end du 15 août, plus de 300 000 personnes avaient réservé en Espagne un BlaBlaCar selon la célèbre plateforme. Mais ce n’est pas tout. De nombreuses entreprises ibériques proposent désormais ce service à leurs employés ou les encouragent à l’utiliser. 

D’où vient ce succès du covoiturage en Espagne ?

Le coût. Comme partout ailleurs en Europe, le prix de l’essence a énormément augmenté en Espagne malgré l’aide temporaire mise en place par l’État, poussant de nombreuses personnes à partager leur véhicule. Une chose à savoir, surtout pour les longs trajets, la plupart des autoroutes espagnoles sont gratuites. Un Madrid – Séville en covoiturage ne vous coûtera que le prix de l’essence. 

Le prix excessif des voitures de location. L’été 2022 a été marqué par l’augmentation des voitures de location en raison d’une diminution de la flotte. Par conséquent, les personnes se sont tournées vers d’autres solutions et le covoiturage s’est rapidement imposé comme choix alternatif dans toute la péninsule ibérique.

Le problème du déplacement en ville. Beaucoup de Français qui ont séjourné en Espagne vous confirmeront que circuler en ville et trouver une place de parking n’est pas une mince affaire. Les parkings coûtent assez chers et certains centres-villes ont une circulation restreinte. À partir de 2023, toutes les villes de plus de 50 000 habitants devront mettre en place une zone à faibles émissions appelée ZBE en espagnol.

Les horaires. C’est l’un des critères préférés des jeunes. Pourquoi prendre le train de 14 h le dimanche quand je peux partir en voiture trois heures plus tard ? La flexibilité du covoiturage séduit. Par exemple, vous trouverez plus de covoiturages que de trains ou de bus pour un Barcelone – Valence, en basse ou en haute saison. 

L’écologie. Si la voiture est un moyen de transport utile, son empreinte carbone l’est beaucoup moins pour la planète. Se réunir à plusieurs dans une même voiture au lieu de prendre plusieurs voitures pour un même trajet permet de réduire les émissions polluantes. 

La convivialité. C’est l’image que nous avons de l’Espagne, une terre chaleureuse peuplée d’habitants tous plus sympas les uns que les autres. Choisir le covoiturage est un bon moyen de rencontrer du monde et de rendre le voyage moins long et plus agréable. 

Comment trouver un covoiturage en Espagne ? Les applis et les sites de covoiturage ne manquent pas : BlaBlaCar, Hoop Carpool, MissCar (service réservé aux femmes), etc. 

Vous rendre d’une ville à l’autre tout en sympathisant avec le conducteur qui vous racontera des anecdotes et qui vous conseillera où aller manger et boire dans votre lieu de destination, n’est-ce pas un bon moyen de découvrir l’Espagne ?

Le bus, le moyen de transport qui unit l’Espagne citadine à l’Espagne rurale

Si toutes les villes espagnoles ne possèdent pas une gare ferroviaire, elles possèdent toutes une gare routière. 

En 2014, un film fait un carton dans les salles de cinéma ibériques. Aujourd’hui encore, Ocho apellidos vascos est le plus gros succès du box-office espagnol. L’histoire est en soi banale : un sévillan rencontre une basque dont il tombe fou amoureux. Seulement, nous sommes dans l’Espagne des communautés où chaque région a sa propre organisation et ses propres services. Et c’est justement une scène du film qui met d’accord tous les espagnols, celle où le protagoniste monte dans un bus à Séville pour voyager jusqu’au Pays Basque.

trajet en bus routier
Vous aurez l'embarras du choix pour votre trajet en bus... Et vous verrez du pays. © Firina

Au-delà des clichés régionaux (les champs oliviers de l’Andalousie, la pluie torrentielle du Pays Basque), les spectateurs se sont reconnus parce que la scène leur parle et leur rappelle des souvenirs : prendre le bus pour voyager, redescendre dans le sud pour retrouver la famille en été, aller à l’université, faire une virée entre copains, assister à un match de football, rendre visite à un parent malade qui vit dans un village reculé. 

La liste pour énumérer toutes les choses à faire en bus est longue en Espagne. En effet, le réseau est tellement dense que cette solution de déplacement est toujours appréciée et fait de l’Espagne un des pays européens avec le plus de lignes de bus régionales, nationales et internationales. 

Pourquoi devriez-vous choisir le bus pour vous déplacer en Espagne ?

Découvrir l’Espagne authentique. Celle qui sent les oliviers, le sucre, la terre, les gens. C’est la possibilité de rencontrer des personnes hors des sentiers battus : une mamie qui tient fermement un gâteau sur ses genoux pour éviter les petites secousses du bus dans les virages de la Sierra de Guadarrama, un jeune qui étudie à Málaga mais qui habite dans un village excentré de la ville, un couple de retraités de Cantabrie qui voyage à Madrid pour la première fois et qui souhaite faire la tournée des musées, …

Admirer les paysages. C’est le voyage slow par excellence. Le nez collé à la vitre, le panorama défile. Selon votre trajet, vous traverserez des montagnes, des plaines et des collines, vous longerez l’océan Atlantique, la mer Méditerranée et des rivières. En voyageant dans la région de Castille-La Manche, vous pourrez apercevoir les célèbres moulins de Don Quichotte tandis qu’une mer d’oliviers vous ouvrira la route en Andalousie. 

Se reposer. Voyager peut très vite devenir stressant. Monter dans un bus, c’est se faire guider et laisser de côté pendant quelques heures les problèmes liés au quotidien. Encore faut-il que le bus soit confortable, me direz-vous ! En Espagne, les bus sont très bien équipés. Oubliez le mal de dos et vos souvenirs de sorties scolaires. Ils sont chauffés en hiver, climatisés en été. La plupart vous offrent même une petite bouteille d’eau, un paquet de biscuits et des écouteurs à brancher sur un petit écran pour regarder un film. 

Voyager à bon prix. C’est certainement le moyen de transport le plus économique. Par exemple, si vous souhaitez vous rendre à Saint-Sébastien depuis Saint-Jacques-de-Compostelle, vous devez compter 25 euros, et 30 euros pour un Toulouse – Barcelone. En réservant à l’avance, vous pouvez même payer moins cher votre trajet.

Adopter une solution green. Moins polluant que la voiture rapporté au passager, choisir de se déplacer en bus lors d’un road trip espagnol permet d’aller partout, même dans les endroits les plus isolés comme des villages perchés dans des montagnes. C’est donc une bonne alternative si vous souhaitez faire de la randonnée puisque vous ne devez prendre qu’un seul moyen de transport : le bus.

Quelles sont les compagnies de bus ? Il y en a plus de 3 500 ! Car l’Espagne est un pays qui aime vraiment les bus. Parmi les compagnies les plus implantées et les plus connues, il y a Alsa, FlixBus, BlaBlaCar Bus, Eurolines. Vous n’aurez que l’embarras du choix pour partir à la découverte de la péninsule ibérique.

Vous pouvez aussi faire votre recherche sur un site de comparaison de moyens de transports comme Omio, qui référence plusieurs moyens de transports en Espagne - notamment. Exemple avec un trajet Barcelone-Séville, que j'ai pu réaliser il y a quelques semaines (même si c'est un peu long).

Si bâtir des châteaux en Espagne est compliqué, s’y déplacer l’est beaucoup moins. Aujourd’hui, l’Espagne propose des moyens de transports alternatifs à la voiture individuelle et à l’avion qui permettent d’accéder à un pays riche de traditions et de richesses culturelles, gastronomiques et paysagères. Voyager autrement est possible dans la péninsule ibérique, voyager à bas prix aussi. 

En train, le moyen de transport qui progresse doucement mais sûrement

Mettre son sac sur le dos et monter dans le premier train en direction de l’Espagne et de ses merveilleux paysages, est le reboot 2022 de L’Auberge espagnole. Arriver à Barcelone, courir visiter la Sagrada Familia, remonter dans un train pour descendre admirer un magnifique coucher de soleil sur l’Alhambra à Grenade, reprendre un autre train pour découvrir le musée Guggenheim à Bilbao. 

En résumé, faire la vuelta non pas à vélo, mais en train. Est-ce réalisable ? 

train en espagne
Le réseau ferré espagnol progresse, mais certains trajets restent longs et coûteux. © Typhoonski

Aujourd’hui, le réseau ferroviaire espagnol compte 15 449 km de chemins dont 3 700 km de réseau AVE, l’équivalent du TGV. L’Espagne, longtemps en retard par rapport aux autres pays européens occidentaux, a, ces dernières années, donné un coup d’accélérateur et attire des sociétés de chemins de fer internationales comme la SNCF qui vous permet de prendre le train en France et d’arriver tranquillement à Barcelone ou Madrid. 

La plupart des trains circulant en Espagne sont des trains Renfe, la société nationale d'exploitation des chemins de fer espagnols. Vous trouverez des trains régionaux et nationaux. 

Quels sont les avantages à voyager en train en Espagne ?

Le confort. Si vous voyagez dans un train à grande vitesse (AVE), dans un cercanía (train semblable au RER), dans un Avant (train à grande vitesse de moyenne distance) ou un de Media Distancia (moyenne distance), l’expérience sera toujours plaisante. Vous trouverez des compartiments propres et bien éclairés, bien équipés et spacieux. 

La rapidité. Vous souhaitez aller de Madrid à Valence, le train est la solution la plus adaptée en ce qui concerne la durée. En voiture, le voyage dure 3h45 tandis qu’en train, en moins de 2h, vous êtes en plein centre de Valence. Idem pour un trajet de

L’empreinte carbone. Toutes les études le confirment, le train est le moyen de transport motorisé le plus écologique et le moins polluant. Un argument qui fait mouche, surtout quand on voyage sur de la longue distance.

Les services. Dans un train, vous pouvez tout faire ou presque ! Profitez du trajet pour dessiner, lire, regarder un film, rêvasser devant les paysages, travailler, étudier et manger. Par exemple, les trains AVE proposent des petits-déjeuners ou des boîtes lunch. La plupart des trains offrent le wifi et sur les trains AVE, le service PlayRenfe propose notamment les matchs de la Liga. 

Les animaux domestiques. Vous souhaitez emmener votre chien, votre chat ou que sais-je votre cochon d’Inde pour un séjour en terre espagnole, mais vous ne savez pas comment faire ? La bonne nouvelle est que Renfe autorise les animaux domestiques du moment qu’ils voyagent avec leurs billets et qu’ils sont dans un panier ou une cage. 

Les trains touristiques de luxe. Vous rêvez de voyager dans un train digne de l’Orient Express ? Sur le site de Renfe, une page est consacrée aux trains de luxe où vous pourrez pendant plusieurs jours partir à la découverte d’une région. Le train Al Ándalus vous emmènera notamment à Cordoue, Grenade et Séville et vous pourrez visiter les monuments les plus emblématiques de la région.

Bien que le réseau se développe vite, l’accès à certaines régions s’avère encore laborieux. La fameuse expression “tous les chemins mènent à Rome” pourrait devenir en Espagne “tous les trains mènent à Madrid”, tant la capitale espagnole est au cœur de toutes les lignes de grande vitesse. 

Vous souhaitez justement vous rendre à Madrid, ou vous offrir un trajet au départ ou à destination de Barcelone ? Consultez le site de Renfe pour voir tous les trajets possibles.

Partir en train, se déplacer en bus ou choisir le covoiturage en Espagne vous permettra de découvrir la vraie vie espagnole, de prendre votre temps, de rencontrer des personnes et de rendre votre road-trip tout simplement inoubliable...

Coralie Neuville
Coralie Neuville

Coralie affiche au compteur plus de 17 ans de vie méditerranéenne entre l’Italie et l’Espagne. Après Rome et Valence, elle a posé ses valises à Grenade. Elle adore écrire, partir à la découverte des traditions du sud et partager son quotidien multiculturel sur son compte Instagram.

Merci

Votre commentaire est maintenant en attente de modération.

Laisser un commentaire
Porto Flavia en Sardaigne
Le Ponte-Vecchio qui enjambe le Temo à Bosa
Le port de Limeni dans le Magne, Grèce.
Suivez-nous en Méditerranée