La pente du canal de Corinthe semble vertigineuse

Corinthe, une visite à couper le souffle : du vertigineux Canal aux ruines antiques

5 minutes de lecture 1183 vues

Situé en Grèce, le Canal de Corinthe est une voie d’eau construite entre 1882 et 1893 pour relier le golfe de Corinthe au Golfe Saronique, situés respectivement dans la mer Ionienne et la mer Égée. Le canal est creusé à travers l’isthme de Corinthe, une bande de terre qui relie le Péloponnèse à la Grèce continentale.

La première tentative de construction du canal est attribuée à l’empereur romain Néron dès 67. Après sa mort, le projet est maintes fois abandonné, jugé trop onéreux et complexe. Les travaux reprennent finalement en 1890 et s’achèvent définitivement en 1893.

Autrefois, le canal représentait un enjeu économique et stratégique pour la Grèce. Il évitait aux bateaux de commerce des heures de parcours pour contourner le Péloponnèse.

Aujourd’hui parmi les 11000 navires qui utilisent annuellement cette voie, la majorité sont des navires de tourisme, des plaisanciers et des petits paquebots de croisière. En plus du magnifique décor offert par le passage sur le Canal de Corinthe, les sites historiques et touristiques se trouvant dans ses environs sont également à découvrir !

Où se trouve le Canal de Corinthe ?

Le Canal de Corinthe, en Grèce, se situe à quelques kilomètres de la ville du même nom. Depuis de nombreuses années, il sépare les régions de l’Attique et du Péloponnèse sur une bande de terre qui fait un peu plus de 6 kilomètres. 

Cet étroit passage relie le Golfe de Corinthe (en mer Ionienne), au Golfe Saronique (en mer Egée). Ce canal est traversé par l’autoroute A8 qui relie la ville de Corinthe à Athènes et toutes les autres grandes villes du Péloponnèse (Tripoli, Sparte, Kalamata...). C'est un point de passage obligé pour celles et ceux qui arrivent en Grèce continentale et souhaitent entrer dans le Péloponnèse.

Le Canal de Corinthe tel qu'on peut l'admirer aujourd'hui.

L’histoire du Canal de Corinthe en 5 dates

67 : L’empereur romain Néron décide de creuser l’isthme de Corinthe afin d’y créer une voie navigable pour les navires. 6000 prisonniers juifs sont mobilisés pour les travaux. Cette voie maritime devait remplacer la voie dallée qui reliait le golf de Corinthe en Mer Ionienne au golf saronique en Mer Égée durant la Grèce Antique. La voie dallée ou "Diolkos" était conçue de façon à hisser plus facilement  les charpentes qui supportaient les bateaux. Mais le système était très complexe et présentait des risques aussi bien pour les bateaux que les hommes. Après la mort de Néron, le projet est finalement abandonné, jugé trop onéreux.

1829 : La Grèce étant nouvellement indépendante, le gouvernement grec décide de reprendre le projet de construction du canal de Corinthe. Le géologue français Pierre Théodore Virlet d'Aoust est chargé de réaliser les plans. Mais le coût des travaux est estimé à 40 millions de franc-or. Le projet est alors reporté.

1869 : Le Canal de Suez, long de 193,3 km, et reliant la Mer Méditerranée à la Mer Rouge est ouvert cette année après 10 années de travaux. Cet exploit est salué dans le monde entier et incite le gouvernement grec à concrétiser son projet de construction de canal au niveau de l’isthme de Corinthe. Il décide de faire voter une loi pour la construction et fait appel à des entrepreneurs français pour la réalisation des travaux. Mais les travaux ne seront jamais entamés.

1882 : Le gouvernement grec confie cette fois la construction du Canal de Corinthe à l’ingénieur italien d’origine hongroise Istvan Turr qui fonde la Société internationale du canal maritime de Corinthe la même année avec le Français Jacques de Reinach. La compagnie française fait appel au Comptoir d’escompte de Paris pour lever les fonds nécessaires au financement des travaux. Les travaux, dirigés par l’ingénieur hongrois Béla Gerster, ont mobilisé 2000 ouvriers répartis à travers l’isthme.

1893 : Malgré la faillite de la Société internationale du canal maritime de Corinthe en 1889, les travaux sont repris par le banquier grec Andréas Syngrós. Le canal de Corinthe est alors inauguré en juillet 1893.

Que faire et découvrir aux alentours du canal de Corinthe ?

Les falaises impressionnantes

Des petits bateaux de croisière partent du quai d’Isthmia chaque jour, notamment en été, pour longer les 6km du canal. Vous aurez ainsi l’occasion de voir de plus près les falaises. Du bateau, vous serez assurément fasciné par leur hauteur et impressionné par le travail qui y a été réalisé. Le trajet en aller-retour dure une heure.

Les manifestations sportives et aériennes

De nombreuses activités et compétitions sportives sont organisées sur le canal de Corinthe en été. Sauts à l’élastique, sports extrêmes, compétition aérienne… les amateurs de sport en seront heureux.

La vue magnifique depuis les ponts

Chaque extrémité du canal est dotée d’un pont submersible, d’un pont routier et d’un pont ferroviaire. L’extrémité ouest côté golfe saronique dispose en plus d’un pont de secours militaire.

Les ponts submersibles relient les deux rives du canal. Le pont d’Isthmia à l’est à l’embouchure du canal de Corinthe et le pont poseidonia à l’ouest à l’embouchure du golfe saronique. Comme leur nom l’indique, les ponts s’enfoncent automatiquement dans l’eau au passage d’un bateau. N’hésitez pas à vous placer au milieu du pont pour découvrir une belle perspective du canal de Corinthe. La voie d’eau sera vue tout en longueur depuis le niveau de la mer.

Assurant le trafic conventionnel, les autres ponts sont situés à plusieurs mètres de l’eau et relient les deux parties de l’isthme. Cette fois, vous aurez l’occasion de découvrir la voie d’eau d’en haut.

L’Ancienne Corinthe

Située à 18 mn en voiture du canal de Corinthe, l’ancienne Corinthe est une ville antique située sur les hauteurs de Corinthe la moderne.

Présentant un site archéologique et un musée, l’ancienne Corinthe est un haut lieu d’histoire, ouvert de 8h30 à 16h. Le musée renferme des pièces antiques d’exception reflétant le passé rayonnant de la cité.

Temple antique à la gloire d'Apollon à Corinthe
Le temple d'Apollon dans la Corinthe Antique. Photo ElveOfFlight sur Wikipedia.

Le site présente de petits temples dédiés à de nombreux dieux grecs, comme Aphrodite, Apollon, Poséidon et le demi-dieu Héraclès. Le temple d’Apollon, dominant le site, est un superbe monument dorique avec 6 colonnes en façade et 15 sur les côtés.

Outre les temples, vous découvrirez également la fameuse agora, le lieu de rassemblement social et politique de la cité, la célèbre fontaine Pirène, la fontaine Glauké, les ruines de la basilique du Nord et le théâtre. Avec ses cafés, ses boutiques de souvenir et ses supermarchés, c’est également un bel endroit pour se reposer et faire ses petits achats. 

L’Acrocorinthe

acrocorinthe
Vue sur l'entrée de l'Acrocorinthe. Photo de MM sur Wikipedia.

L’acropole de Corinthe est également une visite incontournable pour les amateurs d’art et d’histoire. Situé à 7mn en voiture de l’Ancienne Corinthe et à 22 mn du Canal de Corinthe, ce site présente 24ha de ruines de bâtiments antiques. Vous aurez une vue magnifique sur la ville de Corinthe et son golfe au plus haut point du site. 

Ange Pozzo di Borgo
Ange Pozzo di Borgo

Secrètement amoureux de Syracuse, mais originaire de l'Ile de Beauté, Ange coordonne notre équipe éditoriale et gère les relations avec nos partenaires locaux (artisans, acteurs du tourisme...).

Merci

Votre commentaire est maintenant en attente de modération.

Laisser un commentaire

À faire en Grèce

Nuraghe de Santu Antine, Sardaigne.
Porto Flavia en Sardaigne
Suivez-nous en Méditerranée