© Charalambos Andronos
areopoli dans le magne Photo 126821829 Charalambos Andronos dreamstime_xxl_126821829

Road-trip sauvage à travers le Magne, région reculée du Péloponnèse

Par Ange 5 min. de lecture
5/5

La partie méridionale de la Grèce, dans le Péloponnèse, offre un cadre idéal pour un road trip sauvage dans la région du Magne. Le Magne ? Le Magne est cette région située au "sud du sud" de la Grèce dite "continentale". Une pépite encore préservée du Péloponnèse, à l'abri du tourisme de masse et du bétonnage. 

Alors sortez des sentiers battus en vous éloignant quelque peu des habituelles îles grecques, pour emprunter les routes sauvages du Magne, dans un décor qui oscille entre des paysages de terres méditerranéennes tannées de soleil et un cadre envoûtant digne des îles britanniques - quand l'orage est passé par là.    

Au sommaire
  • Rejoindre le Magne depuis Kalamata
  • Filer vers Areopoli puis Gerolimenas
  • Descendre toujours plus au sud du Magne
  • Le Cap Ténare dans le viseur 

Rejoindre le Magne depuis Kalamata

Sachez que lorsqu'on parle de sillonner les routes du Magne, ce n'est pas sans raison : cette région du Péloponnèse se rejoint en voiture ou en moto pour les bikers invétérés. Il s'agit d'ailleurs de la meilleure manière de découvrir ce coin de Grèce qui tranche nettement avec le reste du pays, la nature étant omniprésente et faisant le trait d'union entre montagne, forêt, maquis méditerranéen et vue sur la mer à chaque détour de route. Des routes sinueuses, vous allez en trouver en pagaille sur votre chemin.

route sauvage du péloponnèse © Ithaque
Des routes sauvages et arides dans le Magne.

Comme une bonne nouvelle n'arrive jamais (ou rarement) seule, sachez que quelques jours suffiront pour faire le tour du Magne, car la région est relativement compacte avec guère plus de 50 km du nord au sud et une dizaine de kilomètres en moyenne d'est en ouest. Mais prenez tout de même le temps de vous arrêter, de prendre des photos, d'humer l'air du coin, de faire halte sur une terrasse locale, car le Magne se vit par les sens.

Pour découvrir le Magne, plusieurs parcours sont possibles ; mais la route qui part depuis Kalamata est idéale car elle permet de découvrir progressivement la région et - cerise sur le gâteau - de garder les plus belles vues pour les dernières étapes. 

Partez donc depuis Kalamata, la deuxième plus grande ville du Péloponnèse - célèbre pour ses olives - et empruntez la route de la côte occidentale qui traverse le Golfe de Messénie. Vous pourrez vous arrêter dans le magnifique village de Kardamyli. Situé entre mer et montagne, ce village est mythique car Homère en parle dans L'Illiade. Kardamyli fait partie des villages les plus appréciés de la région en raison de son charme indéniable, de ses plages préservées et de son ambiance chaleureuse.  

© Pavel Kirichenko
La vieille forteresse de Kardamyli dans le Magne.

Deuxième arrêt possible : Stoupa. Si ce village est très prisé par les touristes britanniques et allemands durant la haute saison, le lieu est beaucoup plus calme le reste de l'année. Son point fort est sans conteste son littoral et sa plage qui ne vous décevront pas. Et si vous voulez vraiment un bon plan, en prolongeant la balade d'un peu plus de cent mètres après la plage principale, la taverne Tis Marias est un immanquable. Pour une vingtaine d'euros pour deux personnes, vous vous régalerez de mezze chauds ou froids, tranquillement installés sur la terrasse ombragée de l'endroit, face à la mer. Le lieu fleure bon l'authenticité grecque comme on l'aime. 

Filer vers Areopoli puis Gerolimenas

En moins d'un heure de trajet depuis Stoupa, prenez la direction d'Areopoli, la deuxième plus grande ville du coin qui ne rassemble pourtant pas plus de mille habitants à l'année. 

areopoli dans le magne Photo 126821829 Charalambos Andronos dreamstime_xxl_126821829 © Charalambos Andronos
Les petites terrasses typique du Magne, ici à Areopoli.

Le premier intérêt de rejoindre cette ville à taille humaine est que la route est sublime car elle offre une évolution permanente dans le paysage : on passe d'une végétation méditerranéenne abondante à clairsemée puis enfin à un paysage aride qui prend des allures de bout du monde. 

Le centre d'Areopoli a un cachet indéniable avec ses tavernes, restaurants, ruelles pavées et nombreuses églises. Et les alentours ne sont pas en reste, la nature invitant au calme voire au recueillement et les points de vue sur la mer sont tout simplement fantastiques. Le petit port de pêcheurs de Limeni et ses eaux éblouissantes mérite de s'y attarder quelques temps ; il se trouve à quelques kilomètres à peine d'Areopoli.  

Le port de Limeni dans le Magne, Grèce. © Ithaque
Les eaux émeraudes de Limeni dans le Magne.

La prochaine étape vous emmène un peu plus au cœur du Magne, un peu plus dans le "vrai" Magne, celui fait de territoires arides et secs dans lesquels se dressent fièrement des tours fortifiés. La route à prendre est celle qui vous conduira jusqu'à la ville de Gerolimenas. Le mieux est de sortir de la route principale et d'emprunter les chemins de traverses car vous aurez ainsi l'occasion de vous immerger dans la campagne sauvage du Magne tout et de vous arrêter quelques heures dans les villages de Fragkoulias et Drialos. Ils ressemblent à deux petits points sur la carte mais le voyageur qui sait prendre son temps en appréciera toute l'authenticité et la douceur de vivre.

Descendre toujours plus au sud du Magne

Poursuivez ensuite votre plongée dans le Magne en prenant la direction du sud de la péninsule. La route qui vous y conduit vous surprendra par ses décors dignes de scènes de Games Of Throne. La vue sur la baie de Mezapos est de toute beauté.

La baie de Mezapos en Grèce © Ahavelaar
La petite baie de Mezapos dans le Magne.

Poussez de plusieurs kilomètres pour découvrir le tout petit village, pour ne pas dire le hameau, qu'est Agia Kiriaki qui ne compte pas plus d'une vingtaine d'habitants. Vous y sentirez l'âme vibrante du Magne et le panorama sur la baie sera la récompense d'un road trip résolument différent. 

Le coin est sublime et mérite même de descendre de voiture pour arpenter un chemin de randonnée qui mène jusqu'à l'église de Panagia Agitria. Très étonnamment, la nature y est foncièrement différente de ce à quoi on s'attend quand on part découvrir une région de la Méditerranée car l'endroit peu faire penser aux steppes mongoles, terre aride et végétation parsemée à l'appui. Une virée qui prend l'air d'un repli sur soi, d'un retour aux sources avec ses moments de calme, de quiétude et de plénitude hors du commun. 

Le Cap Ténare dans le viseur 

Votre chemin vers le sud vous emmènera doit à Gerolimenas, littéralement "le vieux port", une bourgade d'une cinquantaine d'âmes qui n'était atteignable qu'en bateau jusqu'à la fin des années 70. C'est un village charmant que vous aurez la joie de découvrir, bordé par des eaux claires et à la température des plus clémentes. Les restaurants situés sur le port sont d'excellentes adresses où vous pourrez recharger les batteries en dégustant une cuisine locale simple mais terriblement aromatique. 

village de gerolimenas dans le magne © Georgios Tsichlis
Vue sur le village maniote de Gerolimenas.

Reste ensuite à filer vers Vathia, l'un des points d'orgue de votre road trip dans le Magne. Un village du sud de la région perché sur des monts rocheux et qui est réputé pour ses nombreuses tours fortifiées. Ici, pas de tourisme de masse car l'endroit a été en grande partie délaissé par les habitants. Si vous aimez avoir le sentiment d'être seul au monde, alors vous en aurez largement pour votre compte ! 

Les routes autour de Vathia offrent des points de vue spectaculaires sur toute une bonne partie de la côte sud du Magne et ses innombrables plages désertes et intactes. C'est également la direction à prendre pour rejoindre l'extrémité sud du Magne, vers le Cap Ténare, un lieux mythique. La Méditerranée le baigne à l'est et au sud tandis que la Mer Ionienne lèche les côtes orientales.

Vous voilà arrivé(e) au bout du monde.

Si vous souhaitez repartir en passant par un autre chemin, prenez alors la route qui longe la côte orientale pour remonter la péninsule. De nombreux points d'intérêts méritent de s'y attarder comme les villages de Lagia, Kotronas, Kokkala mais aussi Porto Kagio et Gythio, à l'entrée du Magne. A la sortie de Gythio, d'ailleurs, un paysage photogénique vous attend : le chalutier abandonné sur la plage de Valtaki.

Le petit port de Gythio dans le Magne, Grèce. © Ithaque
Le joli port de Gythio, à l'entrée du Magne.

De nombreuses plages aux eaux cristallines telles que celle de Marathos sont à cocher sur votre plan. Après cette route, vous n'aurez qu'une envie : retourner au Magne.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?
Ange Pozzo di Borgo

Amoureux de Syracuse mais originaire de l'Ile de Beauté, Ange coordonne notre équipe éditoriale en Méditerranée et gère les relations avec nos partenaires locaux (artisans, acteurs du tourisme...).

Site Instagram
Commentaires
  • Marie il y a 5 mois Merci infiniment… je devais aller dans le Péloponnèse cette année mais pas pu … du coup je file vers le Magne l’année prochaine Répondre au commentaire
Commenter cet article*
Noter cet article* Si vous avez précédemment commenté et noté cet article, seule votre dernière note sera prise en compte.

Tous les trésors de la Méditerranée dans une newsletter.

Chaque mois, nous vous enverrons un condensé de nos plus belles découvertes par email. Gratuitement.

Le port de Limeni dans le Magne, Grèce. Église San Michele de Murato, Corse. Nuraghe de Santu Antine, Sardaigne.

Suivez-nous en Méditerranée

Cookies et confidentialité

Notre site utilise des cookies. Les cookies sont des petits fichiers déposés par votre navigateur internet, permettant de stocker des informations relatives à votre navigation sur un site internet.

Ces informations nous permettent de mesurer notre audience, entretenir la relation avec vous et vous adresser de temps à autre du contenu qualitif ainsi que de la publicité.

Vous pouvez sélectionner ici ceux que vous autorisez à rester ici. Vous pouvez aussi continuer sans accepter.

Votre choix sera enregistré pour une durée de 13 mois.

Accepter les cookies publicitaires
Accepter les cookies analytics sociaux