Vue d'un monastère des météores

Les Météores, un site monastique grec aux allures de monde imaginaire

4 minutes de lecture 35 vues

Découvrir les Météores est un must si vous voyagez en Grèce continentale. Le site semble sorti tout droit d’un film fantastique, tant le paysage y est mystérieux et saisissant. Ces rochers envoyés par le ciel, comme le suggère l’étymologie du mot, sont en fait des roches de graviers et de galets de l'ère tertiaire, formés par un fleuve se jetant dans la mer de Thessalie.

Autour de la formation géographique se sont organisés de nombreux monastères chrétiens orthodoxes, dont 6 sont encore en activité : le monastère de Varlaam, le monastère de la Sainte Trinité, le monastère de la Transfiguration, le monastère de Saint-Etienne, le monastère de Roussanou et le monastère de Saint-Nicolas.

La beauté singulière de ces monstres rocheux et l’emplacement exceptionnel du complexe religieux formé par les monastères a valu au site d’être inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1988. A 5 heures de route d’Athènes, dans la ville de Kalambaka, découvrez les superbes Météores et leur site monastique grec.

Les Météores entre tourisme religieux et sportif

Ces gigantesques formations géologiques ne vous laisseront certainement pas indifférent. Et pour cause, elles abritent le deuxième plus impressionnant complexe religieux grec - après le mont Athos.

monastère des météores
Il fallait une volonté et un effort exceptionnels pour construire des monastères sur ces pitons rocheux. © Vadim Nefedov sur Dreamstime.com

Des millions d’années avant notre ère, l’endroit était submergé par les eaux. Ces dernières se retirèrent progressivement de la plaine pour se jeter dans la mer, laissant derrière elles des débris de pierres et de galets. L’érosion et les séismes ont pris la relève en modelant des gigantesques blocs de grès arrondis de tailles différentes.

Le site offre également de nombreuses activités de plein air comme l’escalade, la randonnée sur l’un de ses multiples sentiers ou encore le VTT ou le rafting. Si vous n’avez pas le vertige, un bon moyen de garder un souvenir mémorable est l’escalade. La randonnée vous permettra également de visiter les Météores et de découvrir un paysage hors du commun. Mais vous pouvez également apprécier la vue tout simplement, profiter du calme et de l’ambiance paisible des lieux.

L’activité qui attire le plus les touristes est sans conteste la visite des monastères chrétiens orthodoxes. Si vous projetez de découvrir les monastères, on vous conseille de visiter le Grand Météore et de Varlaam en début de matinée pour éviter la foule. Les jupes longues et les pantalons sont exigés à l’entrée de chaque monastère.

Le monastère de la Transfiguration

Egalement appelé Grand Météore, ce monastère posé à 600 mètres d’altitude est situé sur le plus grand rocher des Météores. C’est également le plus ancien, le plus grand et le plus imposant des 6 monastères en activité.

Fondé au 14ème siècle après Jésus-Christ par Athanasios, un moine originaire du Mont Athos, il comporte aujourd’hui une imposante église, une grande bibliothèque, un petit musée ouvert au public, des caves à vins, plusieurs cellules et une salle commune où les moines se retrouvent pour manger. C’est d’ailleurs l’unique monastère du site à n'avoir jamais cessé d'être occupé depuis sa création. Le lieu de culte est richement décoré d’icônes et de fresques qui datent du 14ème au 16ème siècle.

Le monastère de Varlaam

C’est le deuxième monastère à attirer le plus de touristes après le grand monastère. Fondé en 1350 par un moine du nom de Varlaam, le monastère est resté à l’abandon jusqu’en 1517 suite au décès du moine. En 1517, deux riches moines venus de Ioannina ont repris la gestion et la reconstruction du monastère, situé à 700 mètres plus bas du Grand Monastère. Il leur a fallu plus 20 ans pour acheminer tout le matériel de construction au sommet par un système de treuillage et moins d’un mois après pour finaliser la construction. Le monastère comprend un petit musée, une gigantesque citerne et de magnifiques tableaux.

monastère des météores en grèce
Les monastères des Météores vous donneront le vertige. © Daniel Yordanov sur Dreamstime.com

Le Monastère de la Sainte Trinité

Construit au 14ème siècle, c’est le plus isolé de tous les monastères. Son accès fût également le plus dangereux. Les moines de l’époque utilisaient un système de treuillage pour sortir et entrer dans le site. La création d’un tel site au niveau d’un emplacement aussi exceptionnel reste encore aujourd’hui un mystère. À ne surtout pas rater, les vues y sont époustouflantes. 140 marches sont disponibles depuis 1925 pour gravir le vertigineux piton rocheux. Un téléphérique a été créé sur les lieux en 1970 pour le déplacement des moines.

Le monastère de Roussanou

Le monastère de Roussanou ou de Sainte-Barbara est édifié au 16ème siècle sur un rocher facilement accessible par un petit pont en bois. Il se situe entre le Varlaam et la Sainte-Trinité. Depuis 1945, il abrite les sœurs orthodoxes. On peut y découvrir de magnifiques fresques du 16ème siècle d’influence crétoise ainsi que de très belles peintures murales représentant de nombreux personnages bibliques.

Le monastère de Saint-Nicolas

Se dressant sur un rocher de 85 mètres, le monastère de Saint-Nicolas s’organise sur trois étages, dans lesquels on peut voir notamment la chapelle de Saint-Antoine, la chapelle de Saint-Jean-Baptiste et les cellules des moines. Fondé au 14ème siècle, il est richement décoré par les sublimes fresques du célèbre peintre crétois Théophane Strelitzias.

Le monastère de Saint-Etienne

C’est le monastère le plus facile d'accès grâce au petit pont qui le relie directement au parking. Converti en couvent de sœurs orthodoxes depuis 1961, il offre une vue saisissante sur la plaine de Kalambaka. Le monastère abrite deux églises : le catholicon et une petite chapelle décorée de nombreuses fresques et peintures murales. Il dispose également d’un musée exposant des manuscrits et des livres rares ainsi que de précieuses reliques.

Un conseil avant de partir à l'assaut des monastères des Météores : les horaires et jours de visite varient selon les saisons et les lieux. Prenez bien soin de vérifier les conditions de visite avant de vous rendre sur place.

Ange Pozzo di Borgo
Ange Pozzo di Borgo

Secrètement amoureux de Syracuse, originaire de l'Ile de Beauté, Ange a fondé plusieurs sites éditoriaux et e-commerce spécialisés dans les voyages et le patrimoine gastronomique méditerranéens.

Merci

Votre commentaire est maintenant en attente de modération.

Laisser un commentaire
Nuraghe de Santu Antine, Sardaigne.
Le port de Limeni dans le Magne, Grèce.
Suivez-nous en Méditerranée