© Lizgardiner
pyramide d'hellenikon en grèce

Des pyramides en Grèce ? A Hellenikon, des vestiges qui questionnent les archéologues

Par Dimitrios 6 min. de lecture
5/5

À première vue, la Grèce et les pyramides ne semblent pas aller de pair. Pourtant, même si ça paraît fou, il existe des structures ressemblant à des pyramides dans le pays, depuis le 4ème siècle avant J.-C. - si ce n'est plus tôt. Je dis cela avec incertitude car, sur la base des seules preuves historiques, les dates restent discutables. Et c'est sur ces origines floues que commence la légende de la pyramide grecque d'Hellenikon (ou Hellinikon), quelque part dans le Péloponnèse...

Avant toute chose, je ne suis ni archéologue, ni expert en fouilles. Ce que vous lirez ici est un résumé de ce que nous savons déjà, ainsi qu'un recueil des théories d'historiens sur la mystérieuse pyramide d'Hellenikon. Et entre nous, il y a de quoi stimuler notre imagination.

Au sommaire
  • Où trouver la pyramide d'Hellenikon ?
  • À quoi ressemble la pyramide d'Hellenikon ?
  • Quand la pyramide d'Hellenikon a-t-elle été construite ?
  • Pourquoi est-il difficile de connaître l'âge de la pyramide d'Hellenikon ?
  • Les nombreux usages potentiels de la pyramide d'Hellenikon
  • Un point de connexion antique entre Grèce et Egypte
  • Pour finir, peut-on visiter la pyramide d'Hellenikon ?

Où trouver la pyramide d'Hellenikon ?

Commençons par l'essentiel. La seule chose que nous savons avec certitude sur cette structure est peut-être son emplacement. La mystérieuse pyramide se trouve à 9 km au sud-ouest de l'actuelle ville d'Argos, près des sources de la rivière Erasinos (à l'ouest de Nauplie).

Vous pouvez juger de la grande valeur de la pyramide si vous considérez l'importance de cet emplacement pour les Grecs de l'Antiquité. Car Hellenikon se trouve au milieu de l'ancienne route principale qui reliait les Cités-États grecques d'Argos et de Tégée (Tegea).

Les pyramides ont traversé les frontières de l'Egypte jusqu'en Grèce... ou est-ce l'inverse ? © Egervary Gergely
Les pyramides ont traversé les frontières de l'Egypte jusqu'en Grèce... Ou est-ce l'inverse ?

Aujourd'hui, c'est la structure pyramidale la mieux préservée du pays, et elle attire donc naturellement le plus de visiteurs. Eh oui : il semble même y avoir plus d'une pyramide en Grèce.

Pour n'en citer que quelques-unes, vous pourrez voir "Ligurio" à Epidaure, "Sikyon" à Corinthe, ou "Amfio" près de Thèbes. La Grèce Antique est pleine de mystères. Mais faisons un pas à la fois et concentrons-nous sur celle d'Hellenikon, la pyramide la plus célèbre de Grèce.

À quoi ressemble la pyramide d'Hellenikon ?

Si vous avez en tête les pyramides égyptiennes, vous risquez d'être déçu(e). Pour le dire poliment, les pyramides grecques sont comme les petits cousins pauvres des majestueuses pyramides anciennes d'Égypte.

Vous voulez des mesures plus précises ? Alors que la Grande Pyramide de Gizeh avait une hauteur initiale de 146 mètres, l'Hellenikon de Grèce atteint à peine... 3,50 mètres. Je sais. Plutôt décevant, non ? On a l'impression de revivre l'austérité de la Grèce moderne.

Quoi qu'il en soit, les Anciens ont construit la pyramide Hellenikon en utilisant des calcaires gris non polis qu'ils ont excavés dans la région voisine.

pyramide d'hellenikon © Lizgardiner
La datation de la pyramide d'Hellenikon est contestée.

Si vous la voyez de l'extérieur, sa forme ressemble à une tour. Et elle pourrait l'être, car les murs extérieurs deviennent verticaux à 3,50 mètres pour soutenir ce qui pourrait très bien être un point d'observation.

À l'intérieur de la pyramide, vous verrez un couloir étroit qui mène à une pièce carrée d'environ 7 mètres de long. Ce n'est rien d'extraordinaire, mais c'est une pyramide en Grèce, et c'est là tout le mystère. Voyez l'Hellenikon comme à une miniature de la gloire égyptienne. Il ne s'agit pas d'une question de comparaison, mais plutôt de savoir... Laquelle est arrivée en premier.

Quand la pyramide d'Hellenikon a-t-elle été construite ?

Les affirmations et les spéculations sont nombreuses. Cependant 3 "périodes" semblent prévaloir dans les discussions des historiens. Le scénario le plus populaire et, selon beaucoup, le plus plausible, dit qu'Hellenikon a été bâtie à la fin du 4ème siècle avant J.-C., soit au début de l'ère Hellénistique.

Une spéculation moins probable, basée sur des poteries excavées, situe les origines de la structure entre 2800 et 2500 av-JC. Notez que le jalon important auquel nous comparons toutes les autres dates est l'époque des grandes pyramides d'Égypte, entre 2400 et 2000 avant J.-C.. Autrement dit, ces résultats suggèrent que les pyramides grecques ont précédé celles des Égyptiens.

Une autre étude controversée réalisée par Liritzis et Sampson en 1994 prétend que la pyramide d'Hellenikon pourrait être encore plus ancienne. À l'aide d'une technologie révolutionnaire basée sur la thermoluminescence, les scientifiques ont démontré que la pyramide a été construite aux alentours de 3 000 ans avant Jésus-Christ ! Mais leur méthode a fait l'objet de vives critiques.

Djoser est l'édifice monumental égyptien le plus ancien connu à ce jour. © Olaf Tausch
Djoser est l'édifice monumental égyptien le plus ancien connu à ce jour.

Tout d'abord, des recherches indépendantes menées conjointement par une université grecque et une université écossaise ont replacé la date à 2720 avant J.-C., soit bien avant Djoser, la plus ancienne pyramide d'Égypte. Mary Lefkowitz, une personnalité éminente dans le domaine et professeur de lettres classiques, s'est quant à elle ouvertement opposée aux conclusions de Liritzis et Sampson, les accusant même de partialité.

Comme vous pouvez le constater, nous sommes loin d'un consensus parmi les experts. Le mystère de la pyramide Hellenikon de Grèce semble perdurer...

Pourquoi est-il difficile de connaître l'âge de la pyramide d'Hellenikon ?

Si nous avions su quand la pyramide a été construite, les choses seraient beaucoup plus simples, et nous n'aurions probablement pas accordé autant d'attention à la question. Peut-être est-ce le mystère que nous aimons, et non une quelconque implication historique. Après tout, ce qui est en jeu ici, c'est de savoir qui a construit les pyramides en premier. Rien que ça.

Même les anciens érudits semblent ne pas être d'accord sur l'âge ou le rôle d'Hellenikon. Malgré le soutien des technologies, les archéologues d'aujourd'hui ne parviennent apparemment pas à un consensus. Si vous vous demandez pourquoi, tout se résume au manque de matériaux sur place : cela limite notre capacité à la dater précisément.

pyramide d'hellenikon en grèce © Lizgardiner
Quelle étrangeté que cette pyramide dans le paysage grec...

Pour compliquer encore plus les choses, même l'utilisation du mot "pyramide" est un point d'interrogation. En 2017, le gouvernement grec a utilisé à plusieurs reprises le mot "pyramide" entre guillemets en faisant référence à l'Hellenikon. En d'autres termes, les responsables grecs ont laissé entendre qu'Hellenikon n'était pas une pyramide. Plutôt fou si vous voulez mon avis.

Bien sûr, la vérité est que nous n'en avons aucune idée. En même temps, les mesures et ce que nous pouvons voir suggèrent que la structure ressemble effectivement à une pyramide.

Peut-être que l'examen du rôle de l'Hellenikon peut nous éclairer sur son âge.

Les nombreux usages potentiels de la pyramide d'Hellenikon

Une tombe commune pour les soldats

Historiquement, la seule mention de la pyramide d'Hellenikon implique qu'elle servait de monument funéraire pour les soldats tombés au combat. L'historien Pausanias a lié l'édifice à la lutte légendaire pour le trône de l'ancienne Argos aux alentours du 2ème siècle de notre ère. Après une bataille lourde en pertes humaines, les deux camps auraient décidé de construire une tombe commune, l'Hellenikon.

Un poste d'observation et une petite fortification

Selon de nombreux archéologues modernes, une tour de communication est une autre utilisation probable de cette mystérieuse pyramide grecque. Ils sont même allés jusqu'à affirmer qu'ils utilisaient des signaux de fumée pour envoyer des messages au loin. Que cela soit vrai ou non, il semble que nous parlions de l'usage le plus probable de l'Hellinikon.

Il n'est pas étonnant qu'en 1938, le directeur du site, L. Lord, ait conclu que la structure servait de fort ou de base militaire.

Un entrepôt de produits agricoles

Au lieu d'une fortification, la structure pourrait avoir fonctionné comme un espace de stockage pour les produits agricoles. Ou il se pourrait très bien que l'Hellenikon ait eu les deux fonctions. Peut-être même qu'il a joué le rôle de refuge pour les gens en période de conflit. Et s'il avait des usages multiples, nous ne pouvons pas facilement exclure qu'il ait pu également servir d'observatoire astronomique.

Un point de connexion antique entre Grèce et Egypte

Touchant le domaine de la mythologie ou de l'imagination, une idée improbable mais intéressante parle d'une connexion entre l'Hellenikon et les pyramides égyptiennes. Bien que quelque peu farfelue, cette théorie a été avancée par d'estimés archéologues qui ont soutenu que la structure était un poste de garde pour les mercenaires égyptiens pendant l'Age du Bronze. Une hypothèse similaire relie l'Hellenikon aux structures pyramidales de la mer Égée !

Je ne sais pas pour vous, mais j'aime bien quand l'esprit humain se met à théoriser.

Heureusement ou malheureusement - cela dépend du point de vue - l'Hellenikon reste une énigme pour les archéologues d'aujourd'hui et un sujet amusant pour nous, voyageurs et passionnés de culture.

Pas grand-chose ne changera si nous parvenons à connaître la vérité - peut-être même sommes-nous mieux comme ça, à tout remettre en question. C'est toujours agréable de laisser planer un peu de mystère. N'est-ce pas ?

Pour finir, peut-on visiter la pyramide d'Hellenikon ?

Eh bien oui, l'accès est même libre au cours de la saison touristique. Mais pour des raisons évidentes, je vous conseille de ne pas pénétrer dans la pyramide ou d'y toucher, pour ne pas ajouter à son érosion ou à sa détérioration.

Si la grille d'accès est fermée, vous aurez au moins le plaisir de l'observer à une courte distance de quelques dizaines de mètres. Un peu comme les nuraghi en Sardaigne.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?
Dimitrios Tsevremes

Voyageur dans l'âme, passionné de randonnée et habitant de Thassos, une petite île au nord de la Grèce, Dimitrios a vécu quelques années en Espagne et en Italie. Il se spécialise dans l'écriture pour le Web.

Commenter cet article*
Noter cet article* Si vous avez précédemment commenté et noté cet article, seule votre dernière note sera prise en compte.

Tous les trésors de la Méditerranée dans une newsletter.

Chaque mois, nous vous enverrons un condensé de nos plus belles découvertes par email. Gratuitement.

Le port de Limeni dans le Magne, Grèce. Église San Michele de Murato, Corse. Nuraghe de Santu Antine, Sardaigne.

Suivez-nous en Méditerranée

Cookies et confidentialité

Notre site utilise des cookies. Les cookies sont des petits fichiers déposés par votre navigateur internet, permettant de stocker des informations relatives à votre navigation sur un site internet.

Ces informations nous permettent de mesurer notre audience, entretenir la relation avec vous et vous adresser de temps à autre du contenu qualitif ainsi que de la publicité.

Vous pouvez sélectionner ici ceux que vous autorisez à rester ici. Vous pouvez aussi continuer sans accepter.

Votre choix sera enregistré pour une durée de 13 mois.

Accepter les cookies publicitaires
Accepter les cookies analytics sociaux