Théâtre d'Epidaure

Reportage photo à Epidaure, sanctuaire antique du dieu Asclépios

4 minutes de lecture 28 vues

Érigé en hommage au dieu de la médecine Asclépios, le sanctuaire d’Asclépios fait partie des sites antiques les plus célèbres de Grèce. Situé au nord-est du Péloponnèse, dans la vallée d’Epidaure, il abrite de nombreux vestiges qui rappellent les origines des cultes thérapeutiques gréco-romains. Son architecture hors du commun, son impact sur le monde de la médecine et les caractéristiques exceptionnelles de son sanatorium en font un site unique en son genre. En 1988, le sanctuaire d’Epidaure est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

Le site est très vaste. Il comporte une série de monuments consacrés à l’accueil des malades, au culte des dieux et même à des épreuves sportives et artistiques. Le tout est entouré d’un paysage naturel joliment préservé. Théâtre d’Epidaure, Enkoimeterion, stade des jeux panhelléniques, temple d’Asclépios : découvrons ensemble en images l’incontournable sanctuaire d’Asclépios.

Sanctuaire d'Epidaure
La promenade à travers le sanctuaire d'Epidaure vous mènera aux abords de nombreux vestiges antiques. © Maison Pozzo di Borgo

L'impressionnant théâtre d’Epidaure

Bâti à flanc de colline vers le 3ème siècle avant Jésus-Christ, le théâtre d’Epidaure est sans conteste le plus impressionnant de tous les théâtres antiques grecs. Ses proportions colossales et son ingénieuse conception en font un pur chef-d’œuvre de l’architecture. Aujourd’hui, c’est également le théâtre antique le mieux conservé de tout le pays malgré l’alternance des séismes et des érosions dans la région.

un enfant danse dans le théâtre d'épidaure
Le son se réverbère parfaitement du bas de la scène jusqu'en haut des gradins du théâtre d'Epidaure. © Maison Pozzo di Borgo

Le théâtre se dresse sur deux niveaux :

  • Situé sur le premier niveau, l’Orchestra est une scène circulaire en terre battue de 20,28 m de diamètre, conçue pour accueillir les artistes. Comme aucun matériel n’était utilisé à cette époque pour amplifier la voix des artistes, le théâtre a été conçu de manière à ce qu’il devienne une véritable caisse de résonance efficace. L’acoustique des lieux est exceptionnel. 
  • Le second niveau est réservé au gradin. Situé à 22,50 m au-dessus de l’Orchestra, la partie la plus haute et la plus large des gradins dispose d’un rayon de 58 m.

Outre le théâtre d’Epidaure, un autre complexe antique, ayant marqué l’histoire de la médecine et faisant la célébrité du site d’Epidaure mérite également le détour : l'asclépieion ou le sanctuaire d’Asclépios.

L'Asclépieion d’Épidaure

De ce qui reste de l'Asclépieion, on peut encore distinguer aujourd’hui les lieux où était érigé autrefois un véritable complexe médical et religieux. Ce sanctuaire dédié au dieu Asclépios servait en effet de pratiques thérapeutiques cérémonielles. Les malades y venaient des 4 coins de la Grèce pour s’offrir une cure médicale et espérer une guérison divine. On raconte que le dieu Asclépios venait en personne rendre visite au malade durant son sommeil pour lui indiquer le traitement à suivre. Chaque visiteur devait payer un droit d’entrée pour accéder aux différents lieux du sanctuaire (stade, gymnase, hôtellerie et salle à manger commune) et profiter du matériel mis à disposition.

temple d'apollon à épidaure
Le temple d'Apollon à Epidaure. © Maison Pozzo di Borgo

On peut encore voir les vestiges des bâtiments qui constituaient autrefois le sanatorium :

  • Le Katagogéion 

Le Katagogéion ou Xénion était dédié à l’accueil des pèlerins venus au Sanctuaire. Ce centre d’accueil a été construit au IVe siècle avant Jésus-Christ. Réparti sur deux étages, il mesurait 76 m de côté et comptait 160 chambres. Aujourd’hui, les colonnes doriques qui constituaient l’édifice carré ont eu raison du temps.

  • L’Enkoimétérion

Le passage à l’Enkoimétérion ou portique d’incubation était obligatoire pour tous les malades venus au sanctuaire. Ce bâtiment de 70 m de long et de 9,50 m de large était situé près du temple d’Asclépios. Réalisé en début de cure, l’incubation permettait d’avoir sous la forme d’un rêve ou d’une vision le diagnostic des maux et le traitement à suivre.

  • La Hestiatorion

Les pèlerins pouvaient se restaurer dans l’Hestiatorion, un vaste établissement de 76 x 70 m situé au sud du sanctuaire.

Les vestiges du grand Stade

Des jeux asclépiens se déroulaient tous les 4 ans au stade d’Epidaure en l’honneur du dieu de la médecine. Construit du Ve au IVe siècle avant Jésus-Christ, le stade mesure 180,12 m de longueur sur 22 m de largeur.

Stade d'Epidaure
Le "stadion" d'Epidaure. © Maison Pozzo di Borgo

Aujourd’hui, vous pourrez encore voir une partie des gradins de chaque côté du stade et les vestiges de la ligne de départ. Le site comprenait également un souterrain d’où arrivaient les athlètes les jours des courses. Parallèlement aux jeux, des épreuves artistiques se déroulaient au théâtre d’Epidaure. On pouvait y assister à des concours de chant, de poésie et de musique.

Le Temple d'Asclépios

Tous ceux qui venaient chercher la guérison au sanctuaire avaient également accès au temple. Construit par l’architecte Théodotos entre 380 et 375 avant Jésus-Christ, le monument comportait 66 colonnes de 24,30 x 13,20m et des chapiteaux de différentes couleurs. Le Temple d’Asclépios abritait la statue du dieu Asclépios, un ouvrage en or et en ivoire réalisé par le sculpteur grec Thrasymedes de Paros. Pour accéder à la statue, il fallait descendre dans une fosse de 50 cm de profondeur.

Aujourd’hui toutes les colonnes ont disparu ; seuls le soubassement et la rampe d’accès à la fosse existent encore. En longeant le temple sur la gauche, vous tombez sur la Tholos.

La Tholos, demeure des serpents

La Tholos aurait été la demeure des serpents d’Asclépios. Cet édifice circulaire de marbre blanc de 12 mètres de hauteur a été construit au IVe siècle avant Jésus-Christ. Il comprenait 26 colonnes externes et 14 colonnes internes. Le sol était fait d'un agencement de dalles noires et blanches, et le plafond était décoré de grandes fleurs sculptées.

Aujourd’hui les vestiges de la tholos sont composés de trois corridors concentriques en tuf. Certaines décorations sont encore visibles au musée d'Épidaure, où vous pourrez également voir tous les trouvailles des fouilles.

Musée d'épidaure en grèce
De nombreuses statues et pièces archéologiques sont à voir au musée. © Jekaterina Voronina sur Dreamstime.com

Faites bien halte au musée pour découvrir de nombreuses pièces relatant cette période. Vous pourrez entre autres y trouver des instruments médicaux liés au culte d'Asclépios, des ordonnances de médicaments, des lampes en terre cuite, des textes de guérisons miraculeuses ou de dépenses médicinales.

Les pratiques thérapeutiques effectuées dans le sanctuaire d’Epidaure ont par la suite été diffusées au reste du monde gréco-romain, faisant de celui-ci le berceau de la médecine européenne. D'ailleurs, si le caducée des médecins porte une représentation du serpent, c'est pour une raison symbolique en lien avec le dieu de la médecine, Asclépios.

Ange Pozzo di Borgo
Ange Pozzo di Borgo

Secrètement amoureux de Syracuse, originaire de l'Ile de Beauté, Ange a fondé plusieurs sites éditoriaux et e-commerce spécialisés dans les voyages et le patrimoine gastronomique méditerranéens.

Merci

Votre commentaire est maintenant en attente de modération.

Laisser un commentaire
Porto Flavia en Sardaigne
Nuraghe de Santu Antine, Sardaigne.
fleuve de l'alcantara
Suivez-nous en Méditerranée