habitants de la canée en crète, grèce

Partir vivre en Grèce : tout ce qu’il faut savoir avant d’y poser définitivement ses valises

6 minutes de lecture 328 vues

Vous y étiez sûrement l'été dernier, encore une fois… La Grèce, pays des dieux, attire une multitude de voyageurs du monde entier chaque année. A tel point que certains ont pour projet d’y rester définitivement : tombant amoureux du bleu de la mer, des paysages méditerranéens ou simplement des gens là-bas et de leur mode de vie. C’est le cas de mes parents qui, depuis plus de 20 ans, se rendent dans le pays pour profiter de son cadre exceptionnel. 

Depuis plusieurs années, ils ont décidé de franchir le cap et de mener un projet de vie sur place. Si vous pensiez que l’émigration en Grèce était relativement facile, je vous arrête tout de suite. C’est plus compliqué qu’il n’y paraît ; mais tout à fait faisable si vous en avez vraiment la volonté ! Avec les réponses que j’ai pu obtenir, voici quelques conseils à connaître dès maintenant.

Pourquoi venir vivre en Grèce ? 

Question assez primordiale lorsque l’on songe à s’installer à durée indéterminée, car il existe de nombreuses raisons de vouloir s’installer en Grèce. 

Tout d’abord les températures. C’est sans aucun doute une des raisons principales : l’envie de soleil et de chaleur. Le climat Méditerranéen est vraiment exceptionnel dans ce coin là. Même s’il peut aussi y faire trop chaud, surtout ces dernières années avec les aléas climatiques. 

Et néanmoins, si l’hiver semble plus doux que chez nous en France, le climat peut aussi être capricieux. Il n’est pas rare d’être confronté au vent et à la neige dans certaines régions du pays. Je vous renvoie à mon article sur l’hiver en Grèce

Autre raison d’aller y vivre : les paysages. En effet, le patrimoine naturel des hellènes est fabuleux autant en mer que dans les montagnes. On passe de plages de sable blanc à des forêts verdoyantes en passant par des montagnes enneigées en un rien de temps. Bref, ce pays à toutes les qualités pour les randonneurs.

Enfin, et cela s’adresse aux personnes proches de la retraite ou en retraite : la Grèce dispose d’un régime fiscal avantageux pour nos anciens. Ce qui leur permettrait de s’y installer plus facilement. Je vous renvoie vers un article du Figaro que j’ai pu lire l’an dernier qui traite le sujet plus en profondeur.

Faut-il louer ou acheter son logement pour vivre en Grèce ?

Si la question d’aller y vivre définitivement n’est pas encore résolue dans votre esprit, je vous conseille dans un premier temps de louer un logement dans l’endroit qui vous fait rêver. Rien de plus simple, que vous soyez jeune actif ou retraité. Vous pourrez y passer quelques mois pour vous faire une idée et faire mûrir votre réflexion concernant une installation définitive. 

Les ruelles sont étroites en plein coeur du vieux Rethymnon en Crète
Les ruelles sont étroites en plein coeur du vieux Rethymnon en Crète. © Ithaque

Maintenant, si vous souhaitez acheter ou mener un projet à bien, les choses se compliquent un peu plus. Mais rien n’est impossible, même si les différences entre les règles immobilières françaises et grecques sont multiples ! 

Dans les faits, le côté administratif est un peu plus exigeant côté grec. Il faut d’abord obtenir un numéro fiscal (AFM ou AΦM), ce qui vous permet d’ouvrir un compte en banque grec. Ce compte en banque vous sera sûrement demandé pour acheter ou réaliser un projet de logement en Grèce.

Ce qu’il faut savoir avant de s’installer en Grèce

Si ce pays est fascinant, tant par ses paysages que son art de vivre, il existe des différences profondes entre les Français et les Hellènes. 

Quel budget pour vivre en Grèce ? 

La question du budget revient assez souvent lorsque l’on souhaite s’installer dans un autre pays. Je vous répond donc assez laconiquement : "ça dépend".

En effet, tout est lié à votre projet de vie. Entre la location d’un simple appartement ou bien carrément la construction d’une villa avec piscine (qui plus est à proximité de la mer), le coût varie significativement. 

Sans surprise, le coût de la vie en Grèce est moins élevé qu’en France. Cependant n’y voyez pas là un argument imbattable pour vous décider à y vivre. En général, tout ce qui est local est moins cher : la plupart des produits alimentaires du quotidien, certains loisirs comme les restaurants et les spectacles, ou encore l'immobilier.

Mais si cela vous manque et que vous souhaitez vous procurer des produits provenant de l'extérieur comme du fromage ou certains alcools, alors les prix grimpent.

Estimez bien le coût de votre vie selon l’endroit où vous choisissez de vivre. Un appartement en plein centre d’Athènes est forcément plus cher qu’un logement retiré dans la campagne crétoise.

Les barrières linguistiques avec les Grecs

Si vous avez fait du Grec à l’école, même du Grec ancien, alors les barrières de la langue ne vous poseront que peu de problèmes. Autrement, cela peut être plus difficile de dialoguer.

Le Grec est une langue cyrillique avec des caractères différents de nos caractères latins. Il faut donc réapprendre à lire cet alphabet avant toute chose. 

Beaucoup de gens en Grèce maîtrisent l’anglais pour que tout le monde puisse se comprendre surtout les plus jeunes. Néanmoins, plus vous avancerez dans les petits villages et moins vous trouverez d’anglophones. Alors si vous voulez apprendre le grec, armez-vous de patience car ce n’est pas la langue la plus facile du monde. 

La routine matinale grecque autour d'un café entre amis
La routine matinale grecque autour d'un café entre amis © Jekaterina Voronina

Si vous voulez une bonne excuse : dites vous que pour apprendre au mieux le grec, il faut vous y rendre et être au contact de la population. Vous esquissez quelques mots au début ; plus vous vous exercerez, plus vous serez à l’aise.

Pour vous partager mon expérience personnelle, c’est un peu la méthode que j’adopte. Même si je suis tout à fait capable de m’adresser à des Grecs en anglais, je commence toujours par les saluer en grec. Après tout dépend de la situation. Dans un magasin, dans un restaurant, dans la rue j’arrive à me débrouiller, à demander mon chemin, à commander des plats… Bref des choses relativement basiques. Mais lorsqu'il faut tenir toute une conversation, c’est autre chose ! 

Pour commencer à vous exercer, je vous conseille de lire notre article sur les 20 mots et expressions grecques de base les plus importantes pour nouer le contact. Dimitrios donne de bons conseils du point de vue d’un local.

La médecine en Grèce

Les stéréotypes sur le travail des Grecs ont la vie dure ! Beaucoup d’expatriés gardent un pied dans le système de santé français : il reste quand même beaucoup plus performant que celui en Grèce. 

Si les moyens manquent, n’hésitez surtout pas à vous rendre dans des centres hospitaliers grecs ou chez un médecin, pour des tests peu contraignants. Les médecins restent très compétents en matière de qualité de soin et n’ont rien à envier à la médecine française. 

🔎Point important

Si vous résidez sur les îles, et qu’une simple visite médicale n’est pas suffisante pour régler votre problème, il faudra sûrement vous déplacer à Athènes. Sauf peut-être si, comme mes parents, vous résidez en Crète.

Dans une majorité de cas, la plus grande île de la mer Egée est assez peuplée et assez grande pour abriter des infrastructures médicales de grande taille.

Un rythme de vie différent

A l’instar des gens du sud, les Grecs ont un rythme de vie bien à eux. Un rythme qui va avec les températures notamment, un peu comme en Italie ou en Espagne. Les Grecs commencent les activités assez tôt, surtout en été, pour travailler dans la fraîcheur matinale (et toujours avec un café frappé évidemment).

Ensuite, entre 14h et 18h, vous trouverez assez peu de magasins ouverts - tactique d’évitement de la chaleur estivale. Après 18h, la vie reprend son cours dans les villes et les petits villages jusqu’à tard le soir.

Plaka, un des quartiers les plus vivants d'Athènes
Plaka, un des quartiers les plus vivants d'Athènes © Alexandre Fagundes De Fagundes

En revanche, en hiver, avec la basse saison touristique, le rythme de vie est beaucoup plus calme, et les animations se font rares. Je ne peux que vous conseiller de faire un peu de marche. Vous aurez la route pour vous tout(e) seul(e).

La gastronomie grecque

Feta, saganaki, moussaka, tsikoudia, ouzo, raki… Voilà des mots qui ne devraient pas vous laisser indifférent(e), du moins votre estomac. C’est une raison de plus de s’installer en Grèce : la cuisine grecque ! 

En effet, la gastronomie grecque est très importante dans le pays : elle rythme la vie des villes et des villages, surtout lors des grandes festivités. 

plat grec papoutsakia
La papoutsakia est un plat grec d'influence orientale. © Kurylo54

Le régime méditerranéen est adopté par une large majorité dans le pays. Les grecs aiment beaucoup manger et j’adore goûter au plats grecs lorsque je m’y rend ; mais il faut être vigilant sur les quantités ! Même si ces aliments sont bons pour la santé, à trop en abuser, cela peut avoir un effet indésirable : une trop grande prise de poids. 

Alors à vous de bien jauger :) 

Alexandre Prizac
Alexandre Prizac

Voyageur dans l'âme, Alexandre alterne sa mission entre reportages et suivi de projets digitaux. Son cœur se tourne surtout vers la Crète, où réside une partie de sa famille depuis plusieurs années.

Merci

Votre commentaire est maintenant en attente de modération.

Laisser un commentaire

À faire en Grèce

Le Ponte-Vecchio qui enjambe le Temo à Bosa
La cité médiévale de Monemvasia et son dédale de ruelles à flanc de mer, Grèce.
Porto Flavia en Sardaigne
Suivez-nous en Méditerranée