Chez Nafplio Biofarms, une immersion au cœur de l’agriculture BIO en Grèce

5 minutes de lecture 34 vues

Lors de mes différents voyages, les plus beaux souvenirs ont souvent été marqués par des rencontres. Laissez-moi vous raconter celle que ma famille et moi avons faite chez Nafplio Biofarms. Près de Nauplie, une petite famille de la région se transmet l’amour des oliviers et des orangers depuis des générations, en ayant fait le choix de la conversion au Bio depuis plusieurs années déjà ; à la fois par conviction et par héritage de principes familiaux tournés vers une agriculture raisonnée, inscrite dans le cycle de la Nature.

Voilà le récit de notre expérience chez Petros et Panagiota. Pour que vous puissiez aussi leur rendre visite lors de votre séjour en Grèce.

Une exploitation Bio ouverte aux voyageurs de passage à Nauplie (Nafplio)

C’est à l’entrée du Péloponnèse, à moins d’une heure de Corinthe, que la belle Nauplie accueille le voyageur. La ville est renommée chez les athéniens qui en font un lieu de villégiature privilégié. Nous y avons passé trois étés, mais ce n’est qu’en 2019 que nous avons pris l’initiative d’explorer le patrimoine agricole local, en quête d’authenticité, au-delà des restaurants, des plages ou des sites incontournables comme Epidaure ou Palamidi.

Un tour approfondi sur TripAdvisor, et dans les fonds de liste de l’application, un nom attire mon attention : Nafplio Biofarms.

Présentée comme une exploitation familiale ouverte au public, en petits groupes restreints (et payants bien évidemment), Nafplio Biofarms semble alors une excellente idée pour une immersion familiale dans la vie locale. Je prends rendez-vous par email, ayant rapidement déniché leur contact sur leur site web. Le lendemain, réponse de Petros – très sympathique – qui me propose de nous joindre à un autre petit groupe, pour une expérience complète : visite des vergers et de l’oliveraie, récolte collaborative et atelier cuisine à base de recettes grecques.

Tout cela au prix raisonnable de 30€ par personne. Notez donc qu’il faut réserver en amont pour s’assurer de la disponibilité des propriétaires, mais également qu’il faut anticiper de plusieurs jours. Ne vous y prenez pas 48 heures avant votre départ de Nauplie, ce serait dommage…

Promenade pédagogique dans les champs Bio

Nous partons donc un matin de Nauplie, pour une route d’une quinzaine de minutes qui, sur les indications du GPS, nous mène au cœur des champs d’orangers et d’oliviers. Vers 11h, nous croyons trouver l’exploitation, mais rien ne nous indique clairement qu’il s’agit bien de notre destination : une belle maison, au bout d’un chemin, avec un grand portail métallique. Pas de signalétique au premier regard. Nous faisons donc demi-tour, alors qu’il s’agissait bien du point de rendez-vous !

Nous le réaliserons 15 minutes plus tard, après que Petros soit venu nous récupérer à un croisement, et après une petite frayeur des femmes dans la voiture quand une cigale bruyante s’est invitée sur la banquette arrière. Bref. Tout sourire, accompagné d’un couple de canadiens, Petros nous invite chez lui, fier de sa propriété construite au cours de la dernière décennie par des artisans locaux, en utilisant des pierres de la région.

Après un historique rapide (la famille possède aussi un hôtel dans Nauplie ; leurs parents et grands-parents exploitaient plusieurs terrains en plus de celui que nous découvrons ici), le propriétaire passionné nous emmène directement dans les champs qui s’étendent à perte de vue, entre orangers et cédratiers. Des nuées de cigales traversent les feuillages, nous heurtant parfois dans leur vol erratique.

Là, tout est pensé pour suivre les règles du Bio, depuis longtemps : de l’irrigation au traitement des arbres fruitiers, en passant par la façon dont chaque facteur naturel joue son rôle dans l’écosystème de l’exploitation. Certes, le rendement est plus faible, mais les fruits sont de bien meilleure qualité. Petros se désole d’ailleurs que si peu d’agriculteurs de la région soient passés au Bio, malgré l’évidence de la démarche à notre époque.

agriculteur nafplio biofarms nauplie
Visite de l'oliveraie avec le propriétaire de Nafplio Biofarms. © Maison Pozzo di Borgo

Nous apprenons notamment que les oranges de Nauplie sont réputées dans toute la Grèce, que les oliviers de leur exploitation appartiennent à différentes « espèces » et produisent des petites olives comme de très grosses (les destinant à des modes de consommation ou d’utilisation distincts), que des renards du coin tentent souvent de s’en prendre à leurs poules… Et nous apercevons, mieux, nous nous approchons, de plusieurs tortues terrestres – certainement des tortues Hermann comme en Corse – abritées à l’arrière de leur demeure. Notre fille est en extase.

Pendant près d’une heure donc, c’est une discussion spontanée, en anglais correct, qui nous plonge dans la vie d’une exploitation Bio en Grèce. Excellent moment qui se termine par une distribution généreuse d’oranges par Petros. Spoiler : elles étaient délicieusement sucrées.

Atelier de cuisine traditionnelle en famille

La suite est encore plus passionnante pour le groupe, puisque Petros nous présente sa fille et sa femme, Panagiota, qui fût pendant plusieurs années la « Chef » d’un restaurant d’hôtel à Nauplie. Au programme de l’atelier cuisine : préparation collective de beignets de courgettes du jardin, d’une recette bien locale de tomates farcies au riz, et de pancakes grecs.

Tous autour d’un grand bar, dans une vaste cuisine pensée pour accueillir une dizaine de personnes, nous commençons par un apéritif simple et savoureux. Tout ce que l’on aime ! Du pain fait maison, de l’huile d’olive, de la feta, des olives de leur propre production, avec un vin doux produit par l’un de leurs voisins. Les sourires sont au rendez-vous, ça discute allègrement en anglais, et on attaque les recettes avec Panagiota et sa fille, sous l’œil bienveillant de Petros. Un seul mot d’ordre : chacun(e) doit mettre la main à la pâte. Quelques photos pour un aperçu de ce beau moment de partage.

atelier de cuisine en grèce
On passe en cuisine pour préparer des poivrons farcis. © Maison Pozzo di Borgo

Je demande alors à Petros et Panagiota pourquoi ils ont choisi d’ouvrir leur cuisine et leurs champs aux touristes du monde entier. Pour la même raison que celle qui nous a amenés ici, me répond-il. Eux-mêmes ont été surpris, lors d’un voyage en Europe, de ne pas pouvoir passer du temps avec les producteurs locaux, à découvrir leur savoir-faire et leurs spécialités. Sociables et ouverts, ils ont donc voulu partager un peu de leur propre vie et de leur passion pour la terre. Et on les remercie vivement pour ça.

Nous finissons avec un limoncello du cru, et des pancakes grecs, sortes de petits disques frits sur lesquels Panagiota nous propose de verser de larges cuillères du miel Bio de l’un de leurs amis apiculteurs. Une drôle d’histoire, d’ailleurs : le fameux apiculteur était encore, en 2008, professionnel du BTP ; la crise qui a secoué le pays l’a incité à se reconvertir dans la production de miel Bio. Et en seulement quelques années, son miel s’est hissé parmi les produits les plus recherchés de la région. Tout est possible !

Ce n’est que vers 16h que nous avons quitté cette petite famille et le couple de canadiens, en nous saluant chaleureusement, et certains d’avoir vécu là l’un de nos meilleurs moments dans le Péloponnèse.

Se rendre chez Nafplio Biofarms (et leur contact)

C'est rapide, mais comme je le disais en introduction, attention à ne pas vous tromper. Google Maps indique bien la bonne adresse. Il suffit de sortir de Nauplie, en voiture, en empruntant Agiou Adrianou ; 2 croisements avant le grand (et seul) rond-point, il faut prendre à gauche, et l'exploitation s'y trouve quasi-immédiatement.

Pour prendre contact avec Nafplio Biofarms :

Email : nafpliobiofarms@gmail.com
Téléphone : +30 27520-91087 | Mobile : 6971504162
Site Web : Nafpliobiofarms.gr

Ange Pozzo di Borgo
Ange Pozzo di Borgo

Secrètement amoureux de Syracuse, originaire de l'Ile de Beauté, Ange a fondé plusieurs sites éditoriaux et e-commerce spécialisés dans les voyages et le patrimoine gastronomique méditerranéens.

Merci

Votre commentaire est maintenant en attente de modération.

Laisser un commentaire
fleuve de l'alcantara
Le Ponte-Vecchio qui enjambe le Temo à Bosa
Nuraghe de Santu Antine, Sardaigne.
Suivez-nous en Méditerranée