Mérou brun (Epinephelus marginatus).

Le mérou, prince des eaux corses

1 minute de lecture 38 vues

Si vous avez pour loisir de pratiquer la plongée sous-marine, vous avez peut-être déjà aperçu cet imposant poisson, véritable icône des fonds marins méditerranéens… Partons à la découverte du mérou, prince protégé des eaux Corses.

Le mérou, impressionnant… mais inoffensif

Descendant de plus en plus profond au fur et à mesure que son poids augmente, ce poisson hermaphrodite se trouve principalement près des côtes, dans les abris rocheux où ils se réfugient souvent la journée. Il sort chasser la nuit, se nourrissant d’autres poissons et de mollusques. Plutôt solitaires, les mérous ne vivent en couple qu’au moment de leur reproduction.

Avec ses mâchoires décalées, ses petits yeux et sa corpulence massive, le mérou brun (le mérou le plus répandu en Méditerranée) peut parfois dépasser les 1m20 pour un joli poids de 40kg. Des dimensions impressionnantes mais ne vous y trompez pas : ce poisson, très curieux, n’est ni agressif, ni craintif et se laissera même caresser dans les zones particulièrement fréquentées. C’est d’ailleurs ce qui lui a valu une diminution drastique de sa population tant sa capture au harpon est facile (et formellement interdite !).

Dur, dur d'être un poisson

En effet, sa longue espérance de vie (50 ans) a été fortement réduite suite aux activités des pécheurs, friands de sa chair tendre mais aussi de trophées de belles tailles. A tel point qu’on en trouve beaucoup moins sur nos côtes, alors qu’ils abondaient dans les années 50.

Ajoutez à cela un taux de croissance assez faible et vous comprendrez les craintes ayant conduit à la création de zones protégées, notamment dans les réserves naturelles des îles Lavezzi et de Scandola. Celles-ci s’avèrent relativement efficaces puisqu’on y observe un accroissement sensible de leur population.

Et vous, avez-vous déjà eu l’occasion de rencontrer cet imposant habitant des fonds marins ?

Ange Pozzo di Borgo
Ange Pozzo di Borgo

Secrètement amoureux de Syracuse, originaire de l'Ile de Beauté, Ange a fondé plusieurs sites éditoriaux et e-commerce spécialisés dans les voyages et le patrimoine gastronomique méditerranéens.

2 commentaires
Une porte sur deux continents Le 14 juin 2012 à 16:19

Je rêve de faire de la plongée un jour pour justement rencontrer de beaux spécimens comme celui-ci !

Ange Le 15 juin 2012 à 08:35

Certaines photos font en effet rêver.. :) Si vous décidez d'effectuer votre baptême de plongée en Corse, voici la liste des clubs de plongée ville par ville : http://www.corsica.net/corsica/fr/sejours/plonge/index.htm

Merci

Votre commentaire est maintenant en attente de modération.

Laisser un commentaire
fleuve de l'alcantara
La cité médiévale de Monemvasia et son dédale de ruelles à flanc de mer, Grèce.
Suivez-nous en Méditerranée