Les remparts médiévaux impressionnants de la ville d'Aigues-Mortes

Derrière les remparts d’Aigues-Mortes, la cité médiévale bâtie sur des terres marécageuses

8 minutes de lecture 386 vues

Au cœur de la Petite Camargue, la cité gardoise "s'élève" au-dessus des marais et des eaux roses des Salins. S’élève entre guillemets car la cité d’Aigues-Mortes est une des seules villes fortifiées de France à hauteur de marécages… Un joyau protégé que l’on peut découvrir, au cœur de ses remparts, ou partir explorer extra-muros.

Car tout l’intérêt de visiter la ville repose sur ça : les passionnés d’histoire aimeront flâner dans les ruelles de la cité fortifiée tandis que les amoureux de nature pourront explorer la Camargue. Que ce soit pour une journée ou sur un week-end, je vous emmène en balade dans les ruelles d’Aigues-Mortes... et au-delà.  

Derrière les remparts d’Aigues-Mortes 

Aigues-Mortes est une cité fortifiée, un joyau entouré de remparts bâtis sous l’impulsion de Saint-Louis, ou Louis IX, au Moyen Age. Intra-muros, elle est un vrai quadrillage : 5 rues horizontales, 5 rues verticales, en parfaite symétrie. Contrairement aux autres villages fortifiés de Provence cela dit, celui-ci s’est développé à plat, à hauteur des marais alentour.

En extra-muros, vous pourrez alors vous perdre dans le Parc Naturel Régional de Camargue, une terre marécageuse sur laquelle vous pourrez apercevoir des flamants roses et profiter du spectacle de chevaux en liberté. 

A l’époque, Aigues-Mortes abritait les paludiers, ou sauniers, et les marins. Aujourd’hui, cette ville touristique du sud de la France concentre des boutiques d'artisanat, des restaurants de spécialités camarguaises, des galeries d’art et d’autres vestiges et souvenirs que les amoureux d’histoire se feront un plaisir de découvrir. 

10 choses à voir à Aigues-Mortes et dans les environs 

Grimper sur les remparts 

Tout juste arrivé à Aigues-Mortes, grimper sur les remparts permet d’avoir un bon premier aperçu, de prendre un peu de recul, et de profiter d'une vue globale et en hauteur. Une balade sur le chemin de ronde vous permettra de pleinement profiter des panoramas de la ville, et de ses toits, ainsi que des paysages alentours. 

Les remparts d'aigues mortes
Les remparts d'Aigues-Mortes. © Ithaque

Lorsque les remparts ont été construits, au XIIIe siècle, ils étaient surtout là pour protéger les habitants de ses assaillants. Aujourd’hui, ils apportent tout le charme à la cité, préservée, bien gardée, qui attire la curiosité de tous les passants (qui finissent toujours par s’arrêter).

Il y a un peu plus de 1,6 km de remparts à emprunter, ponctués d’une vingtaine de tours dont la Tour de Constance où la visite commence et se termine, l’ancienne tour du roi qui s’élève à 30 mètres.

A vous de choisir comment découvrir les remparts, seul(e) ou accompagné(e), avec les commentaires d’un guide ou des audioguides. Pour cela, pensez à réserver votre billet d'entrée via notre partenaire GetYourGuide :

Voir l'activité

Visiter les marais salants, les Salins

Depuis les remparts, vous les verrez… Les marais salants ou étangs aux eaux roses des Salins. D’où vient cette couleur ? Des algues microscopiques concentrées dans l’eau, les mêmes algues à l’origine du rose des flamants. Deux cents espèces d’oiseaux demeurent d’ailleurs dans les étangs.

Une escapade aux Salins, entre marécages et montagnes de sel scintillant, vous permettra de profiter de la faune et d’en savoir un peu plus sur la récolte de sel et le métier de saunier aussi appelé paludier. A visiter à pied, en petit train, en vélo ou à bord de votre propre véhicule, avec ou sans guide. 

Déguster les spécialités de la région

La fougasse d’Aigues-Mortes est une gourmandise, un péché gourmand dont je pourrais facilement rêver la nuit… Il s’agit d’une fougasse sucrée, légère et aromatisée à la fleur d’oranger, un délice. Cette pâtisserie, moelleuse comme un nuage, est un incontournable si vous visitez la cité. 

Déguster de délicieuses saveurs provençales à l'ombre du soleil : un bon programme
L'une des nombreuses terrasses au coeur d'Aigues-Mortes. © Ithaque

Au-delà de cette gourmandise, la région compte d’autres spécialités que je ne saurais que trop vous conseiller : le fameux riz camarguais, les salaisons ou la gardiane de taureau (une version provençale de la fameuse daube), la rouille du pêcheur ou rouille graulenne au poulpe, la bourride ou encore l’anchoïade... Le tout accompagné d’un verre de vin des Sables (avec modération, bien sûr).

Flâner dans les rues de la ville, entre galeries d’art moderne et lieux historiques

Il est bon de flâner dans les rues de cette cité riche en histoire. A chaque carrefour, des détails d’architecture et d’autres éléments artistiques sont à découvrir, jusqu’à la place principale, la place Saint-Louis au centre de la ville.

Pour ceux qui préfèrent se laisser guider, vous pouvez aussi monter à bord du petit train qui vous emmènera dans toutes les ruelles, et vous permettra de bénéficier des commentaires avisés des guides. 

Les rues d'Aigues-Mortes
Flâneries dans les ruelles géométriques d'Aigues-Mortes. © Ithaque

Au-delà de toutes ces petites ruelles, les amoureux d’histoire et de culture pourront partir à la découverte, plus approfondie, de la Tour de Constance, de l’église Notre-Dame-des-Sablons, monument historique, la chapelle de Pénitents Blancs et celle des Pénitents Gris, une des plus anciennes chapelles de Camargue ou encore, la chapelle des Capucins sur la place principale… Autant de lieux et monuments à visiter au cœur de la cité intra-muros. 

Enfin, si les amoureux d’histoire ont de quoi se rassasier, les passionnés d’Art auront également de quoi se mettre sous la dent. Aigues-Mortes compte en effet une dizaine de sites et galeries qui exposent les talents camarguais, artistes de la région et artisans. Peintures, sculptures, lithographies, collages ou encore photographie, les supports ne manquent pas pour célébrer la beauté de la région. 

Se perdre dans la Petite Camargue, et observer les flamants roses 

On parle de Petite Camargue pour décrire celle qui se trouve dans le département du Gard, d’où l’autre nom parfois utilisé de Camargue gardoise. D’un point de vue géographique, elle se situe à l’ouest du canal du Petit Rhône tandis que la Camargue, la “grande”, est comprise entre les deux bras du Rhône.

Plusieurs espèces d'oiseaux trouvent refuge au Parc ornithologique comme le flamand rose
Plusieurs espèces d'oiseaux trouvent refuge au Parc ornithologique comme le flamand rose © Ithaque

Petite ou grande, celui qui visite Aigues-Mortes ne peut repartir sans s’être promené en Camargue pour observer les flamants roses et autres centaines d’espèces d’oiseaux (notamment au Parc Ornithologique du Pont-de-Gau), les taureaux et les chevaux sauvages, ainsi que toute sa flore. A moins de 3 km des remparts, vous pourrez déjà apercevoir les premiers flamants roses, en direction du Grau-du-Roi.

Visiter la Camargue est un incontournable à faire en vélo, à pied ou en voiture.  

Faire une balade à vélo jusqu’à la tour Carbonnière 

L’autre façon de découvrir la Camargue gardoise est de partir en vélo jusqu’à la tour Carbonnière, à 4 km au nord de la ville, en longeant le Rhône et suivant la ViaRhôna. Il s’agit d’un ancien poste, une tour de guet érigée au 14ème siècle, en 1346 exactement, qui complétait le système de défense de la ville d’Aigues-Mortes. 

tour carbonnière en camargue.
La Tour Carbonnière, un monument historique au coeur des marais camarguais. © Ithaque

Au-delà de son intérêt historique, monter au sommet de la tour (gratuitement qui plus est) vous permettra de profiter d’une vue panoramique sur les environs et d’observer oiseaux, flamants roses et chevaux. 

Faire une balade à cheval 

En parlant de chevaux, les plus aventuriers peuvent ne pas se limiter à l’observation et se lancer dans une balade à cheval au coeur des marais camarguais. Promenades dans les marais et galops sur la plage sont au programme ! Plusieurs écuries proposent ce type d’activités, ou d’autres manades… 

balade à cheval chez élise en camargue
© Ithaque

Visiter une manade de taureaux 

Les amoureux de nature, et de culture, vont adorer visiter une manade. J’ai grandi dans un mas entouré de manades. Pendant des années, j’ai pensé que le terme était commun et connu de tous les Français… Ce n’est qu’arrivée dans le Nord de la France que je me suis rendue compte qu’une manade était un lieu typique du sud, voire de Camargue, et peu répandu.

Ce que l’on appelle manade désigne, normalement et dans le dictionnaire, un troupeau libre de taureaux. Ici, je fais plutôt référence à une “ferme” camarguaise où sont élevés taureaux et chevaux de Camargue, exclusivement. 

taureaux de manade
Au plus près des taureaux en liberté dans la manade Jullian. © Ithaque

Pour continuer avec les termes à connaître, il faut savoir que la manade est gérée par un manadier et celle ou celui qui conduit le troupeau s’appelle le gardian. La gardiane cela dit n’est pas la femme à la tête du troupeau mais le plat typique de la région que l’on peut aussi trouver sous le nom de daube provençale. 

J’arrête là avec le vocabulaire à connaître. La manade est un lieu à découvrir pour en apprendre davantage sur la culture du taureau dans le Sud de la France, du côté de la Camargue. 

Découvrir la ville de Montpellier

Aigues-Mortes est située à mi-chemin entre Arles et la belle ville universitaire de Montpellier en Occitanie. Bien sûr, les deux sont à découvrir mais Montpellier apporte une toute autre dimension à votre séjour. Un peu plus d’agitation peut-être, de modernité et de jeunesse…

Montpellier est une ville étudiante, active, agréable, idéalement située entre les montagnes et la mer, entre les Cévennes et les plages de Palavas-les-Flots et de la Grande-Motte. La plage de Villeneuve-lès-Maguelone à quelques kilomètres vaut également le détour, avec sa magnifique cathédrale en bord de mer. 

Promenade paisible dans le parc de la Canourgue, plus ancien parc de la ville
Promenade paisible dans le parc de la Canourgue, plus ancien parc de la ville. © Henri Moreau

Flâner dans ses rues, visiter ses musées, se promener dans ses parcs ou profiter de sa gastronomie et de ses nombreux marchés de fruits et légumes frais : la ville de Montpellier, à seulement 30 minutes d’Aigues-Mortes, mérite de s’y arrêter pour une journée voire un week-end. 

S’échapper au Grau du Roi 

A la sortie d’Aigues-Mortes, au bout des Salins, se situe la ville ou plutôt le port du Grau-du-Roi, premier port de pêche de Méditerranée… Une destination, surprenamment, très nature, entourée d’espaces protégés.

En visite au Grau-du-Roi, ne manquez pas de goûter à son poisson frais ou à ses produits de la mer, fraîcheur garantie. On dit d’ailleurs que les produits de la mer se cuisinent à la “Graulenne”, un mélange de bons ingrédients fraîchement pêchés, longuement mijotés, avec une pointe de bonne humeur et beaucoup d’amour.

Quelle est la meilleure période pour visiter Aigues-Mortes ? 

Les meilleures périodes pour visiter l’Occitanie, la Camargue ou la ville d’Aigues-Mortes se situent d’avril à juin ou en septembre / octobre. Lorsque les températures sont bonnes, sans être trop chaudes, et que le tourisme n’est pas encore arrivé ou déjà reparti.

Vous pouvez aussi venir célébrer les fêtes de Saint-Louis à la fin du mois d'août, attention cependant, vous ne serez pas les seuls dans la rue ! C'est l'époque où le tourisme bat son plein. 

On recommande d’y rester un week-end ou quelques jours de semaine, sachant que les jours de marché à Aigues-Mortes sont les mercredis et dimanches (le matin). Le marché est le rendez-vous incontournable de tous les habitants, des touristes, vendeurs et artisans.

Le mieux est de séjourner dans un hôtel intra-muros, au centre de toutes activités, pour profiter du charme de la vieille ville, surtout en soirée. 

Une dernière chose : pour entrer à Aigues-Mortes, vous pourrez emprunter une de ses 10 portes… Toutes ne mènent pas à Rome mais aux petites ruelles pavées et fleuries de la cité gardoise.

Mathilde Tay
Mathilde Tay

Rédactrice culinaire expatriée de sa Provence natale, Mathilde partage avec nous ses connaissances gastronomiques et ses coups de cœur dans le sud de la France.

Merci

Votre commentaire est maintenant en attente de modération.

Laisser un commentaire

À faire en Provence

Le Ponte-Vecchio qui enjambe le Temo à Bosa
Porto Flavia en Sardaigne
Suivez-nous en Méditerranée