saintes maries de la mer

Tomber sous le charme brut des Saintes-Maries-de-la-Mer, capitale de la Camargue

8 minutes de lecture 42 vues

Au cœur de l’une des réserves de biosphère de l’UNESCO, entourée de marais et de la mer Méditerranée, se trouve la capitale de la Camargue, les Saintes-Maries-de-la-Mer. Au-delà d’être un immense et magnifique paysage naturel, brut, sauvage, "les Saintes", comme on les appelle dans la région, sont un lieu de pèlerinage majeur pour les Gitans, Manouches et Tziganes de toute l’Europe. C’est d'ailleurs dans ce village provençal, typique et atypique, qu’ils viennent chaque année célébrer la Vierge noire. 

Partons en voyage à la découverte du patrimoine naturel, religieux et culturel des Saintes-Maries-de-la-Mer, dans le Sud de la France.

Une petite cité commerçante et pittoresque

Au cœur du village vivent 2 500 habitants. En été cela dit, la population se multiplie au moins par deux, de nombreux touristes venant découvrir la région et ses traditions pour la journée ou pour des semaines.

Esthétiquement, il faut dire que le village des Saintes-Maries-de-la-Mer a tout d’une carte postale : des petites ruelles pavées bordées de maisons aux toits en tuiles de terre cuite et aux murs blancs, qui viennent contraster avec le bleu du ciel, de la mer Méditerranée ou de l’étang, en paysage de fond. 

Aujourd’hui, la commune concentre surtout des restaurants, galeries et autres boutiques touristiques aux produits provençaux et camarguais… On en fait vite le tour, il faut le reconnaître.

Mais au cours de votre visite, vous aurez toujours l’occasion de trouver des places pittoresques et de nombreuses ruelles qui n’ont rien perdu de leur charme. A découvrir par vous-même ou au cours d’une visite organisée, pourquoi pas dans le fameux petit train qu’on retrouve dans toute la Provence. 

Visiter l’église des Saintes-Maries-de-la-Mer 

L’église fortifiée Notre-Dame-de-la-Mer a été construite entre le 9ème et 12ème siècle pour protéger les habitants des pirates. Mais au-delà de son intérêt architectural, avec son style roman et son phare d’ailleurs visible depuis des kilomètres, la visite de cette église offre un intérêt historique. 

Une vieille église romane se tient depuis des siècles aux Sainte maries de la Mer
Une vieille église romane se tient depuis des siècles aux Sainte Maries de la Mer © Ithaque

Selon la rumeur, elle aurait en effet été construite où sont enterrées les fameuses Saintes Maries, Marie-Jacobé, Marie-Salomé et Sainte Sara. Chassées de la Terre Sainte, en 45-46, les trois Saintes seraient arrivées au village à bord d’une barque avec un autre groupe de disciples venus évangéliser la Provence. Trop âgées pour continuer leur voyage, elles seraient alors restées sur place pour fonder la commune provençale qui a ainsi pris leur nom.

Aujourd’hui, l’église abrite des reliques de ces Saintes ainsi qu’une statue de Sainte Sara, Vierge Noire et patronne des Gitans. 

Autre élément insolite à découvrir au cœur de l’église : un puits d’eau douce qui a pendant longtemps été le seul point d’eau de Camargue. Si la découverte de cette église permet de vous immerger dans le patrimoine culturel et religieux du village, sachez que vous pouvez aussi grimper à son sommet, sur le toit terrasse, pour profiter d’un point de vue unique sur la mer Méditerranée et tout l’étang qui l’entoure. 

S’aventurer dans le Parc Naturel Régional de la Camargue

On ne peut venir aux Saintes-Maries-de-la-Mer sans découvrir, visiter ou même se perdre dans le Parc naturel régional de la Camargue. Il s’agit de la plus vieille réserve naturelle de France, un écrin de nature de plus de 13 200 hectares où se retrouvent flamants roses, et autres espèces d’oiseaux majestueux, taureaux et chevaux sauvages.

balade à cheval chez élise en camargue
Les paysages camarguais sont propices à une promenade équestre. © Ithaque

S’aventurer dans le parc est la meilleure façon de s'éloigner de la frénésie du village en été... Jusqu’à parfois donner l’impression d’être seul au monde. A visiter à vélo, à pied ou encore, à cheval. Nombreuses sont les manades alentours vous permettant en effet de vivre l’expérience à dos de cheval. 

Visiter les cabanes des gardians 

Les cabanes des gardians sont les maisons traditionnelles des gardiens de taureaux, que l’on appelle donc gardians, ainsi que des pêcheurs, saliniers, paludiers et autres bergers de la région. Des maisons à l’origine constituées de glaise, une terre argileuse et imperméable, et d’un toit de chaume ou de roseaux des marais.

Typiques, elles ont toutes des murs blanchis par la chaux, une porte bleue et une croix penchée ou corne de taureau pour éloigner la foudre. Elles ont également toutes été conçues pour tourner le dos au Mistral, l’arrière nord de la construction étant arrondi.

A ne pas confondre avec le fameux mas provençal, une autre architecture typique de la région. 

défilés de gardians lors de l'abrivado
Des centaines de gardians défilent lors du Festival d'Abrivado, en novembre. © Sophie Dauwe

Vous pouvez les découvrir autour des Saintes-Maries-de-la-Mer, dans tout le delta du Rhône. Certaines sont même à louer pour vivre l’expérience complète. 

En plus des cabanes des gardians, on conseille de compléter cette visite camarguaise, d’une journée, par la découverte d’une manade de taureaux. La manade, c’est la “ferme” où sont élevés les taureaux… Dans le seul et unique but de participer aux courses camarguaises !  

Découvrir les arènes des Saintes-Maries-de-la-Mer 

Ces fameuses courses camarguaises ont justement lieu dans les arènes des Saintes-Maries-de-la-Mer, entre le cœur du village et sa plage principale. Ici, pas de mise à mort, pas de corrida sanglante, mais de simples courses camarguaises.

Le principe ? Les participants ou raseteurs, habillés en blanc avec une ceinture rouge, viennent défier le taureau, le meilleur mâle de la manade, pour lui arracher sa cocarde, une rosace suspendue entre ses cornes.

Au coeur des arènes des Saintes Maries de la Mer, le taureau commence son grand spectacle
Au coeur des arènes des Saintes Maries de la Mer, le taureau commence son grand spectacle © Ben83

La course camarguaise est un spectacle atypique, typique de la région, que vous pouvez découvrir dans ces belles arènes aussi blanches que toutes les maisons du village. 

Goûter aux produits locaux sur le marché

Tous les lundis et vendredis matins, le marché des Saintes-Maries-de-la-Mer s’étend dans ses ruelles. L’occasion de se mêler à la population locale et de découvrir et déguster les produits frais de la région… De l’anchoïade, la bohème (une spécialité de la région à base de légumes, de riz et de viande de taureau), la gardiane de taureaux, un riz camarguais, un verre de vin des sables, de la tapenade, autant de plats et mets provençaux et camarguais.

Visiter ce marché provençal vous donnera aussi l’occasion de vous offrir quelques souvenirs culinaires à ramener à la maison.

Se balader à vélo jusqu’au phare de la Gacholle 

Si vous êtes plutôt activités de plein air, suivez la digue à la mer pendant 11 km à l’est du village et rejoignez la tour de Gacholle à vélo. Malheureusement, vous ne pourrez visiter le phare mais vous pouvez toujours contempler cet édifice carré de 18 mètres de haut, construit en 1882. En plus, aujourd’hui, le phare est entièrement alimenté par un générateur solaire.

Au coeur de la réserve naturelle camarguaise, le phare de la Gacholle permet de faciliter le mouillage des marins
Au coeur de la réserve naturelle camarguaise, le phare de la Gacholle permet de faciliter le mouillage des marins © Ghirardi

L’idée de cette balade est aussi de vous promener en pleine Camargue entre les Saintes-Maries-de-la-Mer et Salin-de-Giraud pour découvrir de près la nature sauvage. Quelques infos : il faut compter environ 4 heures à vélo, sur près de 26 km aller et retour. N’oubliez pas un pique-nique, de l’eau ainsi qu’un produit anti-moustiques. 

Découvrir la véritable croix camarguaise 

Peut-être l’avez-vous déjà croisée, la croix camarguaise est l’union particulière d’un cœur qui représente la charité, d’une ancre pour l’espérance et d’une croix pour la foi, les trois vertus de l’Homme. L’ensemble forme également une sorte de trident, faisant référence ici aux gardians camarguais.

Si vous suivez le sentier qui part de l’arrière des maisons des gardians, près du Pont du Maure, vous trouverez la première croix camarguaise réalisée par un forgeron des Saintes. 

La croix de camargue est un symbole fort pour les gardians
La croix de Camargue est un symbole fort pour les gardians © Amage9

Visiter le parc ornithologique du Pont de Gau

A seulement 4 kilomètres de la commune, sur la route d’Arles, se trouve le parc ornithologique du Pont de Gau, un parc familial créé en 1949 qui vous donne l’occasion de découvrir colverts, oies, hérons, oiseaux migrateurs, flamants roses… Près de 340 espèces d’oiseaux au total.

Mais ne vous laissez pas avoir par le terme “parc familial”, là aussi, il s’agit d’un véritable écrin de nature préservé qui s’étend sur plus de 7 kilomètres et 60 hectares. L’idée ou plutôt la mission du parc est en effet d’offrir aux visiteurs la possibilité d'observer des centaines d’espèces d’oiseaux en toute liberté. Mettre la nature à portée de tous. 

L'entrée du Parc Ornithologique du Pont de Gau
L'entrée du Parc Ornithologique du Pont de Gau © Ithaque

Rouler jusqu'à Arles et s’arrêter au Musée de la Camargue 

Prenez la route pour découvrir la magnifique ville d’Arles et arrêtez-vous en chemin, pour visiter le Musée de la Camargue. Il vous permettra d’en apprendre davantage sur la région, sa culture et ses traditions.

La ville d’Arles quant à elle, très animée de juillet à septembre pour ses Rencontres photographiques, est la sous-préfecture des Bouches-du-Rhône, bercée entre traditions et modernité. A découvrir : l’amphithéâtre d’Arles, l'abbaye de Montmajour, la fondation Van Gogh ou encore la tour Luma, imaginée par Frank Gehry. 

Un restaurant méditerranéen à Arles
Un joli restaurant au design méditerranéen dans les rues d'Arles, près des arènes. © Ithaque

Les plages autour des Saintes-Maries-de-la-Mer 

On ne les a pas citées au cours des meilleures activités de la région mais les Saintes-Maries-de-la-Mer sont bordées de plusieurs plages, familiales, agréables…

Cependant, pour véritablement plonger dans un joyau naturel, on vous conseille de prendre la route, faire quelques kilomètres à l’est, et partir à la découverte des plus belles plages de la région. De longues étendues de sable blanc, balayées par les vents, bordées de roseaux et de dunes, au coeur d’une Camargue sauvage. 

Plage de piémanson en camargue
Coucher de soleil romantique sur la plage de Piémanson. © Ithaque

La plage de Beauduc se situe dans la commune d’Arles, dans la Grande Camargue. Il s’agit d’une des plus grandes plages de la région, et parmi les plus appréciées des locaux. Ils s’y retrouvent tous les printemps-été autour d’un feu ou de grillades, de cerfs-volants ou pour pratiquer le kitesurf.

Quand et comment visiter les Saintes-Maries-de-la-Mer ?

Si vous êtes particulièrement attiré par le patrimoine religieux et culturel du village, on ne peut que vous recommander de le visiter les 24 et 25 mai pour la fête de la sainte Sara, patronne des gitans. Période de pèlerinage pour près de 15 000 Gitans, Tziganes et Manouches d’Europe. 

A cette période, la crypte de l’église Notre-Dame-de-la-Mer est envahie de milliers de bougies, la statue de la Vierge Noire est embrassée par des milliers de pèlerins, et toute la ville s’anime. 

Attention cependant, les prix peuvent vite grimper en cette période de vacances. 

Ensuite, il est possible de tomber sous le charme des Saintes-Maries-de-la-Mer, été comme hiver. Bien sûr, en été, on profite de la chaleur de ses journées… mais la frénésie touristique peut être déconcertante pour vous, comme oppressante pour les habitants. Sans parler des moustiques qui vous harcèlent en fin de journée ! Nous sommes en Camargue, n'oublions pas.

La mi-saison est la période idéale pour profiter de températures douces et d’un tourisme, pas encore arrivé ou déjà reparti. En hiver, les rues seront calmes et peut-être froides, s’il y a du Mistral, mais la beauté du village et de ses plages ne se perdent pas. A noter d’ailleurs que c’est en décembre que le plumage des flamants roses est le plus beau. 

Je vous conseille enfin d’y rester 2 à 3 nuits minimum afin de découvrir le village et la région sans hâte. 

Quelle que soit la saison, quelle que soit l’occasion, une journée ou plusieurs semaines aux Saintes-Maries-de-la-Mer vous feront, c’est certain, tomber amoureux/se de cette région dont la culture oscille entre Provence et Camargue…

Mathilde Tay
Mathilde Tay

Rédactrice culinaire expatriée de sa Provence natale, Mathilde partage avec nous ses connaissances gastronomiques et ses coups de cœur dans le sud de la France.

Merci

Votre commentaire est maintenant en attente de modération.

Laisser un commentaire

À faire en Provence

fleuve de l'alcantara
La cité médiévale de Monemvasia et son dédale de ruelles à flanc de mer, Grèce.
Le port de Limeni dans le Magne, Grèce.
Suivez-nous en Méditerranée