La tour de porto giunco et l'étang de notteri à villasimius

Observer les flamands roses depuis Porto Giunco, la plage enchanteresse de Villasimius

3 minutes de lecture 30 vues

Le bleu est la couleur du bonheur, selon une étude réalisée en 2009 à l'Université du Sussex. Alors imaginez votre ressenti à la vue d'une palette de nuances de bleu allant du turquoise au cyan, du cobalt à l'aigue-marine... C'est ce que nous offre la mer de Porto Giunco ; une mer que certains comparent à une plage des tropiques.

Une baie paradisiaque enclavée dans une zone marine protégée

Main "rendons à César ce qui est à César" : nous sommes ici en Sardaigne, au cœur de la mer Méditerranée. Plus précisément, cette baie se situe au sud-est de l'île, le long d'une côte enchanteresse enclavée dans la zone de protection marine de Capo Carbonara, sur le territoire de Villasimius.

Porto Giunco ​​est une bande de sable fin, si pure qu'elle ressemble de loin à une poudre de talc, légèrement veinée d'un rose pâle ; le rose du granit érodé par le temps, le vent et la mer.

plage de porto giunco en sardaigne
Les eaux cristallines de Porto Giunco. Photo Michela Peddis.

Parmi ces rochers de granit qui délimitent la plage, les grandes dunes de sable, les genévriers et les lentisques parfument l'air de résine et de sel. Car le maquis méditerranéen encadre Porto Giunco.

Ici, les flamands roses font une pause dans l'eau des lagunes

Comme sur la plage de Flamingo à Aruba, on aperçoit depuis le sable des flamants roses : ici, ils sont heureux et libres de voler et de migrer vers d'autres pays. Derrière l'étendue de sable, les voyageurs peuvent accéder à l'étang de Notteri, un système de lagune si vaste qu'il ressemble à une autre mer.

flamands roses à porto giunco en sardaigne
Un groupe de flamands roses dans les eaux de Porto Giunco. Photo Michela Peddis.

Là, on peut observer - pour le bonheur des ornithologues amateurs - non seulement les flamants roses mais aussi les chevaliers d'Italie, les beccapesci, les fraticelli et de nombreuses autres espèces endémiques et migratrices.

Vieille de 450 ans, la tour de Porto Giunco domine le paysage

La plage de Porto Giunco ​​s'étend au pied d'un haut promontoire, celui de Capo Carbonara. A son sommet, à une hauteur d'environ 50 mètres, se dresse une vieille sentinelle, infatigable gardienne de la mer : la tour de Porto Giunco.

Ce gardien âgé surveille cette terre depuis près de 450 ans, comme si la menace des envahisseurs était toujours réelle et imminente (malheureusement, il existe toujours des voleurs de sable et des chercheurs d'obus dans le coin).

Tour de porto giunco à villasimius
La tour de Porto Giunco depuis la crique. Photo Michela Peddis.

La vieille "Torre di Porto Giunco" est une femme heureuse. De là-haut, elle s'offre une vue panoramique spectaculaire, parfaite pour une carte postale ou une couverture de magazine de voyage.

La tour de porto giunco et l'étang de notteri à villasimius
La vue époustouflante sur la plage et l'étang de Notteri. Photo Michela Peddis.

Au loin, vous apercevrez le Massif des Sept Frères ; à l'ouest, le port de plaisance et les autres magnifiques plages de la ville. Sur le versant est, la plage de Simius (accessible depuis la ville) s'étend sous vos yeux.

Plage de simius en sardaigne
Une mer tropicale entre Simius et Porto Giunco. Photo Michela Peddis.

Les deux plages de Simius et de Porto Giunco sont divisées par un affleurement d'énormes rochers de granit. En plein milieu, vous pourrez tremper vos pieds dans la petite crique de Timi Ama.

Ce n'est d'ailleurs pas la seule crique de la côte... Car juste sous la tour de Porto Giunco, une autre petite plage se fait discrète, protégée des vents.

Comment accéder à la plage de Porto Giunco (et en profiter pleinement) ?

La plage de Porto Giunco ​​est une plage "à portée de main" pour les touristes, même en famille. Comme dans toute station balnéaire qui se respecte, hébergements, resorts et boutiques sont au rendez-vous.

Le village ne se trouve qu'à 10 minutes en voiture : il est équipé de tous les services essentiels pour ceux qui choisissent de passer une journée ou des vacances entières par ici.

Aux abords de la plage de Porto Giunco, garez-vous sur e grand parking ombragé d'eucalyptus hauts et feuillus ; d'ici partent deux chemins, le premier pour accéder à la tour et le second pour descendre sur le sable chaud.

Peur de ne pas trouver de place pour planter votre parasol ? Ne vous inquiétez pas. La plage ​​est si grande que même en haute-saison, les serviettes sont espacées.

Sachez que vous pouvez louer des parasols et des transats. Mais ce n'est pas pour autant que vous devez rester allongé(e), en mode farniente ! Profitez-en pour vous offrir de longues promenades sur ce sable doux, terrain de jeu parfait pour les enfants ; si vous vous baladez les pieds dans l'eau, une multitude de petits poissons viendront chatouiller vos chevilles.

Parmi les autres activités possibles à Porto Giunco, vous trouverez le paddle, le kayak ou le snorkeling. Sous l'eau, c'est encore plus beau...

Alors certes, ce n'est pas une plage tropicale. Mais souvenons-nous des paroles de David Herbert Lawrence, écrivain anglais qui pendant son séjour en Sardaigne en 1921, fût fasciné par l'île. Il la décrivit dans son journal "Mer et Sardaigne", publié à New York :

"La Sardaigne, c'est autre chose : un espace enchanteur, perdu entre l'Europe et l'Afrique, qui ne ressemble à aucun autre endroit. Rien de défini, rien de définitif... comme la Liberté elle-même".

Michela Peddis

Originaire de Sardaigne, Michela partage la passion pour son île à près de 15 000 abonnés sur son compte Instagram. Elle nous invite à découvrir les trésors de Sardaigne avec ses photo-reportages envahis d'un bleu azur.

Merci

Votre commentaire est maintenant en attente de modération.

Laisser un commentaire
Le port de Limeni dans le Magne, Grèce.
Le Ponte-Vecchio qui enjambe le Temo à Bosa
Porto Flavia en Sardaigne
Suivez-nous en Méditerranée