san nicolo en sardaigne près de buggerru

Sur les rivages de rêve de Buggerru, la plus française des villes sardes

5 minutes de lecture 93 vues

La ville s'étend le long de la gorge étroite du Canale Malfidano, qui descend doucement des plateaux rocheux pour se mêler à une mer cristalline, aux abords d'une large plage de sable doré. Nous voici dans la marina de Buggerru, au sud-ouest de la Sardaigne.

Même si vous ne voyez pas la Tour Eiffel, le Moulin Rouge ou l'Arc de Triomphe, depuis le siècle dernier, Buggerru est connue comme le "Petit Paris" de Sardaigne.

L'influence française dans l'histoire de Buggerru

Mais pourquoi "Petit Paris" ? Ce surnom paraît inadapté au paysage et au décor urbain, aux antipodes de ceux de la capitale française... En réalité - et vous l'aurez peut-être deviné - Buggerru a été fondée par les Français.

Buggerru en Sardaigne
Vue de Buggerru sur la marina. Photo Michela Peddis.

Plus précisément, la ville a commencé à prendre forme en 1864, lorsque l'ingénieur français Eyquem a fait une découverte importante : celle du trésor caché de Buggerru. Car le territoire présent recèle d'énormes gisements de minéraux souterrains. Dans le contexte industriel et européen de l'époque, ceux-ci font la richesse des grandes sociétés minières et attirent de nombreux travailleurs venus de toute l'Italie et du nord de l'Europe.

C'est la Société Anonyme des Mines de Malfidano, basée à Paris, qui crée à l'époque un grand complexe minier ; celui-ci attire alors des gestionnaires étrangers et des ingénieurs français dans la ville naissante, avec leurs femmes et leurs familles.

Imaginez le changement de cadre pour ces messieurs et dames vêtus de mousseline de soie et habitués des cafés littéraires tels que Les Deux Magots ou Le Café de Flore... Les voici débarqués dans une ville minière caractérisée par de hautes cheminées fumantes, des entrepôts, des centrales électriques et ateliers mécaniques.

Les expatriés français décident donc, collectivement, de recréer sur place un environnement parisien avec un théâtre, un cinéma et un club privé limité à l'élite de Buggerru, créant un contraste frappant avec l'humble mode de vie des mineurs. Ceux-ci expriment d'ailleurs leur mécontentement lors de multiples rébellions, menant dans certains cas à de véritables tragédies comme lors de la tuerie du 4 septembre 1904 (plusieurs mineurs en grève furent abattus par des soldats).

Tourisme et expériences culturelles à Buggerru

Aujourd'hui, Buggerru est une charmante ville balnéaire, prête à accueillir les touristes avec ses hôtels, ses chambres d'hôtes, ses restaurants avec vue sur la mer et ses espaces équipés pour les camping-cars.

Excursions touristiques et visites culturelles

Une visite guidée commence à la Galleria Henry : un chemin d'immersion totale dans l'histoire du pays, à bord d'un train de mine qui traverse un tunnel creusé dans la roche surplombant la mer. Exceptionnel !

De Buggerru partent également de nombreux itinéraires de randonnée sur les routes des mineurs ; on pratique ici l'équitation, le VTT ; on s'offre des virées en 4x4 et des excursions en bateau le long des spectaculaires côtes de Buggerru jusqu'à Porto Flavia et Pan di Zucchero.

La plage de San Nicolò, paradis des surfeurs

Si par le passé la mine était le trésor de Buggerru, aujourd'hui, sa richesse réside dans ses côtes accidentées, dans ses "faraglioni" ("pharaons", pics rocheux) comme le Nid d'Aigle, et dans ses plages enchanteresses.

Vous pouvez commencer par la splendide plage de San Nicolò : un rivage de sable doré, gardé par le sommet du Monte Su Guardianu, et bordé par une vaste forêt de pins domestiques.

plage de san nicolo en sardaigne
Le sable blanc de la plage de San Nicolò. Photo Michela Peddis.

Sur la plage, deux cours d'eau douce viennent ruisseler contre le sable : le Rio San Nicolau au sud, et le Rio Mannu au nord, qui délimite la frontière entre Buggerru et Portixeddu, une station touristique de Fluminimaggiore.

La plage de San Nicolò s'ouvre sur une étendue de mer bleue qui, battue par le vent du mistral, crée les conditions parfaites pour les véliplanchistes, les surfeurs et les kitesurfeurs. Ce qui explique qu'elle ait été choisie plusieurs fois pour le "Quiksilver Sardinia Surf Trophy", et enfin pour la finale des championnats juniors de la Fédération Italienne de Surf, le "Buggerru Surf Trophy".

Mais Buggerru cache un autre trésor.

La Cala del Balenottero, crique solitaire

C'est une petite crique, qui reste invisible pendant des mois, pour réapparaître de façon inattendue et seulement pour un temps très court : l'énigmatique et solitaire Cala del Balenottero.

Cala del Balenottero en Sardaigne
La Cala del Balenottero. Photo Michela Peddis.

Lorsque Cala del Balenottero réapparaît, c'est comme un petit coin de paradis qui vous ouvre ses portes entre les hauts murs blancs de calcaire, révélant un paysage presque exotique, avec de petites grottes et des groupes de rochers qui émergent d'un décor parfait pour la plongée en apnée. Ici, dans les hauts-fonds, les poissons semblent danser à l'unisson avec le mouvement ondulé de la mer.

Plage de la Cala del Balenottero
Les eaux cristallines de la Cala del Balenottero. Photo Michela Peddis.

Pour la rejoindre, il vous suffit d'une petite marche de 5 à 10 minutes vers la gauche de la plage de San Nicolò.

Cala Domestica, dans le top 10 des plus belles plages de Sardaigne

Et puis il y la Perle de Buggerru, la souveraine de la côte sud-ouest, classée dans le Top-10 de Skyscanner comme l'une des dix plus belles plages de Sardaigne : sa majesté, Cala Domestica.

Cala Domestica en Sardaigne
La Cala Domestica, depuis les hauteurs. Photo Michela Peddis.

Enfermée entre deux hauts et imposants promontoires qui la défendent des vents et des ondes de tempête, Cala Domestica est une étroite plage de sable qui s'étend avec d'immenses dunes onduleuses, d'où jaillissent des touffes de végétation et les restes squelettiques des bâtiments miniers - témoignages historiques de l'activité industrielle du 19ème siècle.

Les dunes de Cala Domestica
Les belles dunes de Cala Domestica. Photo Michela Peddis.

Sur le côté est de la plage, surprise. Près de la paroi rocheuse, vous pouvez accéder à une autre crique plus petite et très jolie, à travers un tunnel creusé à l'époque des mineurs, lorsqu'il y avait une jetée utilisée comme point d'embarquement pour les minéraux.

Baignade à Cala Domestica en Sardaigne
Dans les eaux pures de Cala Domestica. Photo Michela Peddis.

Le charme de Cala Domestica réside également dans son ancienne tour de guet. Bien que mentionnée depuis l'époque de la Sardaigne espagnole, elle a été construite en 1765 pour surveiller cette côte menacée par les envahisseurs.

La tour, positionnée à une hauteur stratégique, est accessible depuis la plage par un chemin qui grimpe le promontoire à l'ouest. Le promeneur a droit à un paysage incroyablement pittoresque : entre la végétation accrochée au rocher, le regard balaye toute la baie, révélant la couleur bleue et turquoise de la mer et les courbes douces des montagnes et des collines.

La tour de Cala Domestica
La tour encore bien préservée de Cala Domestica. Photo Michela Peddis.

Un peu de romantisme à la française pour finir... Car à Buggerru, il y a des couchers de soleil enflammés, comme on en voit peu ailleurs. Le ciel et la mer se parent progressivement de rouge, d'orange et de rose surmontés du jaune d'or du soleil couchant.

Comme autrefois, à la tombée du jour, vous pourrez vous offrir de longues promenades à pieds nus le long de la plage de San Nicolò, sur les notes relaxantes des vagues mousseuses qui s'allongent sur le sable.

Michela Peddis

Originaire de Sardaigne, Michela partage la passion pour son île à près de 15 000 abonnés sur son compte Instagram. Elle nous invite à découvrir les trésors de Sardaigne avec ses photo-reportages envahis d'un bleu azur.

Merci

Votre commentaire est maintenant en attente de modération.

Laisser un commentaire
Porto Flavia en Sardaigne
La cité médiévale de Monemvasia et son dédale de ruelles à flanc de mer, Grèce.
fleuve de l'alcantara
Suivez-nous en Méditerranée