musée diocesain oristano en sardaigne

Parcourir Oristano, de la cité historique aux plus beaux sites de ses environs

8 minutes de lecture 484 vues

Oristano est une ville moyenne (un peu plus de 30 000 habitants) située à la limite nord de la plaine de Campidano, au centre de la province du même nom, dans le Centre-Ouest de la Sardaigne. Une ville avec une grande Histoire : elle fût autrefois la capitale du Giudicato di Arborea, le dernier royaume sarde à conserver son indépendance.

Mais que peut-on y voir ou y faire ? Suivez-moi à la découverte de cette belle cité sarde.

Que voir dans le centre historique d'Oristano ?

Le centre historique d'Oristano respire l'Histoire. Impossible de ne pas se promener dans ses rues et sur ses places, à la recherche du tracé des murs médiévaux qui encerclaient autrefois la ville ; aujourd'hui, après avoir été en grande partie démolis et intégrés à d'autres bâtiments, ces fortifications ne sont visibles que pour les yeux les plus attentifs.

ville oristano en sardaigne, gravure ancienne
Une gravure d'Oristano, extraite de nos archives. © Ithaque

La Piazza Eleonora d'Arborea

C'est un centre historique qui s'articule autour de ses places importantes. Commençons par la place dédiée à Eleonora d'Arborea, la célèbre et toujours très appréciée "Giudicessa" sarde (juge, équivalent de la figure de la reine). Cette figure du 14ème siècle a promulgué la "Carta de logu", un recueil de lois qui comptait parmi les plus avancés d'Italie et d'Europe à l'époque.

Le palais municipal est également situé sur la même place.

piazza eleonora arborea à oristano et sa statue
La Piazza Eleonora d'Arborea, sa statue de la "Giudicessa" et le musée archéologique. © Oleg Stepanov

La Tour de Mariano II

En partant de la Piazza Eleonora et en empruntant le Corso Umberto I, l'une des rues commerçantes de la ville, on arrive à la Piazza Roma, où se dresse la "Tour de San Cristoforo" ou "Tour de Mariano II". Mariano II était un juge d'Arborea, initiateur de l'édification de la tour à la fin du 13ème siècle. En sarde, la tour est appelée "Porta Manna", la "grande porte", en raison de sa taille par rapport aux 28 autres tours de guet médiévales.

La tour de Mariano II est ouverte aux visiteurs depuis 2021, après d'importants travaux de rénovation et de sécurité. C'est la seule tour qui reste reconnaissable, avec la tour de Portixedda ("petite porte").

le clocher et sa tour à oristano en sardaigne
L'une des tours massives emblématiques de la cité historique d'Oristano. © Milosk50

L'Antiquarium Arborense, musée archéologique

Plusieurs époques de l'Histoire d'Oristano peuvent être explorées en visitant l'Antiquarium Arborense, le musée archéologique de la ville, qui se trouve bien sûr... près d'une place portant le nom de Giovanni Corrias. L'Antiquarium accueille des expositions permanentes et temporaires.

Sachez qu'il est possible d'acheter 1 seul billet pour visiter tous les musées d'Oristano. Pour un coût de 15€, vous entrerez à l'Antiquarium Arborense, à la Pinacoteca, au Foro Boario, dans la Torre di Mariano II, la Torre di Portixedda (en période estivale, également la Torre di Torregrande), dans l'espace d'exposition Sartiglia et au Museo Diocesano.

musee archeologique de oristano
Une reconstruction visible dans le musée archéologique d'Oristano. © Antiquarium Arborense.

La Cathédrale de Santa Maria Assunta

Il ne faut pas non plus manquer de visiter la cathédrale de Santa Maria Assunta, dans la Via Duomo, dont l'existence est documentée dès l'époque byzantine. De nombreuses rénovations ont été effectuées jusque dans les années 2000.

L'invasion par des troupes françaises le 25 février 1637, au cours de laquelle l'église a été saccagée et fortement endommagée, est particulièrement remarquable. Cependant, la même église conserve 4 des 8 bannières laissées par les soldats français eux-mêmes, qui ont été mis en fuite par les renforts arrivant de Cagliari et Sassari.

C'est dans la Via Duomo que les chevaliers de la Sartiglia avancent, lors de la passionnante joute médiévale qui a lieu à Oristano le dimanche de Carnaval et le Mardi Gras.

Où manger à Oristano ?

Dans le vieux centre-ville se trouve également Craft da Banana, table sarde entrée l'année dernière dans la liste des meilleures osterie (auberges) italiennes, entre tradition et innovation.

Une cuisine raffinée, un excellent rapport qualité-prix et une grande gentillesse sont aussi au rdv chez Da SID, où je vous recommande les plats de poissons.

Torregrande di Oristano, une belle promenade en bord de mer

Torregrande est le hameau de bord de mer d'Oristano, offrant une belle promenade en bord de mer qui longe la plage du même nom. Celle-ci a reçu le drapeau bleu de la FEE pour la qualité de son eau et de ses services.

En effet, on y trouve un grand nombre de kiosques, de restaurants, de pizzerias, de glaciers et de services toute l'année, y compris des jeux et des manèges pour les enfants, et une plage ouverte aux chiens.

phare de torregrande di oristano en sardaigne
Le phare massif de Torregrande di Oristano, situé dans la marina. © Anisurb

En été, l'événement Summer in Torregrande se déroule ici, avec des concerts, des spectacles, des marchés, des expositions, des festivals de cuisine de rue et bien plus encore.

Le hameau, qui accueille plusieurs campings, est né et s'est développé autour de l'imposante tour côtière qui donne son nom à la localité : la "Torre Grande". C'est la plus grande des nombreuses tours côtières construites à l'époque aragonaise pour défendre la côte de la Sardaigne contre les raids des pirates sarrasins. La tour est ouverte au public et peut être visitée depuis plusieurs années.

Excursion archéologique au village de Fordongianus

Si vous aimez l'archéologie, alors une visite à l'extérieur de la ville s'impose. Direction le petit village de Fordongianus, où sont préservées les ruines de la ville romaine de "Forum Traiani".

Le long des rives de la rivière Temo (qui traverse la belle ville de Bosa), se trouve une importante source d'eau chaude, qui était utilisée pour les bains thermaux à l'époque romaine. La ville se situait stratégiquement le long de la route menant de l'ancienne Karales (Cagliari) à Olbìa.

Ce sont précisément les thermes romains bien conservés de l'ancien Forum Traiani qui forment le noyau de la zone archéologique.

les thermes romaines de fordongianus en sardaigne
Les vestiges bien conservés des thermes romaines de Fordongianus. © Gianni Careddu

Et si vous appréciez les cures thermales, de l'autre côté de la rivière, vous rejoindrez les thermes modernes, les plus importants de Sardaigne. C'est un hôtel 4*, avec plusieurs bains, services, massages et tout ce dont vous rêvez pour vous relaxer.

Toujours à Fordongianus, je vous conseille une visite guidée de la Casa Aragonese, un ancien manoir du centre-ville devenu musée.

Randonner dans le Monte Arci, un volcan endormi

Si, au contraire, vous préférez randonner, il faut vous rendre dans la zone du Mont Arci, un ancien volcan, aujourd'hui éteint, couvert de bois, auquel on peut accéder de plusieurs côtés.

Il existe 2 itinéraires alternatifs.

randonnée dans la foret du mont arci en sardaigne
La forêt du Monte Arci vous coupera du monde, tandis que vous profiterez de l'ombre des chênes centenaires. © Janina Landisa

Sentier de randonnée n°1

Par le sud, depuis Morgongiori, pour visiter la célèbre "trebine", que l'on peut facilement atteindre à pieds. Les "trebines" sont ce qui reste du remplissage des conduits volcaniques, après que l'extérieur ait été érodé par les agents atmosphériques pendant 3 millions d'années.

Pour le déjeuner, arrêtez-vous dans un agritourisme à Morgongiori pour goûter les "Lorighittas ", les célèbres pâtes fraîches locales tressées en forme de boucles d'oreilles.

Sentier de randonnée n°2

Sinon, vous pouvez partir de Pau, sur le versant Est du Mont Arci, visiter le musée de l'obsidienne et faire une randonnée jusqu'aux grands dépôts de ce minéral volcanique qui a rendu la Sardaigne célèbre. L'obsidienne est une pierre noire facile à ébrécher et très tranchante. L'obsidienne s'avérait idéale pour façonner les pointes de flèches et de lances, ainsi que pour les couteaux de nos ancêtres, lorsque le fer n'était pas encore connu.

Le Monte Arci était le plus grand gisement de toute la Méditerranée, à tel point qu'il a fait l'objet d'une intense activité commerciale. Malgré les difficultés de transport de l'homme primitif, les fouilles archéologiques ont permis de retrouver de l'obsidienne du Mont Arci en Corse, en Provence, en Catalogne et en Italie du Nord !

Dernier conseil : avant de te rendre à Pau, contacte le Musée de l'Obsidienne, qui organise de merveilleuses activités de tourisme expérientiel, entre archéologie et traditions.

Continuer la balade à Santa Giusta

La commune de Santa Giusta prolonge la ville à la périphérie Sud immédiate d'Oristano, à tel point qu'il est difficile de dire où l'une se termine et où l'autre commence. Un peu comme Saint Raphaël et Fréjus sur la Côte d'Azur, en France.

cathedrale de santa giusta en sardaigne
La Cathédrale de Santa Giusta, un chef-d'œuvre de l'architecture sarde. © Sailko

Santa Giusta est aussi le nom de la grande basilique du même nom au centre de la cité, qu'il faut absolument visiter, et de l'étang qu'elle surplombe. Sur cette étendue d'eau se déroule la célèbre régate "Is Fassonis", généralement à la fin du mois d'août, durant 3 jours de festivités, de courses et de festival.

Les "Is Fassonis" sont d'anciens bateaux construits en joncs ; et chose incroyable, ils rappellent les bateaux du lac Titicaca dans les Andes. Difficile à expliquer !

Arborea, terre festive et gastronomique

En partant un peu plus au sud de Santa Giusta, vous rejoindrez Arborea, un territoire associé à la Vallée du Pô en Sardaigne : grâce au travail des colons amenés ici pendant le fascisme, on y cultive des terres prises sur les marais.

Aujourd'hui, ces gens se souviennent de leurs origines avec la Festa delle Etnie (fête ethnique) courant juillet, et la Sagra della Polenta (fête de la polenta) mi-novembre. Mais surtout, si vous êtes dans la région au début du mois de mai, ne manquez pas le Festival de la fraise, le meilleur et le plus savoureux de toute la Sardaigne.

Arborea est également célèbre pour ses nombreuses écuries et fermes d'élevage, mais il est aussi possible de faire de longues promenades à cheval, le long des plages désertes ou dans les immenses forêts de pins côtières.

Capo Mannu, le paradis des vagues

Au nord d'Oristano, près de Sinis, le voyageur découvre Capo Mannu, un véritable paradis sur terre pour celles et ceux qui aiment les vagues. C'est en effet l'un des spots les plus appréciés d'Italie pour ceux qui pratiquent le surf en planche, mais aussi le windsurf et le kite.

Capo Mannu est en fait non seulement très venteux toute l'année, mais s'offre aussi au vent sous 3 angles.

faire du surf en sardaigne
La Sardaigne offre de nombreux spots de surf pour les amateurs de glisse. © Alkan2011

Vous y serez également à deux pas de magnifiques plages comme Is Arutas, Mari Ermi et Maimoni avec leur célèbre sable composé de grains de quartz. Bonne nouvelle pour les cyclistes : les plages sont facilement accessibles en vélo.

Mais Capo Mannu abrite aussi la plage de Sa Mesa Longa, protégée des vents de mistral par des rochers sous-marins plats, placés juste sous la surface de l'eau, ce qui permet de vivre l'expérience incroyable de littéralement marcher sur l'eau !

Un peu plus loin se trouve la localité de Su Pallosu, la plus aimée des amoureux des chats, en raison de la grande colonie féline qui vit au bord de la mer ; les chats prennent le soleil avec les baigneurs et jouent dans les vagues !

Et puisque vous serez dans la région de Cabras, profitez-en pour vous attabler dans l'un des nombreux agriturismi de la région. On y sert notamment la délicieuse bottarga (poutargue), obtenue à partir des œufs de mulets élevés dans les viviers locaux.

Daniele Puddu
Daniele Puddu

75% d'ADN sarde, mais aussi de sang italien, espagnol, grec, arabe, juif, corse et breton. Daniele est diplômé d'un Master en gestion du patrimoine culturel et a créé ces dernières années le blog le plus lu de Sardaigne.

Merci

Votre commentaire est maintenant en attente de modération.

Laisser un commentaire

À faire en Sardaigne

Porto Flavia en Sardaigne
Le Ponte-Vecchio qui enjambe le Temo à Bosa
Suivez-nous en Méditerranée