Le belvédère de nebida face au pan di zucchero en sardaigne

Escale au Pan di Zucchero, le géant de roche dressé au-dessus des eaux sardes

3 minutes de lecture 84 vues

Nous voici à l'extrême-sud de la Sardaigne. Une irrésistible sensation d'immensité nous envahit, et plus encore : l'émerveillement face à la puissance de la nature. C'est ce que l'on ressent devant ce bon géant sarde qui porte un nom doux et alléchant : le "Pan di Zucchero", pour "Pain de Sucre".

Le colosse de calcaire tire ses origines de la période cambrienne, la plus ancienne du paléozoïque, soit il y a environ 590 millions d'années. Avec ses 133 mètres de haut, il remporte le record du plus haut "Faraglione" (éperon rocheux côtier) de la Méditerranée.

Le pan di zucchero en sardaigne
Vue sur le Pan di Zucchero depuis le belvédère. Photo Michela Peddis.

Mais où se trouve-t-il exactement ? Dans quel coin caché du paradis ?

Un littoral majestueux au sud de la Sardaigne

Nous sommes sur le territoire d'Iglesias, au sud le plus profond de la Sardaigne, où la plaine cède la place à d'innombrables sommets façonnés par le temps. Les parois rocheuses s'étendent sur des kilomètres et des kilomètres depuis la terre intérieure, pour finalement offrir un panorama à couper le souffle aux abords de la mer.

Et quelle mer !

Tout le littoral surplombant le Pan di Zucchero, à partir du golfe du Lion jusqu'au Grand Canal, comprend de vastes plages et de petites criques parsemées le long d'une côte sauvage et sauvage. C'est évidemment une destination populaire pour les touristes et les randonneurs ; que ce soit pour des vacances ou une seule journée d'escapade, le "Buon Gigante" attire les foules.

Chaque année affluent des milliers de baigneurs, photographes amateurs ou professionnels, amateurs de trekking, grimpeurs, canoéistes, amateurs de planche à voile et de stand up paddle, mais aussi la télévision nationale et internationale.

Sans surprise, récemment, Iglesias a été choisi pour tourner certains épisodes de Bear Grylls : Celebrity Edition, le célèbre docu-réalité diffusé sur National Geographic, où l'intrépide héros Bear Grylls s'engage en mode survie dans des situations d'extrême danger.

Depuis le belvédère, une vue panoramique sur la Méditerranée et le Pan di Zucchero

Considéré à juste titre comme un monument naturel, notre géant est situé dans l'ancienne ville minière de Masua, et avec son imposante masse détachée du reste du continent, il est déjà visible de la côte qui longe Nebida, une autre station touristique d'Iglesias.

Ici, il est essentiel de s'arrêter pour se promener le long du Belvédère et de profiter d'une vue panoramique sur une étendue d'un bleu incroyable. Le regard balaie vers la gauche sur les vastes plages du golfe du Lion, en contrebas... Puis sur les contours de l'historique Laveria Lamarmora, semblable aux vestiges d'un ancien temple dédié au Dieu de la mer.

Le belvédère de nebida face au pan di zucchero en sardaigne
Promenade le long du belvédère de Nebida. Photo Michela Peddis.

Plus à droite, on aperçoit le taciturne "Faraglione" de Nebida, puis le très convoité Pan di Zucchero, qui n'est qu'à sept minutes en voiture.

Reprenant le chemin, passé la zone habitée et après une série de courbes, le Pan di Zucchero se montre par magie. Son apparition soudaine enflamme l'étonnement et l'incrédulité.

Visiter l'ancienne mine de Porto Flavia, suspendue entre ciel et mer

La descente vers la plage face au Colosse croise un environnement qui se démarque par le contraste saisissant des couleurs et des paysages. Car sur le côté apparaissent les structures, les moyens mécaniques et les travaux interrompus de l'ex-mine de Masua.

Impossible de séparer le Pan di Zucchero de la mine : perché sur un mur rocheux et surplombant la mer, juste en face de la sentinelle rocheuse, Porto Flavia est un incroyable travail d'ingénierie minière, construit en 1924 pour transporter le minerai directement dans les cales des navires marchands.

Porto Flavia en Sardaigne
Vue sur Porto Flavia depuis le Pan di Zucchero. Photo Michela Peddis.

Avec ses tunnels qui longent le rocher et se jettent dans la mer, lui aussi, comme le Pan di Zucchero, remporte un record plus que mérité : c'est le seul port au monde "suspendu entre ciel et terre".

Ce port minier a été transformé en site touristique et reste accessible avec une visite guidée tout au long de l'année.

Et le "Pain de Sucre", notre géant doux et inoffensif, se détache soudain à la sortie du tunnel, tel un bouclier protecteur contre les vents et les assauts de la mer.

Car les vents soufflent souvent dans le sud-ouest de la Sardaigne, générant de hautes vagues et une mer agitée. Il est donc recommandé, pour ceux qui voudraient faire plus que l'admirer depuis la plage, de profiter d'une mer plate pour se rapprocher du Pan di Zucchero, en kayak ou en bateau, même moyennant un supplément.

Si de loin le géant suscite enchantement et émerveillement, il inspire une admiration timide lorsqu'on l'approche. Plus il est près, plus vous avez l'impression qu'il grandit, jusqu'à forcer l'humilité.

Et c'est à ce moment, flottant sur les eaux sardes, que l'agréable sensation d'immensité et d'infini nous enveloppe : au loin, le continent avec ses courbes douces tracées vers l'horizon... D'un côté Porto Flavia, vestige du génie humain, et de l'autre, le Pan di Zucchero, œuvre d'art façonnée par Mère Nature.

Michella Peddis - @miky_ped

Michela Peddis

Originaire de Sardaigne, Michela partage la passion pour son île à près de 15 000 abonnés sur son compte Instagram. Elle nous invite à découvrir les trésors de Sardaigne avec ses photo-reportages envahis d'un bleu azur.

1 commentaire
Federica Le 10 octobre 2021 à 21:00

Stependa seguo Michela già da qualche anno e le sue descrizioni hanno la caratteristica di catapultarti in quei luoghi sentendo profumi e immaginando la loro storia.

Merci

Votre commentaire est maintenant en attente de modération.

Laisser un commentaire
Le port de Limeni dans le Magne, Grèce.
Le Ponte-Vecchio qui enjambe le Temo à Bosa
Suivez-nous en Méditerranée