© Ollirg
bronte au pied de l'etna

Pistaches, légendes et curiosités : à Bronte, tout un patrimoine sicilien à savourer

Par Céline 6 min. de lecture
5/5

Lorsqu’on pense à la Sicile, les images abondent. Sa richesse culturelle fait d’elle l'une des plus belles destinations de la Méditerranée. Cependant, ce que j’aime particulièrement sur cette île du soleil, c’est qu’elle permet plus qu'ailleurs de sortir des sentiers battus, vers des lieux et expériences inattendu(e)s - loin de l’afflux touristique.

C’est le cas de la ville de Bronte, aux pieds de l’Etna. Avec ses 20 000 habitants environ, étendue à 900 mètres d’altitude, vous la connaissez sans doute pour sa fameuse pistache, une des meilleures au monde. Mais au-delà de ce trésor que l'on trouve dans toutes ses formes dans la gastronomie locale, Bronte offre également des sites d'une grande valeur patrimoniale : parcs naturels, châteaux, églises, musées, ruelles artistiques… 

Au sommaire
  • Bronte, sa position idéale et ses curiosités les moins connues
  • La légende de la pantoufle de vair, version sicilienne
  • Que voir à Bronte et dans les alentours ?
  • La Pistache de Bronte, "Or vert" de la Sicile
  • Un tour gourmand de la Pistache à Bronte

Bronte, sa position idéale et ses curiosités les moins connues

A 50 km de l’aéroport de Catane et des plages de la Mer Ionienne, non loin de Taormine et des Gorges de l’Alcantara, entre le Parc de l’Etna et celui des Nebrodi, Bronte a affronté une longue série de séismes et d'éruptions volcaniques. 

Son histoire est marquée essentiellement par l’arrivée en 1799 de l’amiral britannique Horatio Nelson, nommé alors Duc de Bronte par Ferdinand 1er, roi des Deux-Siciles. Il devient propriétaire de plusieurs terrains, du château qui porte encore son nom et de l’église Santa Maria, aux confins de Maniace.

château maniace amiral nelson à bronte © Ollirg
Le château Nelson, demeure de charme à la sortie de Bronte.

Un autre évènement marquant de son histoire a été “I Fatti di Bronte”, place San Vito : en 1860, après un massacre de nobles et de civils par des rebelles, les troupes garibaldiennes dirigées par Nino Bixio prirent possession de la ville (et de la Sicile entière par la suite) et y rendirent la justice.

Comme la plupart des cités siciliennes, Bronte est riche de diversité culturelle ; la ville possède également sa légende et ses curiosités. Par exemple, on y trouve encore une communauté albanaise établie depuis le 15ème siècle, qui y vit toujours selon ses propres traditions et continue à communiquer dans sa langue maternelle. 

Une question qui revient souvent concerne le nom même de la commune : a-t-il quelque chose à voir avec les Soeurs Brontë, les célèbres écrivaines irlandaises ? Et bien oui ! Leur père, Patrick Pronty, avait changé son nom en l’honneur de l’amiral Nelson.

La légende de la pantoufle de vair, version sicilienne

Avant de vous lister les endroits à ne pas manquer, arrêtons nous un instant sur la légende de "Rocca Calanna", une roche mystérieuse située entre Bronte et Maletto. 

On raconte que la Reine Elisabeth aurait signé un pacte avec le diable afin de s’assurer le trône. A la mort de la “Reine Vierge”, le diable et ses démons allèrent récupérer son corps enfoui sous terre afin de pouvoir le brûler dans la forge de l’Etna. Lors de leur périple, ils se reposèrent sur la Rocca Calanna. 

Un berger les surprit et vit s’échapper une pantoufle remplie de diamants qui brillait au loin. Il en resta tellement sidéré qu’il s’évanouit. A son réveil, il couru demander au prêtre de l’exorciser. Ce dernier fît appel à une nonne capable de parler toutes les langues du monde. Elle put reconnaître le nom de la Reine gravé sur la pantoufle de diamants. C’est alors que la chaussure mystérieuse s'éleva pour aller se poser sur la tour de l’abbaye de Maniace, au château Nelson. 

Amiral Horatio Nelson gravure
L'amiral Nelson, portrait réalisé en 1899.

Lorsque l’amiral Nelson fut nommé Duc et pris possession de l’abbaye, le fantôme de la Reine lui apparut et lui remit un coffre contenant la pantoufle de diamants. Tel un talisman, il la garda toujours sur lui et gagna de nombreuses batailles grâce à elle. Jusqu’au jour où il décida de l’offrir à une femme dont les yeux l’envoûtaient.

Une trahison qu’il paiera de sa vie, après avoir reçu l’avertissement de la Reine : “Misérable, tu mourras dans cette bataille”. Il gagna la bataille, mais mourut en effet juste après. 

Que voir à Bronte et dans les alentours ?

Parmi les choses plus intéressantes à voir et à faire à Bronte et ses alentours, je vous recommande particulièrement le Château Nelson et son Musée historique (avec des sculptures en pierre de lave). Auparavant Abbaye de Maniace (datant du 12ème siècle), ce palais se situe à la frontière avec la ville de Maniace. On y trouve également un parc à l’anglaise et un petit cimetière contenant une croix en pierre noire de l’Etna. Là repose le poète écossais William Sharp.

parc de l'etna © Serjio74
Le parc de l'Etna offre une vue incroyable.

Mais également, sans ordre de préférence :

  • Le Collège Capizzi et son antique bibliothèque bourbonienne (centre culturel qui fut l'un des plus importants de Sicile)
  • La Chapelle de l’Immaculée
  • L’Eglise Sacro Cuore
  • La Pinacothèque Nunzio Sciavarello
  • Le Musée du Carretto Sicilien Gulletti
  • Les ruines du Château de Torremuzza
  • Le site mégalithique de Balze Soprane avec ses cascades naturelles et ses symboles solaires (le lieu de culte le plus antique de l'île)
  • Le Bois de Centorbi et les grottes de l’Etna (à Piano delle Ginestre, Etna Nord)
  • La Réserve naturelle des Gorges de Lave de Simeto
  • Le Ponte Normanno de Serravalle
  • La Cathédrale de la Sainte Trinité
  • Le Sanctuaire de l’Annunziata avec sa majestueuse porte d’entrée en bronze et ses fenêtres en pierre lavique 

En ce qui concerne les édifices religieux, je vous invite à vérifier les heures d’ouverture auprès de l'association Pro Loco de Bronte, car ils n’ont pas d’horaires fixes.

Pour les moins baroudeurs, le centre historique de Bronte suffira amplement à vous ravir. Le coeur de la cité a conservé son histoire inaltérée, avec ses habitats antiques, ses petites cours et ses étroites ruelles où l’on aperçoit quelques fresques murales (notamment au Catoio). Un détour au belvédère, au début du Corso Umberto (appelé “Scialandro” par les habitants) vous offrira une vue incroyable sur l’Etna, la vallée du Simeto et le Monte Soro.

La Pistache de Bronte, "Or vert" de la Sicile

Parmi les choses à vivre à Bronte, il y a bien évidemment la découverte de la pistache. Et notamment durant la Sagra del Pistacchio : cette fête se déroule chaque année, le dernier dimanche de septembre et le premier week-end d’octobre.

L'événement attire des milliers de touristes du monde entier venus voir et goûter à l'"Or vert" - surnom gagné grâce à la rentabilité économique que la pistache a apporté à ce territoire. Le prix de la Pistache d’Or y est décerné ; et le concours du Panettone à la pistache ne manquera pas de régaler les plus gourmands.

pistache de bronte © Ebastard129
La pistache de Bronte AOP, l'une des meilleures au monde.

La “frastuca” ("pistache" en Sicilien) fait partie de la liste des Arches du Goût, tenue par l'association SlowFood dans le but de protéger les aliments menacés de disparition.

C’est au 8ème siècle que les Arabes introduisent sa culture en Sicile. Les terrains volcaniques et le climat méditerranéen subtropical lui confèrent une qualité hors-norme, faisant d’elle la meilleure pistache au monde.

On la reconnaît à sa peau violacée et sa couleur vert intense, à sa forme allongée et à son goût très prononcé. Toutes ces qualités lui ont valu l’attribution d'une A.O.P. (Appellation d'Origine Protégée).

La production totale des 4000 tonnes de pistaches se réalise principalement à Bronte, Adrano et Biancavilla. 60% de la production sicilienne part à l’étranger. La récolte de la pistache a lieu 1 année sur 2. Pour quelle raison ? Cette plante sauvage a naturellement besoin de repos : elle ne peut être féconde qu'en respectant son "cycle".

Chocolat de Modica IGP à la pistache de Bronte
Chocolat de Modica IGP à la pistache de Bronte

Deux délices siciliens en une seule bouchée

Découvrir sur Casedda.fr

Un tour gourmand de la Pistache à Bronte

Les délices gastronomiques rehaussés par la pistache verte de Sicile ne manquent pas : dans le fromage, les biscuits, la charcuterie (notamment la mortadelle), dans le torrone ou les arancini, et même dans le chocolat de Modica, cela va de soi !

Si vous êtes déjà venus à Bronte, vous aurez sans doute déjà goûté au pesto de pistache, souvent ajouté aux pâtes. Ou encore les si rafraîchissantes glaces et granités à la pistache. L’incontournable reste évidemment la Cassata, dessert sicilien par excellence, dont l'un des ingrédients phare est l’or vert de Sicile. 

pecorino à la pistache de bronte © Barmalini
Un savoureux pecorino à la pistache de Bronte.
pesto à la pistache sicilienne © Barmalini
Le pesto à la pistache, une spécialité typiquement sicilienne.

Vous pouvez participer à des dégustations ou même visiter certaines productions en vous informant auprès du Consortium de la Pistache ou de la Pro Loco de Bronte. Sinon, réservez une visite au Musée de la Pistache verte de Bronte.

Évidemment, la ville ne manque pas de boutiques où vous pourrez également acquérir ce trésor. Voici d'ailleurs deux adresses de qualité parmi les nombreux producteurs qui ouvrent leurs portes aux visiteurs : Cimbali et BioBronte

Mais gare à vous... Une fois qu'on l'a croquée, on ne peut plus s’arrêter. Alors profitez-en avec parcimonie lors de votre visite de Bronte. Et souvenez vous que si sur votre chemin vous trouvez une pantoufle brillante et qu’une reine se manifeste devant vous, c'est tout à fait normal dans les parages !

Qu'avez-vous pensé de cet article ?
Céline Alcala

Expatriée en Sicile, Céline vous raconte la terre qui a conquis son cœur au travers de son blog « Céline en Sicile ». Retrouvez l’authentique vie sicilienne en direct sur son compte Instagram.

Site Instagram
Commenter cet article*
Noter cet article* Si vous avez précédemment commenté et noté cet article, seule votre dernière note sera prise en compte.

Tous les trésors de la Méditerranée dans une newsletter.

Chaque mois, nous vous enverrons un condensé de nos plus belles découvertes par email. Gratuitement.

Le port de Limeni dans le Magne, Grèce. Église San Michele de Murato, Corse. Nuraghe de Santu Antine, Sardaigne.

Suivez-nous en Méditerranée

Cookies et confidentialité

Notre site utilise des cookies. Les cookies sont des petits fichiers déposés par votre navigateur internet, permettant de stocker des informations relatives à votre navigation sur un site internet.

Ces informations nous permettent de mesurer notre audience, entretenir la relation avec vous et vous adresser de temps à autre du contenu qualitif ainsi que de la publicité.

Vous pouvez sélectionner ici ceux que vous autorisez à rester ici. Vous pouvez aussi continuer sans accepter.

Votre choix sera enregistré pour une durée de 13 mois.

Accepter les cookies publicitaires
Accepter les cookies analytics sociaux