momies des catacombes de Palerme

Visite macabre aux Catacombes des Capucins de Palerme, à la rencontre des moines momifiés

4 minutes de lecture 191 vues

Connues localement sous le nom de Catacombe dei Cappuccini, les Catacombes des Capucins à Palerme représentent une visite pour le moins insolite et qui permet de sortir des sentiers battus. Créées initialement pour accueillir les dépouilles des moines capucins au 16ème siècle, les catacombes de Palerme se sont progressivement transformées en cimetière de l'aristocratie et de la bourgeoisie de la ville.

Les visiter ne vous laissera pas indifférent, tant vous ressentirez une présence pour le moins étrange en sillonnant la crypte des Capucins qui comporte plus de 8 000 corps momifiés. Si vous envisagez de vous rendre à Palerme, voici ce que vous devez savoir sur les étranges (et frappantes) catacombes des Capucins.    

L'histoire et les origines des Catacombes des Capucins

Les Catacombes des Capucins tirent leur nom des moines capucins qui se sont installés à Palerme au milieu du 16ème siècle. Originellement conçu pour conserver leurs dépouilles, ce cimetière souterrain a une histoire réellement particulière.

C'est en 1534 exactement que les frères capucins s'installent à Palerme, et font édifier un monastère aux abords de l'église de Santa Maria della Pace. Les moines capucins passent toute leur existence dans le monastère et lorsque vient la fin de leur existence, leurs corps sont enterrés dans une fosses communes, situées au sud de l'église. 

Passées quelques années, les autorités locales décident de la vider. Et ce qu'ils vont découvrir va provoquer un vif émoi puisque près d'une cinquantaine de corps sont retrouvés dans un état de conservation quasi intact. Ne s'étant pas décomposés, ils se sont momifiés.

Cette découverte va chambouler le point de vue du pouvoir politique de Palerme.

Quant aux moines, ils perçoivent dans cette momification des dépouilles une intervention divine. Dès lors, les frères capucins font le choix de modifier leur manière d'inhumer les dépouilles de leurs semblables.

Ils entreprennent alors de momifier les corps des défunts en les installant dans une crypte dans laquelle de l'air frais circule, et en disposant le corps non pas en position couchée dans un cercueil fermé mais dans une niche et en position verticale la plupart du temps, souhaitant par là reproduire l'état de momification dans lequel ont été retrouvées les dépouilles.

Une crypte est même créée spécialement pour l'occasion juste en-dessous de l'autel de l'église. 

catacombes des capucins palerme
A l'origine réservées aux moines, les Catacombes des Capucins ont accueilli la Haute Société sicilienne. © Anton Kudelin

Des niches creusées et aménagées à même la roche sont alors créées pour accueillir les futures dépouilles des frères capucins. Ceux-ci développent des techniques d'embaumement basée sur la déshydratation du corps, avant de l'enduire de vinaigre.

Mais à compter du 17ème siècle, l'aristocratie et la haute société de Palerme souhaitent également faire inhumer les dépouilles de leurs proches dans ce lieu sacré. L'embaumement n'est alors plus strictement réservé aux moines capucins. Jusqu'au 18ème siècle toute la bonne société de Palerme y a recours.

Cet engouement explique le nombre important de dépouilles qui sont toujours entreposées dans les Catacombes des Capucins, soit plus de 8 000 !

Durant 2 siècles, l'embaumement des corps a été une pratique régulière (pour ne pas dire systématique) pour les membres du Clergé et de la haute société de Palerme. Le coup de sifflet final a été officiellement donné en 1881 pour des raisons de salubrité publique, mais une exception a été accordée pour la dépouille d'une petite fille : Rosalia Lombardo.

Décédée à seulement 2 ans en 1920, son corps est le dernier a avoir été embaumé et entreposé dans la crypte.

Voici une vidéo qui vous donnera un aperçu des catacombes palermitaines :

Visiter les Catacombes des Capucins de Palerme

Les Catacombes des Capucins à Palerme méritent d'accorder quelques heures pour en effectuer la visite. Pour cela, il vous suffit d'y accéder par la Place Cappuccini, à l'ouest de la vieille ville de Palerme. 

Si vous souhaitez partir à la découverte de cette crypte unique au monde, un guide sicilien peut vous accompagner dans une excursion couplant les Catacombes des Capucins et la Cathédrale de Monreale :

Voir l'activité

Dès les premiers pas, vous serez immédiatement plongé dans une atmosphère étrange, ressentant sur vous le regard des défunts. Plusieurs siècles plus tard, restent encore dans la vaste crypte des momies entièrement revêtues de leur bure pour les moines, et de leurs habits d'apparat pour les membres de la haute société.  

De forme rectangulaire, la crypte est composée de 4 galeries parallèle et d'une galerie transversale dans lesquelles les dépouilles sont entreposées.

Ouvert au public, le lieu se visite à travers un parcours singulier puisque les momies sont entreposées en fonction de leur genre et de leur statut : homme, femme, enfant, moine, militaire, médecin... 

archive catacombes des capucins palerme
Les catacombes de Palerme photographiées en 1926.

La première galerie est celle des dépouilles des frères capucins qui sont les premières à être visibles dès l'entrée du lieu. Puis, en avançant progressivement, le couloir des enfants s'en suit avant d'arriver à la galerie des défunt masculins ; puis vient celle des femmes. Plus au fond se trouve la galerie des aristocrates et de la bourgeoisie locale.

La visite se termine "en beauté", si l'on peut dire, car tout au fond de la crypte se trouve une petite chapelle où a été installé le corps de Rosalia Lombardo, dont l'état de conservation est impressionnant. Après 100 ans, la dépouille est demeurée intacte. A tel point que vous pourrez avoir l'impression d'avoir en face de vous une poupée de cire, joliment surnommée "la Belle au Bois Dormant".  

Infos pratiques sur les Catacombes de Palerme

Avant de vous rendre dans les Catacombes des Capucins, voici quelques informations à connaître : 

Rendez-vous Piazza dei Capuccini pour visiter ce lieu surprenant, à réserver aux âmes les plus courageuses...

Ange Pozzo di Borgo
Ange Pozzo di Borgo

Secrètement amoureux de Syracuse, mais originaire de l'Ile de Beauté, Ange coordonne notre équipe éditoriale et gère les relations avec nos partenaires locaux (artisans, acteurs du tourisme...).

1 commentaire
Isabelle Le 5 juillet 2022 à 21:35

Merci, cela est très intéressant. Cela mérite le respect, les capucins nous ont fait comprendre qu'il faut être petit devant eux. Merci pour cette vidéo.

Merci

Votre commentaire est maintenant en attente de modération.

Laisser un commentaire

À faire en Sicile

Le Ponte-Vecchio qui enjambe le Temo à Bosa
La cité médiévale de Monemvasia et son dédale de ruelles à flanc de mer, Grèce.
Suivez-nous en Méditerranée