chèvre d'un agritourisme sicilien

Au cœur de l’agritourisme « Colle San Mauro », découvrir le sens de l’hospitalité sicilienne

10 minutes de lecture 19 vues

L’agritourisme ("agriturismo") est l'une des spécialités des siciliens. Il reflète la montée en puissance du tourisme rural, de plus en plus recherché par les voyageurs en quête d'immersion dans le tissu, la culture et la gastronomies local(e)s. Ainsi, les agriculteurs et viticulteurs de Sicile ont progressivement transformé leurs activités pour proposer des chambres d'hôtes, des gîtes, des parcours culinaires ou animaliers, des parcours scolaires dédiés aux enfants... Souvent avec une motivation commune : sensibiliser sur la durabilité de l’agriculture biologique et les valeurs de la vie rurale.

Partons ensemble à la découverte de cette hospitalité typiquement sicilienne, près de Caltagirone, à la rencontre du propriétaire de l'agritourisme Colle San Mauro.

Tous les secrets de la vie rurale se révèlent dans les agritourismes siciliens

Désormais, la Sicile s’expose et vous offre une vaste palette d'expériences touristiques : visites de vignobles et dégustations de vins ; cooking-class et dégustation des produits du terroir à peine récoltés par vos soins ; pêche ; activités de plein air ; surprenantes rencontres animalières ; découverte de la faune et de la flore...

L'essentiel du patrimoine rural se révèle au cœur des agritourismes. Cette forme de tourisme alternatif vous permet de partager la vie et les gestes du quotidien des habitants, le tout en petit comité.

le vignoble de l'agritourisme sicilien Colle San Mauro
Vue sur le vignoble de l'agritourisme Colle San Mauro près de Caltagirone. © Céline Alcala

Mais difficile de choisir la destination parfaite tant il y a de choix ! Tout dépend des souvenirs que vous souhaitez créer. Chaque territoire sicilien apporte une touche personnelle qui orientera votre choix : du séjour plus rural, "chez l’habitant" et en totale immersion dans la vie agricole locale, aux vacances plus sophistiquées.

Ceux préférant l’expérience culinaire seront satisfaits de leur séjour au Palma di Montechiaro à Agrigente, qui propose des dégustations d’huile de production locale DOP, ou au Santa Venerina de Catane (au pied de l’Etna) où l’exploitation d’agrumes offre une explosion de saveurs que nous connaissons peu en France. D’autres préfèreront découvrir les caroubes à la Masseria delle Volpe à Syracuse...

Quand certains voyageurs encore voudront allier expérience et visite locale à Cefalù, en séjournant au Terre di Himera.

Votre escapade pourra aussi prendre des allures de voyage dans le temps au sein de l’Eremo della Giubiliana à Raguse, un ancien couvent habité par une famille de la noblesse sicilienne qui propose d'observer son art de vivre, ses salles voûtées aux meubles anciens et tapis épais, avec pierres baroques et poutres apparentes. Une demeure qui a su conserver son cachet tout en offrant le charme de l’arrière-pays et à quelques kilomètres des plages... Ce domaine sicilien possède même son propre site archéologique et une piste d’aviation, d'où l'on embarque pour Lampedusa ou l’Afrique - le temps d’une journée.

Près de Caltagirone, une journée privilégiée dans l'agritourisme Colle San Mauro

Si toutefois vous recherchez quelque chose de plus accessible, un lieu où expérimenter un maximum de choses en un minimum de temps, l’endroit idéal - à mes yeux - sera l’agriturismo Colle San Mauro à Caltagirone. Caltagirone, ça vous parle ? C'est la ville sicilienne célèbre pour sa fameuse céramique, au sud-est de la Sicile. Je m'y suis rendue pour rencontrer le patron de la maison, Aurelio d’Angelo.

Dans une vaste vallée riche en argile, à quelques minutes du centre de Caltagirone, nous longeons les chemins sinueux d’un territoire dédié aux vignobles du Cerasuolo de Vittoria, jusqu’à arriver à l’entrée du Colle San Mauro.

entrée de l'agritourisme colle san mauro en sicile
L'entrée du domaine de Colle San Mauro. © Céline Alcala

Une allée ornée d’oliviers nous invite à rejoindre le parking en terre battue afin d’y abandonner notre véhicule pour quelques temps, et rejoindre le majestueux décor naturel qui s’offre à nous : au rythme du chant des cigales et sous un soleil éblouissant, nous avançons paisiblement vers la piscine, superbe, flanquée sur une colline surplombant les champs de vignes, d’agrumes et oliviers en contrebas.

Nous entrons dans la bâtisse typiquement sicilienne afin de retrouver Aurelio d’Angelo. Le propriétaire des lieux nous invite à nous installer confortablement dans le salon commun aux murs de pierres apparentes et à la décoration finement agencée de mobiliers aux matières brutes d’osier et de bois. Déjà, nous ne voulons plus partir !

roue d'un moulin à huile en sicile
Une vieille roue de moulin dort dans le jardin. © Céline Alcala
les maisons d'hôtes de l'agritourisme Colle San Mauro
Les logements de l'agritourisme se révèlent derrière les arbres. © Céline Alcala
jolie terrasse d'un agritourisme sicilien
La terrasse accueillante de l'agritourisme. © Céline Alcala

Aurelio, pour commencer, peux-tu nous raconter l'histoire du domaine ?

"Ce domaine est une ancienne structure ayant appartenu à la famille Gallo, des nobles de Niscemi, le village voisin.

La superficie totale du complexe est de 48 hectares mais à l’époque la propriété était deux fois plus grande que ce que nous possédons aujourd’hui. Elle possède encore un moulin à huile que nous rénovons actuellement et un puit d’époque romaine autour duquel s’étaient réunis divers éminents personnages afin de mettre en place l’autonomie sicilienne. La croix que vous voyez au fond a été le siège de la guerre de la campagne de San Mauro, orchestrée par la bande des indépendantistes de Salvatore Giuliano contre les carabiniers.

Cette zone possède sa propre histoire, c’est ce qui nous a attirés."

accueil de l'agritourisme colle san mauro en sicile
Une décoration brute et lumineuse. © Céline Alcala
testa di moro sicile
Les "teste di moro" siciliennes rappellent l'âme du lieu. © Céline Alcala

L’immensité de l'agritourisme est impressionnante... Comment l’avez-vous transformé ?

"Nous possédons déjà un vignoble dans la province de Trapani où nous produisons différents vins blancs tels que le Grillo, issus des raisins de cuve. Lorsque nous avons découvert cet endroit il y a maintenant une vingtaine d’années, nous en sommes immédiatement tombés amoureux.

Ayant été guide touristique plus jeune, je voulais inclure l’expérience touristique autour des différentes productions agricoles et viticoles que nous proposons, en offrant l’hébergement et la découverte des agricultures et vignobles de la zone tels que l’unique vin DOCG de Sicile, le Cerasuolo di Vittoria, composé de Nero d’Avola et de Frappato. Mais également d’autres cépages tels que le Syrah.

Cet endroit nous permettait de proposer quantité d’expériences autre que l’œnotourisme, à l'image de la production d’huile d’olive, d’agrumes, l’élaboration du fromage ou du pain... Et pour compléter l’aventure nous avons souhaité ajouter une petite ferme abritant des chevaux, des vaches, des poules, et toutes sortes d’animaux."

un âne et un cheval dans l'agritourisme
Un âne et un cheval se croisent sur les terres de Colle San Mauro. © Céline Alcala

Notre hôte passionné nous invite alors à le suivre afin d’aller saluer tous ces fidèles amis à la Voliera. Des enfants sont en train de nourrir les lapins, les paons, les petites chèvres, les tortues et les oiseaux avant de recueillir les œufs des poules avec lesquels ils préparent ensuite leur déjeuner.

Alors que nous avançons vers le parc de jeux pour enfants, nous entendons hennir les chevaux depuis le ranch, réclamant eux-aussi leur pain que nous leur tendons avec joie. Tout autour de nous n’est que nature sauvage, aromatisée d’une odeur de pins aux notes fruitées.

En avançant vers le lac qui abrite les canards, nos pas jouent la musique du frottement de la terre brute et poussiéreuse qui s’envole, légère, vers l’authenticité dont seule la campagne sicilienne a le secret.

Aurélio, c’est tellement relaxant cet horizon à perte de vue ! Outre la vie de la ferme, quelles sont les activités que tes hôtes peuvent expérimenter ?

La vie de la ferme occupe déjà une bonne partie de la journée, ainsi que la visite des vignobles et des champs d’oliviers, de citrons, d’oranges, de figues ou d’amandiers et autres types d’agrumes à bord du petit train de tracteurs - que vous voyez circuler au loin justement.

un ouvrier agricole dans un agritourisme en sicile
Un ouvrier s'affaire sur le domaine de Colle San Mauro. © Céline Alcala

On propose évidemment de savourer le fruit de ce labeur en transformant le lait tiré des vaches ou des chèvres en fromage. Dans notre Caseificio artisanal, nous réalisons ensemble la Ricotta et la Tuma par exemple, ainsi que la préparation des marmelades et du pain qui accompagneront nos dégustations.

Au niveau pédagogique, pour sensibiliser les plus jeunes lors de collaborations avec les structures scolaires, nous avons élaboré un circuit d’une dizaine d'étapes : à part ceux dont nous avons déjà parlés, les personnes de tout âge peuvent découvrir l’art de la céramique, les balades à cheval, la plantation de graines, la manipulation de la farine et la cuisson de la pâte à pain, la dégustation de différents cépages et d'huiles issus des Monti Iblei bénéficiant de la Dénomination d’Origine Protégée.

Ici, tout est bio. Du fourrage aux vignes, aux fruits et aux oliveraies, la base est la qualité originelle. Tout est planté et récolté à la main, selon les cycles de la nature.

Nos cooking class permettent de préparer soi-même les spécialités des traditions locales comme la caponata, le capuliato, les salades d’oranges et fenouil saupoudrée de cannelle, la mustata et autres desserts typiques, nos petits-déjeuners, tout cela est constitué essentiellement de nos propres aliments. Goûtez-donc ce jus d’oranges pressées fait maison !

Chaque jour la nature nous offre de grandes richesses et notre plus grande aspiration est celle de procurer des émotions à nos grands et petits explorateurs."

J'imagine que certaines personnes voudraient simplement se contenter de goûter tous ces délices sans forcément participer à leur élaboration…

"Bien sûr ! Il y a des caractères très curieux qui souhaitent tout savoir et découvrir, tandis que d’autres préfèrent profiter simplement de la détente et des activités de plein air.

La piscine, la salle de sport et le centre de bien-être ont été pensés pour eux. Nous possédons également un terrain dédié au tir à l’arc, un pour la pétanque ; et il est possible de pratiquer la pêche sportive. Le climat favorable tout au long de l’année permet de profiter de chaque expérience au moment voulu.

Ici, Français, Allemands, Hollandais, Américains et même Chinois ou Japonais s’intéressent à notre culture sicilienne. La Sicile est un trésor à protéger et entretenir, avec lequel apprendre à vivre sainement et paisiblement. Tout est encore à faire dans certains territoires, mais nous sommes chanceux de posséder cette terre que tant d’autres nous envient."

L’agritourisme est vraiment un type de tourisme particulier. Peux-tu nous définir clairement ce que cela représente pour toi ?

"De nos jours, le mot agritourisme a plusieurs sens, en effet…. On trouve tout un tas de structures qui se définissent comme des agritourismes mais qui, concrètement, ne le sont pas réellement car elles ne proposent pas d’expérience réelle à part celle du goût, se contentant d’offrir des dégustations ou des menus de production locales voisines.

Cela n’enlève rien à leur qualité évidemment, mais selon moi il est important de faire partager le cycle complet d’une production, qu’elle soit agricole ou animale, du début à la fin. Intégrer pour quelques jours la vie locale est essentiel si l’on parle d’agritourisme. Si je souhaite emmener des familles à la ferme, il est important qu’elle soit de ma propriété, si je veux leur faire découvrir une saveur, il faut qu’elle soit issue de ma propre production, au moins un minimum.

Des collaborations avec des producteurs voisins peuvent être conclues afin de satisfaire toutes les curiosités de nos visiteurs si nous ne possédons pas une certaine offre, mais parler d’agritourisme sans expérience à fournir me semble dénaturer la notion même de tourisme agricole. Si l’agriculture n’est pas vécue, cela n’a aucun sens.

Les personnes veulent voir "comment c’est fait" et c’est ce besoin que nous cherchons à satisfaire. Nous ne prétendons pas les emmener sur la Lune, nous sommes à la campagne, pas dans une salle d’animation. Par exemple, à l’intérieur d’une cantina de vins, il y a un salon de dégustation, mais il y a bien la vigne ; pareil pour l’huile d’olive, le fromage…etc.

Il suffit parfois d’ajouter simplement son propre limoncello fait par la grand-mère, son propre “amaro” ou sa “grappina” maison. Même si la structure ne possède pas de production agricole, ici en Sicile la majorité des femmes savent faire leur pain et le font régulièrement ; il suffit alors de l’ajouter à la table avec un trait d’huile d’olive et un peu d’origan et déjà une expérience est proposée. Vous ne trouverez jamais de Coca-cola sur mes tables, les personnes qui viennent ici ne le souhaitent pas ! Ils veulent être éduqués à la vie d’ici, à notre manière de vivre bien à nous, à nos passions et nos connaissances.

Nous vivons une époque toujours plus moderne et je pense qu’il est important de savoir intégrer les traditions et la culture dans l'innovation, d'utiliser les nouvelles technologies pour transmettre l'enseignement du passé. De cette manière notre mode de vie est vraiment amélioré, plus sain ; la relation humaine doit être améliorée grâce à la communication, tout le reste n'est que du vent.

Si vous ne commencez pas à faire ce qu'ils ont déjà fait par le passé avant d'essayer de l'améliorer, vous n'irez jamais plus loin, vous resterez au même point. Il est facile de proposer une cuisine 5 étoiles, par exemple, quand elle n'a pas le goût de la terre qui en est à la base, même si elle est artistique. De nos jours, il devient plus difficile de proposer le vrai goût de la terre et en plus la rentabilité n’est pas garantie... c'est un paradoxe !

Il faut savoir être catégorique pour satisfaire au mieux une clientèle de niche, trouver du personnel tout aussi passionné capable d’expliquer les processus de transformation des produits proposés. Souvent, trouver le jeune travailleur qui sait faire la différence est un vrai défi. Un défi que nous affrontons chaque jour afin de préserver l’histoire et les savoirs de notre chère Sicile.

Il y a de l’histoire dans notre travail, il y a plusieurs âmes. La ferme c’est ça. L’agritourisme, c’est ça."

Aurélio nous raccompagne vers la sortie d’un air songeur. Nous n’avons aucune envie de nous en aller, notre curiosité éveillée nous pousse à réserver immédiatement nos prochaines vacances. Sur le chemin du retour, nous repensons à lui et à ces mots.

Que voulons-nous laisser à nos enfants ? Que voulons-nous leur transmettre ? La facilité d'action, la technologie est certes bien utile, mais elle ne doit pas emporter l'essence même de la production, de l’agriculture et des expériences offertes par ce que nous avons de plus cher en Sicile : la Nature.

Céline Alcala

Expatriée en Sicile, Céline vous raconte la terre qui a conquis son cœur au travers de son blog « Céline en Sicile ». Retrouvez l’authentique vie sicilienne en direct sur son compte Instagram.

Merci

Votre commentaire est maintenant en attente de modération.

Laisser un commentaire
La cité médiévale de Monemvasia et son dédale de ruelles à flanc de mer, Grèce.
fleuve de l'alcantara
Le port de Limeni dans le Magne, Grèce.
Suivez-nous en Méditerranée