© Walter Cicchetti
ferry sicile siremar

De la route à la mer, s’orienter dans les transports (parfois compliqués) en Sicile

Par Céline 6 min. de lecture
5/5

Autant le dire tout de suite : si la Sicile a d'innombrables qualités, elles ne concernent malheureusement pas toujours ses réseaux de transport. D’autant plus que des recherches sur Internet ne permettent pas forcément de comprendre les options disponibles, notamment les horaires réels, puisque les résultats donnés comptent beaucoup d’informations erronées ou incohérentes.

Les solutions de transport siciliennes changent souvent, en fonction de la saison. En hiver, il y a moins d’options. Il me paraît donc nécessaire de vous détailler les choix de transports qui s’offrent à vous, pour vous permettre de vous orienter au mieux.

Un rappel avant de continuer : si vous devez passer un appel pour une réservation en Italie, rappelez-vous de composer l'indicatif italien avant le numéro, à savoir le 0039.

Au sommaire
  • Comment se rendre en Sicile ?
  • Avion ou Ferry, quel transport choisir ?
  • Train, autocar, voiture, en mode roadtrip
  • Se déplacer en Sicile, en ville ou "inter-cités"
  • Quels moyens de transport pour visiter les îles siciliennes ? 

Comment se rendre en Sicile ?

Le premier moyen de transport qui nous vient à l’esprit pour rejoindre la Sicile depuis la France est bien souvent l’avion. C’est le moyen le plus rapide et le plus rentable - bien qu’en fonction du lieu de départ il soit difficile de trouver des lignes directes. Autrement, le train est aussi une solution. Voire une alternance train/ferry. 

Vous pouvez aussi trouver en Sicile des autobus qui rejoignent les villes plus importantes ou, encore une fois, alterner les différentes solutions de transport. Outre le choix d’effectuer la route en voiture bien entendu, de location ou pas d’ailleurs. Alors comment s’y retrouver ?

Avion ou Ferry, quel transport choisir ?

En réalité, tout dépend de votre destination de départ et de celle d’arrivée. Des lignes aériennes telles que Paris - Palerme sont assez nombreuses et disponibles toute l’année, tandis qu’une ligne Toulouse - Catane ne tournera généralement que durant la période estivale (avril - octobre). 

Le site Skyscanner est sans doute un des meilleurs comparateurs de vols pour trouver les éventuelles correspondances qui conviendraient. La Sicile comprend 4 aéroports, Palerme et Catane étant les principaux, Trapani et Comiso offrant une offre moins variée. Il existe également tout un tas d’aérodromes privés. 

aéroport de palerme © Awargula
Un avion décolle de l'aéroport de Palerme?

Une autre solution peut être de prendre le ferry depuis Marseille ou Gênes, pour Palerme ou Catane. Cela permet d’embarquer sa propre voiture afin de pouvoir se déplacer une fois sur place. 

Train, autocar, voiture, en mode roadtrip

Une solution - beaucoup plus longue - serait de choisir d’effectuer le trajet en train ou en bus. Cependant, comptez une bonne vingtaine d’heures sinon plus avant d’arriver depuis la France. Mais voyez-y l'occasion de faire une escale dans une ville italienne pour une nuit !

voitures en sicile © Ekaterina Lutokhina
La circulation en Sicile peut parfois être un peu chaotique.

Autrement, il vous reste la voiture. En location, auprès des marques internationales telles que Hertz, Europcar ou Avis car ils permettent la location de voiture hors-France à des prix très similaires de l’un à l’autre. Dans ce cas, assurez-vous de posséder une carte bancaire de crédit, et non de débit, car ils pourraient vous refuser la location s’ils ne peuvent prendre votre empreinte digitale.

Si vous préférez utiliser votre propre véhicule, considérez le coût de l’essence et des péages en Italie (sans parler de votre empreinte carbone). Le trajet sera long également. Les plus aventuriers pourront utiliser les services de covoiturage ; ceci dit il est très rare de trouver la Sicile parmi les destinations, foi de franco-sicilienne. 

Se déplacer en Sicile, en ville ou "inter-cités"

Une fois arrivés en Sicile, si vous disposez d’une voiture, sachez une chose : les routes ici peuvent se révéler très surprenantes, cabossées, sans traçage ou sans illumination - bien que des progrès s'observent sur les dernières années…

Notez aussi que les autoroutes sont indiquées de couleur verte et non bleue. Elles ne sont pas nombreuses et relient les villes les plus importantes. 

voiture sur l'autoroute en sicile © Mino Surkala
Soyez attentif aux règles de la route en Sicile.

Les indications ne sont pas toujours présentes ou claires, donc je recommande vivement l’usage d’une application de localisation comme Google Maps. Vous trouverez peu de stations essence sur les grandes routes, alors pensez à faire le plein quand l’occasion se présente ; prévoyez aussi des espèces sur vous car il se peut que les machines n’acceptent pas les cartes bleues étrangères. 

Pour ce qui est des parkings en zone bleue, vous pouvez acheter le ticket au parcmètre ou dans le bureau de tabac le plus proche. Il arrive bien (trop) souvent qu’ils ne soient pas actifs... 

Privilégier bus et taxis plutôt que train (dommage)

Une fois sur place, si vous souhaitez rejoindre une autre ville, le taxi est le moyen le plus classique. Un trajet Catane - Raguse par exemple, avec Sikania Taxi, est d’environ 80€. Les taxis “officiels” sont de couleur blanche (attention aux arnaques). 

Je déconseille le train hélas. Les villes sont très peu desservies - bien que des progrès soient en cours - et les délais sont très longs, parfois le double de temps du trajet en voiture ! De plus, les prix sont pratiquement les mêmes que ceux des bus. Seule la "Barocco Line", la ligne du "train baroque", mérite qu'on s'y intéresse vraiment pour explorer la partie méridionale de l'île.

La solution la plus probable reste donc l’autobus. Les compagnies d’autobus sont réparties en fonction de la zone sicilienne desservie la plupart du temps. Les plus larges sont Interbus, qui relie Syracuse à Palerme par exemple, ou Taormine et Catane. Dans le même type, il y a SAIS Autolinee. Ces deux proposent également des liaisons en Italie.

ligne ferroviaire en sicile © Céline Alcala
Les lignes ferroviaires en Sicile ne sont pas assez développées.

La principale compagnie qui couvre la zone ouest sicilienne est Salemi, et propose également quelques liaisons nationales. Pour ce qui est de la zone est, on trouve la compagnie AST

Outre les lignes les plus importantes, il existe de nombreuses compagnies plus petites, plus “locales” qui desservent les villes les plus petites et les relient entre elles. Telles que Autoservizi Lumia ou Autoservizi Cuffaro vers Agrigente ou Giamporcaro (de SAIS Trasporti) dans la région de Ragusa.

Le billet peut s’acheter sur internet ou directement auprès du conducteur en général, ou au bureau de tabac le plus proche. Vous ne trouverez pas toujours de guichet ou de distributeurs dans les plus petites villes.

un bus en sicile © Céline Alcala
Le bus est une bonne solution de transport en Sicile.

Attention aux horaires !

Pour ce qui est des horaires, sachez que plus vous vous éloignez des villes les plus importantes, moins vous aurez de choix. Vérifiez également que la ligne soit active le dimanche. N’hésitez pas à faire signe au chauffeur lorsque vous le voyez arriver.

A part le bus, dans les villes les plus fréquentées comme Palerme, Catane, ou Messine, mais également Agrigente, Syracuse ou Enna, vous pourrez profiter du métro et/ou du tramway. Voici les liens vers les pages Wikipedia régulièrement mises à jour et fiables pour Catane, Palerme et Messine.

C’est sur le site CircumEtnea que vous trouverez tout sur le transport urbain à Catane et sur Città Metropolitana Palermo Turismo pour Palerme. En Italien évidemment !

En alternative, les vélos et camping-cars

En ultime solution, il reste les vélos, plus écologiques et très pratiques en Sicile... Bien qu’il soit rare de trouver des pistes cyclables en dehors des villes principales. A vos risques et périls.

Nombreux sont ceux qui décident aussi de voyager en camping-car, parfait pour découvrir la vie sicilienne locale. Une chose est sûre, où que vous vous trouviez en Sicile, n’hésitez pas à demander des indications aux siciliens qui sauront vous orienter. Au pire, rassurez-vous, la Sicile fait partie de ces endroits où il fait bon se perdre et où le temps ne compte plus. 

un ferry vers les îles siciliennes © Alfio Strano
Plusieurs compagnies de ferries proposent des trajets entre la Sicile et ses îles.

Quels moyens de transport pour visiter les îles siciliennes ? 

Si votre projet est de rejoindre les nombreuses îles qui entourent la Sicile, sachez que vous trouverez des ferries, appelés "traghetti" ou "aliscafi", tout au long de l’année. Le choix est assez vaste pour les lignes :

  • depuis Messine ou Milazzo pour les îles éoliennes,
  • depuis Trapani et Marsala pour les Egades,
  • depuis Trapani et Palerme pour Ustica,
  • de Porto Empedocle à Agrigente pour les Pelages, et comme point de départ pour Pantelleria et Lampedusa.

Voici les compagnies les plus importantes : SNC Siremar, Liberty Lines ou Traghetti delle Isole.

Depuis Messine, Palerme et Catane vous pouvez également rejoindre Naples, ou la Grèce en peu de temps. Ou bien Malte depuis Pozzallo avec Virtu Ferries

Je pense avoir fait le tour ! Bonne route...

Qu'avez-vous pensé de cet article ?
Commenter cet article*
Noter cet article* Si vous avez précédemment commenté et noté cet article, seule votre dernière note sera prise en compte.

Expériences à vivre

Retrouvez une sélection d'activités locales exceptionnelles et réservez directement, pour un voyage sans surprise.

Tous les trésors de la Méditerranée dans une newsletter.

Chaque mois, nous vous enverrons un condensé de nos plus belles découvertes par email. Gratuitement.

Le port de Limeni dans le Magne, Grèce. Église San Michele de Murato, Corse. Nuraghe de Santu Antine, Sardaigne.

Suivez-nous en Méditerranée