touristes dans les gorges de l'alcantara

Descente dans les spectaculaires Gorges de l’Alcantara, dans un parc façonné par la lave

5 minutes de lecture 192 vues

Non loin de l'Etna, plus haut volcan d’Europe, se trouve le surprenant Parc fluvial, botanique et géologique de l’Alcantara. Ce vaste parc accueille chaque année des millions de visiteurs grâce à sa curieuse architecture dessinée par les bonnes volontés de Dame Nature au fil du temps ; on vient surtout s'y perdre pour admirer les impressionnantes Gorges de l’Alcantara.

Suivez-moi à la découverte de ce petit paradis des randonneurs.

L’insolite architecture naturelle de l'Alcantara ("Al Qantarah")

Le Parc naturel prend son nom de la rivière Alcantara, dont la source se trouve à plus de 1000 mètres d’altitude dans le secteur oriental des monts Nébrodes, à Floresta. Elle traverse la chaîne des monts Péloritains et le massif d’origine volcanique de l’Etna, jusqu’à arriver une cinquantaine de kilomètres plus loin à San Marco (Calatabiano) et rétrécir vers Giardini-Naxos.

Là, la rivière passe sous le pont "Al Qantarah" (qui signifie “pont” en arabe) duquel elle tire son nom - puis le cours d'eau glisse jusqu'à se jeter dans la mer ionienne. 

le pont san cataldo au-dessus de l'alcantara
Le Pont San Cataldo enjambe en partie la rivière Alcantara. © Birute Vijeikiene
fleuve de l'alcantara
Le fleuve de l'Alcantara s'écoule à proximité de l'Etna. © Maurizio Formati

La fameuse particularité de ce site est dûe au fait que durant la préhistoire, le lit de l’Alcantara a subi le passage de nombreuses coulées de lave qui ont modifié son parcours et façonné le paysage naturel de manière surprenante.

Lorsque l’eau du fleuve entre en contact avec la lave basaltique (pauvre en silicium mais riche en fer, magnésium et calcium), elle la cristallise instantanément et la transforme en colonnes à forme de prismes, pentagones et hexagones qui rappellent justement la structure moléculaire des matériaux qui la constituent !

Au cours des millénaires donc, ces roches magmatiques ont fini par creuser un canyon de gorges impressionnantes, les Gorges de l’Alcantara (appelées aussi les Gorges de Larderia), dessinant des formes plus étonnantes les unes que les autres. L’étude de ces structures a d’ailleurs permis aux géologues d’élaborer des études précises sur l’évolution du volcan Etna et sur la succession dans le temps de ses coulées les plus remarquables.

Les Gorges de l’Alcantara sont comme l’archive des coulées de lave de l’Etna...

Dans la partie de la vallée la plus élevée, l'écoulement du lit de la rivière est dû aux eaux de pluie. Dans la partie plus basse émergent les eaux souterraines de l'Etna, lesquelles se mélangent aux eaux de pluie. Ciel et Terre sont ainsi réunis...

Cette situation confère au cours d'eau le statut de fleuve "pérenne", l'un des principaux de Sicile et le seul à être protégé par un parc fluvial.

Un paysage étroit et gigantesque à la fois, aux abords de Naxos

C’est donc à une quinzaine de kilomètres de Naxos (entre Taormina et Catania) que vous pourrez admirer ces canyons : formés d’étroites parois, espacées d’à peine 4 ou 5 mètres à certains endroits, hautes de plusieurs dizaines de mètres, ce paysage unique invite à lever le menton vers ces formes naturelles d’orgues basaltiques. On y voit des harpes, des éventails ou des piles de bois, selon l'endroit où le regard (ou l'imagination) se pose…

C’est à Motta Camastra que vous trouverez la seule grotte d’écoulement volcanique du parcours, appelée Grotta dei Cento Cavalli, aux dimensions stupéfiantes.

randonnée aquatique gorges de l'alcantara
Au fond des Gorges de l'Alcantara, l'eau est réputée pour être glacée. © Mantvydas Drevinskas

Une des gorges possède sa propre particularité : elle ne fut pas creusée par l’écoulement des eaux au fil des millénaires, mais par un séisme qui aurait brisé en deux une vieille coulée de lave descendue de l’Etna, permettant ainsi au fleuve de s’y infiltrer.

Autant de phénomènes provoqués par Mère Nature qui nous rappellent à quel point nous sommes insignifiants à l'échelle du monde. 

La gorge la plus célèbre et la plus imposante est donc située à Fondaco Motta, un hameau de Motta Camastra, et fait plus de 6 kilomètres de long. Les 3 premiers kilomètres sont facilement traversables.

C’est aussi une eau connue pour sa température si basse que seuls quelques courageux osent y plonger.

Une myriade d'activités dans le Parc de l'Alcantara

Toutes sortes d'activités sont proposées au sein du Parc :

  • randonnées sur les différents sentiers protégés
  • body rafting
  • canyoning
  • tubing
  • découvertes des cascades et ravins cachés
  • balades à vélo

Evidemment, le voyageur doit aussi partir à la découverte des petits villages qui font entièrement partie de la zone protégée, et goûter à la gastronomies locale - notamment les délicieuses noix de Motta Camastra. Passer quelques nuits au sein du Parc est certainement la meilleure expérience possible en Sicile pour se reconnecter à l’essentiel et se ressourcer.

baignade dans les gorges de l'alcantara
Profitez d'une pause baignade dans les Gorges de l'Alcantara. © Natursports

Une faune et une flore d'une grande diversité

Pour ce qui est de la faune et la flore de la zone, elles restent intactes et diversifiées le long des rives, où vivent de nombreuses espèces d’intérêt naturaliste : des rapaces tels que les faucons pèlerins, les crécerelles et les hobereaux, des pigeons sauvages, des tourterelles ou des martins-pêcheurs ; et d’autres espèces migratrices qui viennent nidifier près de l’embouchure comme la bartavelle ou le grand corbeau.

On peut aussi croiser des hérissons, des loirs, des renards et des chats sauvages. L’Alcantara abrite également une grenouille typiquement méditerranéenne, ou encore la couleuvre léopard, un reptile rare et inoffensif.

La forêt autochtone, quant à elle, a été supplantée par la garrigue. Platanes d’orient, genêts ou pivoines sont encore présents ainsi qu’une grande variété de fleurs colorées : violettes, coquelicots, anémones, myrtes, églantiers, figuiers de barbarie, térébinthes, lauriers, orchidées... Des champs d’agrumes et citronniers, orangers et vignes apparaissent çà et là, tels des touches de pinceau déposées par l’artiste sur sa toile.

La biodiversité locale compte également de nombreuses plantes médicinales utilisées pour la production de remèdes naturels.

Mythes et légendes autour de l'Alcantara

La légende veut que la colère des Dieux se serait abattue sur un agriculteur malhonnête, creusant ainsi les Gorges de l’Alcantara. Le malotru modifia le récipient de son frère aveugle qui servait à contenir le blé lors des récoltes afin que celui-ci en obtienne moins. Ainsi, l’agriculteur possédait des récoltes abondantes tandis que son frère devait se contenter de quelques grains… Un éclair le foudroya et transforma son tas de blé en une montagne de terre brune qui commença à écouler une quantité de lave qui recouvra toute la vallée.

Une légende, certes, mais très proche de la réalité quand on sait qu’au 3ème millénaire avant J-C, une éruption du petit Mont Mojo, un antique volcan, a réellement eu lieu. Cette éruption provoqua une imposante coulée de lave qui traversa toute la vallée jusqu’à atteindre la mer.

Alors que les pierres étaient encore incandescentes, un phénomène sismique associé à l'éruption a façonné leurs formes. Cela a provoqué une fissure profonde et très étroite dans le sol, dans laquelle les eaux puissantes de la rivière Alcantara se sont glissées et ont creusé davantage les parois du canyon.

Ainsi les rochers ont été façonnés, générant les Gorges spectaculaires que l’on connaît aujourd’hui.

Le mythe, quant à lui, inclut comme bien souvent une histoire d’amour ; entre Vulcain et Vénus.

La Déesse de l’amour et de la séduction aimait se baigner dans les eaux du fleuve, si bien que le Dieu du feu Vulcain, tant épris de sa bien-aimée, chauffa perpétuellement l’eau pour elle. Cependant, Vénus eut une aventure dans ces eaux. Lorsque Vulcain l'apprit, il gela à jamais les eaux du fleuve pour se venger de cette trahison.

Depuis, les eaux des Gorges de l'Alcantara auraient des vertus miraculeuses et seraient capables de redonner virilité aux hommes et virginité aux femmes qui osent se plonger dans les eaux glacées au nom de l’Amour.

Aurez-vous l'audace de vous y baigner ?

Infos pratiques

Parc Fluvial de l'Alcantara : Via dei Mulini - 98034 Francavilla di Sicilia (ME)

Céline Alcala
Céline Alcala

Expatriée en Sicile, Céline vous raconte la terre qui a conquis son cœur au travers de son blog « Céline en Sicile ». Retrouvez l’authentique vie sicilienne en direct sur son compte Instagram.

Merci

Votre commentaire est maintenant en attente de modération.

Laisser un commentaire

À faire en Sicile

Porto Flavia en Sardaigne
fleuve de l'alcantara
La cité médiévale de Monemvasia et son dédale de ruelles à flanc de mer, Grèce.
Suivez-nous en Méditerranée