alessandra pennino dans son atelier de bijoux siciliens

Ses bijoux sont ceux de la « femme sicilienne » : rencontre avec la créatrice Alessandra Pennino

6 minutes de lecture 396 vues

La céramique sicilienne est tellement populaire qu’elle se passe de présentations : vases, plats, pignes de pin, têtes de maures… Mais aussi les bijoux, auxquels on pense moins spontanément. 

Les bijoux de l’artiste et créatrice Alessandra Pennino racontent la Sicile et ses traditions, non seulement grâce à l’utilisation de la céramique, mais aussi car elle y intègre des messages visuels que les femmes souhaitent transmettre. Je suis allée à la rencontre d'Alessandra dans son atelier de Lentini, à mi-chemin entre Catane et Syracuse, pour percer les secrets de ses créations qui semblent tout droit sorties de la terre et de la chaleur de son île !

Une créativité "traditionnelle" héritée de ses grands-parents siciliens

“J’ai grandi avec mes grands-parents, du coup j’ai reçu une éducation différente de la plupart des enfants de mon âge", m'explique Alessandra tout en manipulant le crochet d’une des boucles d’oreilles en cours de montage.

“Je passais la plupart de mon temps avec mon grand-père, à m’occuper du verger de famille, à fabriquer ou réparer des meubles, à sculpter le bois ou tout simplement à siroter un jus d’oranges pressées assis à notre table de jardin sous les arbres rafraîchissants".

bijou sicilien boucle d'oreille femme
Colliers, bracelets, boucles d’oreilles, tous représentent des symboles siciliens. © Roberta Irullo

Ainsi s’éveille sa curiosité générale, sa créativité, son amour pour sa terre, pour les matières naturelles. Ses grands-parents lui ont transmis l’importance des petites choses de la vie, de la beauté du simple, de l’utile et aujourd’hui, lorsqu’elle se retrouve face à ses tréteaux dans son atelier, elle donne une forme concrète à toutes ces traditions siciliennes et familiales. 

“J’avais donc en moi cette sensation artistique depuis toujours. Mais un beau jour je me suis rendue à un marché composé de petites cabanes en bois où exposaient tout un tas d'artisans aux milles créations. Je me suis écriée : c’est ce que je veux faire !”

Commence alors l'aventure d’Alessandra qui sentait en elle ce besoin de transmettre aux gens une certaine symbolique sicilienne qu’ils pourraient porter sur eux, à travers la matière. 

bijou sicilien cassata boucle d'oreille femme
Une cassata sicilienne en boucle d'oreille ? Quelle drôle d'idée. Mais on adore. © Studio VDM

Avant les bijoux, apprivoiser l’argile et la céramique sicilienne

“J’ai donc commencé en décorant de la vaisselle, avec des couleurs à froid ; je travaillais aussi la céramique ou je créais des porte-bijoux en bois que j’habillais de tissu, je cherchais ma matière” se rappelle notre artiste avant d’ajouter dans un sourire lumineux que cette phase lui aura surtout appris l’ignorance…

Elle comprenait qu’elle devait se faire aider par des personnes capables de comprendre la matière et ses particularités : le séchage, la cuisson, le polissage, le vernis... Car il y a énormément de connaissances physiques et chimiques derrière ses objets.

alessandra pennino bijoutière sicilienne dans son atelier
Alessandra semble totalement absorbée par son travail, comme si elle était en symbiose avec l’objet. © Roberta Irullo

Claudio Santagati, diplômé de l'Académie des Beaux-Arts de Catane, sera un des premiers à la guider. Elle passera également plusieurs mois à utiliser un “four partagé” à Catane ; car son atelier, à 45 minutes de là, se résumait alors à une petite pièce de la maison dans laquelle il manquait encore la plupart des outils de création.

Sa volonté et sa détermination lui apporteront un nouveau soutien, cette fois-ci de la part de sa grande amie Roberta Irullo, photographe et graphic designer. Celle-ci la pousse à créer un catalogue et à faire découvrir ses créations grâce aux photos. Et puis son compagnon, qui lui fera ouvrir son tout premier atelier.

Les bijoux d’Alessandra Pennino plaisent de part leur authenticité, leurs formes et leurs symboliques qui permettent de se sentir “femme sicilienne”, ou femme du sud en général. “Une fois que j’ai compris que les bijoux étaient ce qui m’inspirait le plus, je me suis inscrite sur Etsy, et au lieu de sortir avec les jeunes de mon âge, j’étudiais comment me faire connaître sur le web".

bijou sicilien citron boucle d'oreille femme
Le fameux citron de Syracuse a droit à ses boucles d'oreilles en céramique. © Roberta Irullo

Colliers, bracelets, boucles d’oreilles, tous portent des noms rappelant son île, à l'image de Rosalia, la sainte patronne de Palerme, ou de la Trinacria. En recevant votre commande, vous pourriez être surpris par un bouquet de romarin ou de laurier qu’elle intègre souvent dans son packaging.

Autant de détails et de symboles qui font l'âme de ses créations et qui lui auront permis d’avoir un article dans le fameux magazine Cosmopolitain.

bijou sicilien boucle d'oreille huitres dorees femme
Formes, couleurs, symboles : les collections Pennino Gioielli ne manquent pas d'audace. © Studio VDM

C’est alors qu’entre en scène son amie d’enfance. Adriana Brancato lui fournit le dernier soutien nécessaire en gérant le site, le blog et les newsletters : “les photos sur mannequin, les publications, les réseaux sociaux... Sans tout ça l’artiste que je suis n’y serait pas arrivé, et mes bijoux d’argile et céramique, la terre de mon île, les enseignements et les philosophies de mon grand-père ne pourraient pas être partagés”, confie Alessandra, ses grands yeux brillants plongés dans une certaine gratitude nostalgique. 

La beauté cachée des bijoux siciliens d’Alessandra Pennino

Parmi les collections siciliennes d'Alessandra Pennino, on trouvera les boucles d’oreilles Tamburelli, Minuzze Sant’Agata, Monreale, Limoni, Papaveri. Mais aussi le collier Sicilia ou le bracelet Ruota. Bref, il ne vous reste qu'à choisir quel symbole sicilien devra vous habiller. Elle réalise également des collections sur mesure.

croquis bijoux siciliens
La bijoutière sicilienne cherche l'inspiration et dessine avant de passer à la technique. © Roberta Irullo

Toutes ses créations sont réalisées de manière naturelle, à la main, du début à la fin. 

“Je prends mon argile à Caltagirone, car c’est une des meilleures en Europe ; je trouve ensuite l’inspiration, la dessine et prends quelques notes. La collection correspondante prend forme, les modèles, les mesures, les couleurs... Je pense chaque détail avant de commencer afin de bien préparer la technique à utiliser.”

Elle crée ensuite la forme de l’argile et laisse sécher naturellement : “la nature décide quand l’objet est près” (parfois jusqu’à 5 jours en hiver). Puis la phase de lissage afin de perfectionner la forme avant de la mettre au four pour 2 heures.

“Lorsque je faisais les allers-retours pour le four partagé à Catane, j’ai finalement rencontré une personne qui m’a parlé des ces sortes de box à passer au micro-onde grâce auxquelles tu obtiens le même résultat qu’au four, à partir du moment où les objets sont de petites tailles”. Il ne reste plus alors qu’à procéder à la décoration, passer le vernis, et à remettre au four pour 2 heures de plus afin de conclure avec le montage final du bijou, les pendentifs...

J'observe ces étapes qu’effectue Alessandra avec une attention vraiment particulière. Elle semble totalement absorbée par son travail, comme si elle était en symbiose avec l’objet. Et je comprends comment elle y inclut son essence sicilienne. Une douceur spéciale émane de l’atelier ; son travail est soigné et inspiré, au sens propre du terme.

bijou sicilien boucle d'oreille femme
L'une des magnifiques boucles d'oreilles en céramique proposées sur Casedda.fr. © Studio VDM

"Je ne cherche pas à devenir une grande marque de bijoux"

Face à son nouveau succès, Alessandra Pennino ne recherche pas la gloire. Elle avoue qu'elle n’a pas l’intention de participer à des concours ou de chercher à gagner des prix : “ J’investis beaucoup sur le développement de mon activité bien sur, mais je ne cherche pas non plus à devenir une grande marque créatrice. Mes bijoux sont authentiques, faits avec douceur et lenteur, avec respect. Ils doivent seulement transmettre la manière de vivre Sicilienne. Pour moi c’est cela la vraie qualité”.

alessandra pennino bijoutière sicilienne
Ce n'est pas la gloire qu'Alessandra recherche, mais le plaisir de transmettre la culture sicilienne. © Roberta Irullo

La bijoutière sicilienne propose déjà des ateliers et cours en ligne. Mais après un long moment de discussion, Alessandra nous partage son rêve inavoué : acquérir un terrain et une tiny house, où elle ferait pousser ses propres fruits et légumes et proposerait aux visiteurs de passer quelques jours au contact de la vraie vie sicilienne, tout en modelant leurs propres créations qu’ils emporteraient avec eux, symboles de leurs souvenirs passés en sa compagnie.

“Comme disait mon Nonno, les millions ne sont pas nécessaires quand on sait voir la valeur des petites choses !”

En attendant, je passe ses jolies boucles aux oreilles avant de la remercier pour sa sincérité. Mon collier Trinacria semble absorber les rayons du soleil pesant qui s’offrent à nous. Et j’avoue qu’en effet, je sens déjà la sérénité de la vie d’ici m'envelopper…

Où acheter les bijoux siciliens d'Alessandra ?

Pour le moment, vous ne pouvez pas vous rendre directement à son atelier pour essayer et acheter ses bijoux malheureusement, car elle ne dispose pas d'une vitrine sur rue. Mais ses bijoux peuvent être commandés sur son site depuis la Sicile, ou mieux, encore, depuis notre boutique d'artisans méditerranéens Casedda.fr.

Céline Alcala
Céline Alcala

Expatriée en Sicile, Céline vous raconte la terre qui a conquis son cœur au travers de son blog « Céline en Sicile ». Retrouvez l’authentique vie sicilienne en direct sur son compte Instagram.

Merci

Votre commentaire est maintenant en attente de modération.

Laisser un commentaire

À faire en Sicile

La cité médiévale de Monemvasia et son dédale de ruelles à flanc de mer, Grèce.
Porto Flavia en Sardaigne
fleuve de l'alcantara
Suivez-nous en Méditerranée