© Radiokafka
cuisine de rue sicilienne

Palerme, capitale de la Street-Food sicilienne : un circuit savoureux à travers la ville

Par Céline 6 min. de lecture
5/5

Rien de mieux lorsqu'on arpente les rues d'une nouvelle ville que de la découvrir par la "street-food". C’est un bon moyen pour se mêler aux habitants et savourer un instant de vie locale quotidienne. En Sicile, vous trouvez de la cuisine de rue partout, car la gastronomie sicilienne elle-même s’y prête facilement. 

Palerme, que j’aime appeler la "Barcelone sicilienne", est classée 5ème ville au monde pour sa gastronomie de rue selon le célèbre magazine Forbes. Le style street-food est extrêmement présent en Asie et en Amérique du Sud et prend un essor important en Europe ces dernières années. Mais en Sicile, et particulièrement à Palerme, il est présent depuis toujours…

street-food à Palerme en sicile © Nicoleta Raluca Tudor
A Palerme, vous trouvez de la cuisine de rue (presque) partout.

Il y a tellement d’adresses à recommander qu’il vaut mieux vous indiquer les zones principales et vous laisser découvrir par vous-même, une fois sur place, en suivant les cris des commerçants des marchés et en traversant les tables et chaises improvisées ci et là entre deux barbecues. Quels seront les parfums qui exciteront votre odorat et votre appétit ? Voici mon itinéraire pour savoir où manger une excellente street-food locale à Palerme.

Au sommaire
  • Cuisine de rue et monuments, le combo palermitain
  • Les spécialités de la Street-Food palermitaine
  • Ballarò, Capo, Vucciria... Les quartiers gourmands de Palerme

Cuisine de rue et monuments, le combo palermitain

Ce qui est bien à Palerme, c’est qu’en faisant le tour des endroits où manger de la cuisine de rue, vous découvrez également les monuments à visiter ! En suivant l’itinéraire que je vous propose, vous pourrez donc admirer les beautés de Palerme tout en partageant la nourriture et la vie locale. Une sorte d’excursion gastronomique, à faire à pied, en vélo... ou même en trottinette.

vue de palerme en sicile © Maurizio Formati
Palerme vue des toits, baignée de rayons de soleil.
architecture palerme piazza vigliena © Maurizio Formati
Les 4 façades décorées de la Piazza Vigliena (aussi nommée "Quattro Canti").

Notre point de départ est la place Quattro Canti, au centre historique, très réputée pour ses statues dédiées aux Saintes Patronnes les plus importantes de la Sicile (la principale étant Santa Rosalia, la Sainte de Palerme). Chacune d'entre elle est positionnée au sommet de l'un des 4 palais disposés dans chacun des quatre angles de la place. 

Tout près de cette place, se trouvent un tas bonnes adresses où manger de la street food, ou des antipasti sur le pouce (assiettes de tapas comme nous les appellerions aussi). Installez-vous à l’une des tables colorées qui animent la rue principale pour vous offrir un avant-goût du folklore sicilien.

La gastronomie de rue sicilienne est tellement riche et variée que vous pourrez faire plusieurs repas "street-food" sans forcément goûter plusieurs fois la même chose. Que ce soit salé ou sucré d’ailleurs. 

Les spécialités de la Street-Food palermitaine

Mais avant de commencer notre parcours dégustation, quelques recommandations pourraient vous être utiles. Par exemple, n’hésitez pas à communiquer avec les Siciliens, même en français,  ils sont habitués aux demandes et adorent vous faire généreusement goûter leurs meilleures préparations et vous expliquer leurs réalisations.

Ce sont aussi les meilleurs guides touristiques ; bien souvent, ils vous raconteront l’histoire et les traditions liées à la recette que vous serez en train de déguster, certaines remontant à l’époque des grecs… et tout à coup la saveur devient émotion.

les immanquables boulettes de riz farcies à tous les goûts appelées ici Arancina © Radiokafka
Les immanquables boulettes de riz farcies à tous les goûts appelées à Palerme "Arancina".

Voici une liste - non exhaustive - de certains de ces délices. Je vous rappelle que les ingrédients cités peuvent varier selon la créativité du commerçant (la sauce tomate/oignon laissant la place à celle saucisse/ricotta ou patate/brocoli par exemple) : 

  • les Panelle (surprenants beignets de farine de pois chiche frits) 
  • les Crocchè (merveilleuses croquettes de pommes de terre) 
  • le Sfincione (entre la pizza et la focaccia, avec tomate, oignon, chapelure et origan)
  • le Pani câ mèusa ou Pane con la milza (célèbre panino palermitain à la rate)
  • les Stigghiole (grillade d’intestins d’agneau entortillés autour d’un petit poireau)
  • les Mussu ou Carcagnuli (délicieuse sorte de gélatine de cartilage du museau et pattes de porc)
  • les focacce farcies de toutes sortes d’ingrédients
  • la pizza bien sûr
  • les feuilletés à la viande effilée
  • les immanquables boulettes de riz farcies à tous les goûts appelées ici Arancina (attention à ne pas dire "arancino" comme ils le font du côté de Catane : un palermitain pourrait vous reprendre car il existe un débat millénaire sur le sujet entre les deux côtés de l’île, qui donne naissance à de nombreuses taquineries amicales)
  • les poissons grillés comme les steaks de thon ou de loup de mer
  • les cornets de friture de calamars, poulpes et autres fruits de mer
  • les cornets de friture de légumes
  • toutes sortes de sandwich composés de légumes grillés juste sous vos yeux
  • un large choix de fromages et charcuteries siciliens de grande qualité
    brioche sicilienne avec glace © Alvaro German Vilela
    L’incroyable brioche sicilienne accompagnée d’une granita.

    Pour ce qui est des desserts, il y a une multitude de petites pâtisseries dans les vitrines et les stands de Palerme : l’incroyable brioche accompagnée d’une granita, des petits babas au rhum, des beignets en tous genres comme les castagnoles à la pistache, les macallè à la ricotta ou à la crème, des biscuits...

    Ceci dit ne ratez pas l'indétrônable Cannolo et la spécialité sucrée palermitaine, la Cassata, habillée de ses fruits confits, ou bien encore les pâtes d’amandes en forme de fruit appelés “frutta martorana”.

    Votre estomac commence à grogner ? De la place Quattro Quanti, nous allons en direction du quartier de Ballarò, avant de rejoindre celui de Capo et de la Vucciria.

    Ballarò, Capo, Vucciria... Les quartiers gourmands de Palerme

    Ballarò et le Marché des Miroirs

    Non loin de notre point de départ se trouve la fameuse Fontana Pretoria, sur la place du même nom, près du Palais Gangi. Nous croisons également tout un tas d’églises et palais avant d’arriver à la première étape de notre itinéraire street-food palermitain, Ballarò.

    Appelé Suq-Al-Balhara (Marché des Miroirs) à l’époque où la Sicile était sous domination arabe, c’était le marché où trouver quantité d’épices et autres produits. De nos jours, c’est toujours un marché à ne pas manquer. C’est ici que se trouve la Taverna Conti, une adresse que je vous recommande. 

    Dans le dédale du Capo

    Nous nous dirigeons maintenant vers le Palazzo Reale et la Capella Palatina, deux autres monuments palermitains d’une beauté renommée, avant de continuer vers le Palais des Normands dont l’histoire recueille les événements siciliens - et français - les plus importants.

    Et nous arrivons dans un dédale de stands qui colorent les rues du quartier de Capo. La gastronomie street-food extrêmement variée qui y est proposée est un mélange de culture et traditions alimentaires transmises par les coutumes des différents peuples qui ont habité la Sicile.

    les cornets de friture de calamars, poulpes et autres fruits de mer en sicile © Nicola Salerno
    Un classique de la cuisine de rue sicilienne : les cornets de friture de calamars, poulpes et autres fruits de mer.
    facade du teatro massimo à palerme © Maurizio Formati
    Le Teatro Massimo, un bijou d'architecture palermitaine à voir absolument.

    Au nord de Capo se trouve le Château Zisa et le Mercato delle Pulci si vous souhaitez vous y rendre. Mais notre itinéraire nous emmène maintenant dans la direction opposée, vers la somptueuse et dominante Cathédrale de Palerme et le Théâtre Massimo.

    Vucciria, temple de la street-food sicilienne

    Entendez-vous ces cris au loin ? C’est “l’abbaniata” du quartier de Vucciria - du français Boucherie - sans doute le plus fréquenté des amateurs de street-food. Les commerçants hurlent les qualités de leur produits et vous emportent dans une joyeuse découverte d’odeurs, de couleurs et de goûts. Une adresse incontournable est la panineria mobile de la famille Basile, qui va et vient de la Vucciria au Corso Vittorio Emanuele depuis trois générations ; vous n’aurez pas plus local que ça.

    pani ca meusa sicilien © Kcho
    Le fameux sandwich sicilien, le "pani ca meusa".

    Si vous souhaitez conclure par une balade digestive, nous repartons vers le port, en faisant une escale à l’Opera dei Pupi pour saluer Orlando et ses amis.

    Nous voici donc en train de descendre le quartier de la Loggia jusqu’au Castello al Mare. De là nous longeons la mer en passant devant le murales dédié aux juges Falcone et Borsellino, vers Porta Felice et le quartier de Kalsa où se trouve les palais Butera (une œuvre d’art), Chiaramonte et Abatellis. Nous clôturons notre parcours à la Villa Giulia et à l’Orto Botanico (jardin botanique) où nous trouvons un coin d’herbe relaxant et paisible qui invite à la sieste après tant de nourriture…

    Il existe beaucoup d’acteurs touristiques qui proposent des parcours de groupe dans Palerme ; l'occasion de faire des rencontres autour de bonnes choses. Que vous décidiez de découvrir la cuisine de rue de Palerme en solo ou accompagné(e), vous vivrez une expérience de goûts et d’intégration dans les traditions et les comportements locaux les plus déterminants. 

    Il ne vous reste plus qu’à vous régaler et partager en commentaire vos adresses préférées. Comme on dit ici, “arricriativi” - Régalez-vous !  

    Qu'avez-vous pensé de cet article ?
    Céline Alcala

    Expatriée en Sicile, Céline vous raconte la terre qui a conquis son cœur au travers de son blog « Céline en Sicile ». Retrouvez l’authentique vie sicilienne en direct sur son compte Instagram.

    Site Instagram
    Commenter cet article*
    Noter cet article* Si vous avez précédemment commenté et noté cet article, seule votre dernière note sera prise en compte.

    Tous les trésors de la Méditerranée dans une newsletter.

    Chaque mois, nous vous enverrons un condensé de nos plus belles découvertes par email. Gratuitement.

    Le port de Limeni dans le Magne, Grèce. Église San Michele de Murato, Corse. Nuraghe de Santu Antine, Sardaigne.

    Suivez-nous en Méditerranée

    Cookies et confidentialité

    Notre site utilise des cookies. Les cookies sont des petits fichiers déposés par votre navigateur internet, permettant de stocker des informations relatives à votre navigation sur un site internet.

    Ces informations nous permettent de mesurer notre audience, entretenir la relation avec vous et vous adresser de temps à autre du contenu qualitif ainsi que de la publicité.

    Vous pouvez sélectionner ici ceux que vous autorisez à rester ici. Vous pouvez aussi continuer sans accepter.

    Votre choix sera enregistré pour une durée de 13 mois.

    Accepter les cookies publicitaires
    Accepter les cookies analytics sociaux